Logo ={0} - Retour à l'accueil

Redoute des Portes, puis chapelle de la Redoute

Dossier IA00043034 réalisé en 1986

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellationsdes Portes
Destinationschapelle
Dénominationsredoute
Aire d'étude et cantonÎle de Ré - Île de Ré
AdresseCommune : Les Portes-en-Ré
Lieu-dit : la Redoute
Adresse : route
du Fier
Cadastre : 2015 AY 25 ; 1828 I 699

Élevée sur la pointe des Portes en 1674, en même temps que les redoutes de Sablanceau et du Martray, cet édifice militaire devait permettre de défendre le Banc du Bucheron qui était un probable lieu de débarquement en cas de siège.

Cette construction de plan carré, de 38 mètres de côté, était protégée par une escarpe en maçonnerie entourée d'une excavation mais sans contrescarpe ni chemin couvert. Comme la redoute du Martray, elle présentait un angle fichant vers le large de telle façon que les faces nord et est flanquent la plage. L'entrée, au sud-ouest, était précédée d'un pont dormant en bois sur piles de maçonnerie et donnait accès à une cour. Les trois autres faces comportaient un terre-plein d'artillerie pour quatre pièces de canon, cet armement ne variera pas jusqu'à la fin de l'Empire. Dans la cour, s'élevaient un corps de garde et un puits.

En permanence attaquée par la mer, la redoute a dû être régulièrement reconstruite et entretenue. Un magasin à poudre dont la construction est projetée dès 1707, est finalement construit pendant la Révolution. La redoute est abandonnée en 1854.

En 1875, un brick allemand fait naufrage devant la plage du Petit-Bec. Les hommes d’équipage sont sauvés et en remerciement aux habitants, ils offrent une statue de la Vierge couronnée de 1,65 m de hauteur. En 1880, le magasin à poudre est cédé à l'évêché de La Rochelle, sous l'invocation de Notre-Dame-des-Marins. Le réduit de la redoute est détruit par les Allemands sous l’occupation. La statue de la Vierge est déplacée dans l’église afin d’être protégée ; elle est replacée sur un piédestal à proximité de l’ancienne chapelle détruite en 1951. En 1987, la chapelle est reconstruite et la statue retrouve sa place sur le sommet de la toiture.

Période(s)Principale : 3e quart 17e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1674, daté par source
1987, daté par source
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu maître d'oeuvre inconnu

Isolée à l'est du village, à l'entrée du bois de Trousse-Chemise, cette chapelle de petites dimensions présente un plan rectangulaire, percée sur son élévation nord par une porte cintrée. L’édifice présente une première partie plus basse, décorée d’un appareillage de pierre de taille sur les chaînes d’angle et les encadrements d’ouvertures et couverte d’un toit à longs pans en tuile. Le bâtiment est ensuite prolongé par une construction légèrement plus haute, entièrement en pierre de taille et couverte d’un toit à longs pans en pierre dont le pignon supporte la statue de la Vierge des marins. L’ensemble est implanté sur une levée de terre, délimitée au nord par des gradins en arc de cercle.

Murspierre de taille crépi
Toittuile creuse, pierre en couverture
Étages1 vaisseau
Couverturestoit à longs pans
État de conservationvestiges
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Archives départementales de la Charente Maritime, La Rochelle, 12 J 129. 1723 : Projet et devis de redoute à mâchicoulis aux Portes

    "[...] c'est à dessein de s'y (descente ennemie sur le banc de sable du Bucheron) opposer que l'on jugera à propos de placer une redoute dans cet endroit, elle defend non seulement la partie où l'on peut descendre mais encore elle empêche la communication de l'intérieur de l'isle"

    "la redoute qui subsiste aujourd'hui (1723) n'a jamais été capable de fournir aucun coup de main, n'ayant ni chemin couvert ni fossé ni même aucun logement. de plus sa construction en est si mauvaise qu'on ne peut la regarder que comme dans l'état où elle est, c'est une pièce à refaire en entier et pour la rétablir et la remettre seulement dans le même état où elle est aujourd'hui sans devenir comme un fort"

Références documentaires

Documents d'archives
  • Service historique de la Défense, Vincennes, In-Fol. 348. Batteries, Ile de Ré

    p.78 Service historique de la Défense, Vincennes : In-Fol. 348
  • Service historique de la Défense, Vincennes, Ile de Ré, art. 8, cartons 1 à 6. 1793-1874 : Batterie de Sablanceaux, Rivedoux-Plage

    Cartons 1 à 4 (1685-1841) Service historique de la Défense, Vincennes : Ile de Ré, art. 8, carton 1 à 6.
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle. 12 J 120-127 : Génie militaire. 1680-1853 : Considérations générales sur la place et sur les frontières de terre et de mer, Ile de Ré, art. 1er

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 12 J 120-127 : Génie militaire
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle. 12 J 128-135 : Génie militaire. 1681-1906 : Fortification de la place, Ile de Ré, art. 2

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 12 J 128-135 : Génie militaire
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle. 12 J 136-139 : Génie militaire. 1709-1938 : Bâtiments militaires de la place, Ile de Ré, art. 3

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 12 J 136-139 : Génie militaire
  • Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle. Série P Finances, Sous-série 3 P Cadastre : 3 P 5071/12. Cadastre napoléonien, Les Portes-en-Ré, section I dite de La Chaussée, 1828

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3 P 5071/12
Bibliographie
  • BERLIOZ (Charles), Les autres fortifications de l'île de Ré en 1753, Edition partielle du "Mémoire sur l'état actuel de l'isle de Ré située dans païs d'Aunis, à trois lieues de La Rochelle", de Roquepiquet, du 25 août 1753, In : Bulletin des Amis de l'île de Ré, n°57 (juin 1976)

    p.6-7
  • L'Echo rochelais, La Rochelle, Georges Rideau Imprimeur, n°52, 30 juin 1880

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré - Pon Charlotte - Truttmann Philippe - Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.