Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré de chanoines réguliers de saint Augustin, aujourd'hui église Saint-Brice (Prieuré Cure)

Dossier IA00059297 réalisé en 1987
Genrede chanoines réguliers de saint Augustin
Vocablessaint Brice
Destinationséglise
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonPays Ouest-Charente - pays du Cognac - Cognac-Nord
AdresseCommune : Saint-Brice
Cadastre : 1920 A2 859 ; 2014 AN 91

Ce prieuré-cure de chanoines réguliers de Saint-Augustin dépendait de l´abbaye de Châtres, aujourd'hui située sur la même commune. L´église Saint-Brice date du 12e siècle. L´abside a été remplacée par un choeur à chevet plat au 13e siècle. La nef a été remaniée au 15e siècle. La voûte a été refaite entre 1850 et 1860 selon un projet de Paul Deménieux, architecte à Cognac.

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : 15e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s)Auteur : Deménieux Paul architecte

Située dans le bourg de Saint-Brice, l´église se compose d´une nef de deux travées, voûtées d´ogives à liernes en briques, d´une travée sous clocher couverte d´une coupole sur trompes et d´un chœur d´une travée voûtée d´ogives à liernes à chevet plat.

La façade est encadrée par deux contreforts englobant les angles. La porte refaite n´a qu´un rouleau surmonté d´une archivolte ornée de pointes de diamant. Au-dessus se trouvent deux corbeaux qui devaient supporter un porche disparu. Une fenêtre surmontée d´un arc en plein cintre partiellement noyé dans du mortier (rendant illisible son décor) et d´une archivolte ouvre sous le pignon.

Au nord comme au sud, un puissant contrefort sépare les deux travées de la nef. À l´est de la deuxième travée, au sud, se trouve l´escalier en vis donnant accès au clocher. Le toit de la nef comme celui du chœur ont une faible pente. La travée sous clocher est plus étroite que la nef, le chœur est un peu plus large que la travée sous clocher.

Le clocher carré, couvert d´un toit en pavillon à faible pente, a sa souche nue, ainsi qu´une zone entre deux bandeaux, sur laquelle s´élève un étage, avec colonnes sur les angles. Les quatre faces de l´étage supérieur sont percées de deux baies jumelles, à deux rouleaux en plein cintre, reçus par des colonnes trapues et surmontées d´une archivolte ornée de pointes de diamant.

Le mur est du chevet est surmonté d´un mur pignon très haut, qui dépasse la toiture actuelle.

Les voûtes d´ogives à liernes de la nef reposent aux extrémités ouest et est sur des consoles.

Les grands arcs brisés, à deux rouleaux, de la travée sous clocher reposent à l´ouest sur des engagées trapues et à l´est sur de forts pilastres doublés. Les colonnes nord-ouest et sud-ouest ont des bases à deux tores inégaux, posées sur des socles aux angles amortis en boudin et des chapiteaux présentant une saillie sur les angles.

Les ogives et les liernes de la voûte du chœur sont moulurées d´un boudin entre deux cavets et reçus par des groupes de trois minces colonnes, aux chapiteaux élevés et chargés de feuillages stylisés. La partie inférieure des fûts a été abattue. Le chœur est éclairé par un triplet composé de trois fenêtres de même hauteur. Au nord et au sud de la naissance du chœur, on pénètre dans deux chapelles couvertes d´un plafond en plâtre, ayant chacune une fenêtre à l´ouest. Au-dessus de la large ouverture donnant accès à ces chapelles nord et sud subsistent de chaque côté une fenêtre plus ancienne, dont la base a été amputée par le percement de l´ouverture vers la chapelle.

Murscalcaire pierre de taille
Toittuile plate, tuile creuse
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementscoupole à trompes
voûte d'ogives
en brique
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
pignon couvert
pignon découvert
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
Techniquessculpture
vitrail
Représentationsornement géométrique, pointe de diamant
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsinscrit MH, 1964/07/30
Précisions sur la protection

Eglise Saint-Brice (cad. A 859) : inscription par arrêté du 30 juillet 1964.

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1841, 3 août. Engagement de Forgeot, fondeur de cloche à Limoges, pour une cloche de 542,5 kg à 917,60 F et à déduire le prix de la cloche cassée de 99,5 kg à 124,35 F (soit 793,25 F).

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Saint-Brice
  • 1844. Évaluation de travaux à effectuer à l'église, coût 5056 F. Demande d'un secours au ministère de la justice et des cultes.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Saint-Brice
  • 1845, 15 juin. Devis estimatif des travaux à effectuer à l'église (3594,67 F) par l'architecte Paul Deménieux de Cognac. 1845, 27 juillet. Adjudication des travaux à l'entrepreneur Chassériau de Cognac.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Saint-Brice
  • 1874 (?). Secours de 200 F accordé à la fabrique de Saint-Brice pour l'achat d'un meuble pour renfermer les ornements sacerdotaux.

    Archives diocésaines de la Charente, Angoulême : Saint-Brice
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    2 p., 7 fig Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Bibliographie
  • Cadet, Alberte. Les saints patrons des églises romanes de Charente. Bulletin de la société d'études folkloriques du Centre-Ouest, t. 10, 1976.

    p. 361
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge 1952-1961. T. 3, Saintes : Delavaud, 1959.

    p. 127-128, 1 pl
  • Cousin, Abbé. Histoire de Cognac, Jarnac, Segonzac et d'un grand nombre de localités entre Saintes et Châteauneuf, Archiac et Rouillac, Pons et Saint-Jean-d'Angély dans leurs rapports avec l'histoire générale de la France depuis les temps celtiques jusqu'à l'an 1882. Bordeaux : Impr. Gounouilhou, 1882.

    p. 305
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 57, 93
  • Daras, Charles. Dictionnaire des églises de France, tome IIIc. Paris : Laffont, 1967.

    p. 168
  • Deshoulières, François. Essai sur les bases romanes. Bulletin monumental, tome 75, 1911.

    p. 87
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 227-228
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 322
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 431-432
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 428-429
  • Proust, Raymond. Le souterrain aménagé de l'église de Champniers. Bulletin de la société des antiquaires de l'Ouest, 4e série, tome 17, 1983-1984.

    p. 178 note 6
  • Tapon, M. ; Origène, A.D. Le château de Saint-Brice. Vieilles maisons françaises, n° 54, octobre 1972.

    p. 13-14

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Riou Yves-Jean - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sarrazin Christine