Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré Saint-Justinien

Dossier IA16000346 réalisé en 2002

Fiche

  • Prieuré vu de l'ouest.
    Prieuré vu de l'ouest.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • logis prieural
    • remise
    • hangar agricole
    • poulailler
    • puits
    • cour
    • bergerie
    • passage couvert
    • logement
VocablesSaint-Justinien
Parties constituantes non étudiéeslogis prieural, remise, hangar agricole, poulailler, puits, cour, bergerie, passage couvert, logement
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Confolentais - Champagne-Mouton
AdresseCommune : Benest
Cadastre : 1990 E3 1093, 1094, 1095

Selon la légende, l'église aurait été fondée par Charlemagne. Le prieuré est mentionné en 1153 dans le cartulaire de l'abbaye de Charroux dont il dépendait. L'église présente plusieurs périodes de construction. Du 12e siècle semblent dater le chevet, le clocher, l'élévation sud et la façade. La chapelle Saint-Jean, ou chapelle d'Ordière, construite au sud, date du 15e siècle, et l'arcade d'accès porte un blason représentant une " gerbe d'or ", blason que l'on retrouve sur sa porte ouest et sur la porte de l'escalier du château d'Ordière.

La voûte et le mur nord de la nef se sont effondrés en 1720 et ont été reconstruits au cours du 18e siècle. De 1787 à 1791, de nouveaux travaux sont faits à l'église par Jean Mas.

Le pavé de la nef est posé à ce moment, mais les pavés anciens sont laissés autour des fonts baptismaux. A la fin du 19e siècle, la nef est couverte d'une voûte en brique et le clocher est réparé. En 1835, la sacristie se trouvait au nord du choeur.

Elle a été détruite en 1930 en même temps que les halles qui se trouvaient à proximité. Une nouvelle sacristie a été construite au sud de la chapelle. Quant au logis primitif du prieuré, il ne semble pas antérieur au 15e siècle. De cette même période doit dater la tour défensive de l'entrée. Le logis a été prolongé au sud au 19e siècle.

Divers corps de bâtiments à fonction agricole se sont ajoutés à l'ensemble au 19e siècle, certains peut-être sur les fondations de bâtiments plus anciens. Le logis du prieuré a été transformé en auberge au milieu du 19e siècle.

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : 15e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L'église est constituée d'un vaisseau à fausse voûte en berceau en brique couverte d'un toit à longs pans en tuile creuse, d'un clocher, situé sur la travée droite du choeur couvert d'un toit en pavillon, d'une abside voûtée en cul-de-four et couverte d'une croupe ronde en pierre calcaire. La façade ouest est masquée dans sa partie inférieure par un corps de bâtiment. Elle est percée d'une baie centrale couverte en plein cintre soulignée d'un bandeau reposant sur des modillons.

La façade est épaulée de trois contreforts constitués de colonnes adossées, un à chaque angle et un au centre de la façade (ce dernier n'est visible qu'à l'intérieur des dépendances du prieuré plaquées sur la façade de l'église). Ces contreforts d'angle ont la particularité de former un angle à mi-hauteur.

Le chevet est percé de 3 baies. Il y subsiste deux chapiteaux à décor géométrique. L'élévation sud a conservé 3 travées avec des colonnes-contreforts identiques à celles de la façade.

L'élévation nord est percée de 2 fenêtres et d'un portail latéral, tous couverts en plein cintre et sans décor. La nef est composée de 6 travées inégales. Le choeur est précédé d'un arc triomphal en plein cintre reposant sur des colonnes à chapiteaux au décor géométrique. Le choeur est éclairé de baies en plein cintre très ébrasées à gradins. La baie sud n'existe plus ayant été remplacée par une arcade permettant l'accès à la chapelle portant un blason.

Cette dernière a 3 travées dont 2 sont accolées à la nef et la 3ème au choeur. Elle a conservé un lavabo en pierre à droite de l'autel. Elle est voûtée d'ogives.

Elle communique avec la sacristie et avec l'extérieur à l'ouest. Cette dernière porte a un linteau à accolade avec un blason semblable à celui de l'arcade d'accès. Le logis et les dépendances qui l'accompagnent sont implantés à l'ouest de l'église. Les différents corps de bâtiments du prieuré situé à l'ouest de l'église sont sur le côté est de la cour, close d'un portail au nord et ponctué d'une tour défensive à l'angle nord-ouest sur laquelle s'appuie une dépendance. Du logis primitif a été conservé la tour de l'escalier polygonale extérieurement et circulaire intérieurement. La porte d'accès à l'escalier a des montants moulurés et un linteau trifolié avec un blason martelé.

La tour possède 2 meurtrières par étage et deux fenêtres moulurées par niveaux. Elle est couverte en toit conique. Les portes desservant les étages ont des montants moulurés, la porte du grenier est ornée d'une accolade et d'un blason. Il n'existe aucune cheminée d'origine.

La tour à l'angle nord-ouest de l'entrée a conservé des meurtrières sur ses 3 niveaux. L'entrée est un portail à porte charretière en plein cintre et une porte piétonne rectangulaire.

La seule dépendance en face du logis a un pilier central en pierre et pourrait être un cellier.

Devant sa façade est un puits de grandes dimensions.

Un fournil est accolé au sud du logis. Il contient un four à pain et une buanderie.

Un poulailler et un hangar complètent l'ensemble au sud. Dans l'ancien jardin du prieuré, situé au sud de l'église et à l'est du logis, se trouvent un puits et une fosse de forme carrée maintenue par des murs en maçonnerie.

Murscalcaire pierre de taille
calcaire moellon enduit
Toittuile creuse, calcaire en couverture
Plansplan allongé
Couvrementsfausse voûte en berceau
cul-de-four
voûte d'ogives
Couverturestoit à longs pans
toit conique
croupe ronde
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis en maçonnerie
Techniquessculpture
Représentationsornement géométrique armoiries ornement architectural accolade
Précision représentations

Les chapiteaux du choeur et du chevet ont un décor géométrique.

Statut de la propriétépropriété publique
propriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Protectionsinscrit MH, 1984/12/05
Précisions sur la protection

Eglise Saint-Justinien (cad. E 1093) : inscription par arrêté du 5 décembre 1984.

Annexes

  • Mentions dans les sources, extrait du DEA de Florence Bougnoteau,

    Les prieurés et les églises dépendant de l'abbaye Saint-Sauveur de

    Charroux dans les anciens diocèses de Poitiers, Saintes et Angoulême,

    Mémoire de DEA de l'université de Poitiers, 1995.

    " ecclesiam de Benaicis ", privilège par lequel le pape Urbain II prend sous sa protection les droits et les biens de l'abbaye de Charroux, entre le 10 janvier 1096 et le 29 juin 1099 (FONTENEAU, IV, p. 90 ; MONSABERT, 1910, p. 79).

    " ecclesiam de Banaias ", privilège par lequel le pape Anastase IV prend sous sa protection les droits et les biens de l'abbaye de Charroux, 10 mars 1153 (FONTENEAU, p. 179 ; MONSABERT, 1910, p. 147).

    " ecclesiam de Benaias ", privilège par lequel le pape Innocent III prend sous sa protection les droits et les biens de l'abbaye de Charroux, 21 mars 1211 (Gros cartulaire du XVe siècle, f°17 ; FONTENEAU, IV, p. 267 ; MONSABERT, 1910, p. 172).

    " appellations de la justice et de la châtellenie de Benais, membre dépendant de ladite abbaye en ce qui est des dépendances dudit prieuré (...) Plus l'office de chambrier, auquel est annexé le prieuré de Benais duquel il jouit outre le revenu ancien de son office et sa pension au convent. ", fragments d'enquête juridique sur les droits, coutumes et possessions de l'abbaye de Charroux avant son pillage, 16-17 juin 1567 (FONTENEAU, IV, p. 509 ; MONSABERT, 1910, p. 398 et 406).

    " La cure de S.-Justinien de Benest ", pouillé des prieurés simples et des cures dépendants de la nomination de l'abbaye de Charroux, postérieur à 1713 (FONTENEAU, LV, p. 277).

    Dom François Henry Richard, chambrier de l'abbaye de Charroux et seigneur prieur de Benest demeurant de présent en la ville de Niort (...) la ditte ferme et est compris (...) la maison et château dudit prieuré de Benest (...) la somme de 125 livres payable scavoir au sieur curé de Benest la somme de 90 livres et aux sacristains de l'abbaye de Charroux celle de 35 livres (...) les dits preneurs s'obligent de donner par chacun an audit constituant 50 livres de lain briyé tel qu'il le recueillera au dit lieu de Benest (...) s'obligent les dits preneurs de loger nourir le Sieur prieur ", bail à ferme du prieuré de Benest pour sept ans au prix de 450 livres par an, 6 décembre 1733 (A.D., Vienne, 1 H 3, abbaye de Charroux, liasse 4).

    " Le prieuré de Benest, terre et justice, membre dépendant de la chambrerie, office claustral affermé à Sieur Veneron et d'Avaux par le bail du 8 juin 1785 pour 2330 livres, plus 600 livres pour les décimes abolies, plus 750 livres pour le curé et le vicaire dont les portions congrues seront au nombre des charges, en tout, 3680 livres. ", état des revenus et des charges de l'abbaye de Charroux certifié véritable, 18 décembre 1791 (MONSABERT, 1910, p. 569).

    " La portion congrue du curé de Benest dépendant de la chambrerie....................................1200 livres.

    " Celle du vicaire dud. Benest ......................700 livres. ", état des revenus et des charges de Charroux pour ce qui est du district de Civray, 18 décembre 1791 (MONSABERT, 1910, p. 574-575).

Références documentaires

Documents d'archives
  • Documents sur les dépendances de l'abbaye de Charroux. Détail en annexe au dossier.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 1 H 3, abbaye de Charroux
Bibliographie
  • Bougnoteau, Florence, Les prieurés et les églises dépendant de l'abbaye Saint-Sauveur de Charroux dans les anciens diocèses de Poitiers, Saintes et Angoulême, Mémoire de DEA de l'université de Poitiers, 1995.

    p. 10, 31, 33, 35, 36, 39, 54, 56, 58, 60, 63, 65-67, 84, 85, fig., annexe.
  • Boulanger, Pierre. Les églises de l'arrondissement de Confolens au XIXe siècle : restaurations et reconstructions. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente, 1992.

    p. 39
  • Charraud, Jean-Robert, Histoire de Benest, Enclave poitevine de Charente, tome 2, Éditions La Péruse, Ruffec, 1993.

  • Daras, Charles. Anciens châteaux, manoirs et logis de la Charente. Bulletins de la société archéologique et historique de la Charente, 1966.

    p. 786
  • Dujardin Véronique, Moinot Emilie, Ourry Yann. Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin. Images du patrimoine n° 243, Geste éditions, 2007.

    p. 72-73
  • Dumont, Jacques. Géographie historique (3) : Canton de Champagne-Mouton, Les Amis du Vieux Confolens, numéro 62, juin 1997.

    p. 6
  • Fonteneau, Dom Léonard, Recueil, fonds des Manuscrits, IV, XXXVIII-XLIV, LV, 1705-1780.

    t. IV, p. 90, 179, 267, 509 ; t. LV, p. 277 Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 32-33
  • George, Jean. Aperçu général sur les églises de la Charente. Bulletins et mémoires de la société archéologique et historique de la Charente, 8ème série, tome 22, 1932.

    p. 25
  • Le Roux, Hubert. L'art roman tardif en Poitou. Bulletin de la société des Antiquaires de l'Ouest, cinquième série, t. 1, 1987.

    p. 96
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 64, 313
  • Monsabert, Pierre Goislard de. Chartes et documents pour servir à l'histoire de l'abbaye de Charroux. Archives historiques du Poitou, tome XXXIX, 1910.

    p. 79, 147, 172, 398, 406, 569, 574-575
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de Charente Limousine (c) Communauté de communes de Charente Limousine - Ourry Yann - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.