Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré, aujourd'hui église Saint-Pardoux

Dossier IA00044787 inclus dans Bourg de Pindray réalisé en 1976

Fiche

Œuvres contenues

VocablesSaint-Pardoux
Destinationséglise paroissiale
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonArrondissement de Montmorillon - Montmorillon
AdresseCommune : Pindray
Cadastre : 1936 G2 123

L'ancien prieuré dépendait de l'abbaye de Lesterps, une congrégation de chanoines réguliers de l'ordre de Saint-Augustin.

L'édifice, de fondation romane, a été construit à partir du 12e siècle. Il a subi de nombreux remaniements dont certains sont mentionnés au 14e siècle. Des travaux de restauration sont entrepris au 17e siècle ; l'un des entraits de la nef en porte la date (1615).

L'église subit d'importantes transformations au cours du 19e siècle et au début du 20e siècle. La sacristie est construite contre le mur gouttereau sud, lequel est lui-même reconstruit au début du 20e siècle. À l'intérieur, la nef, à l'origine simplement charpentée, a été couverte d'une voûte en forme de berceau rythmée par cinq arcs-doubleaux. C'est à cette même époque que le chœur est voûté sur croisées d'ogives.

La voûte de la nef s'est effondrée en octobre 2005. La restauration de 2006 rétablit une nef sans voûte avec un lambris de châtaignier posé sur la charpente.

Période(s)Principale : 12e siècle , (?)
Secondaire : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Dates1615, porte la date
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Ancien prieuré, l'église est située à l'extrémité sud du bourg de Pindray, à flanc de coteau, où elle est jointive du cimetière communal.

Orienté, l'édifice repose sur un plan allongé. Les murs, construits en moellon, ne sont enduits que sur l'élévation sud et le chevet, tandis que l'élévation nord et la façade occidentale présentent un appareillage apparent avec joints en ciment. Dix contreforts, issus de différentes campagnes de construction, viennent épauler l'édifice. L'église est couverte d'un toit à long pans en tuile plate, avec croupes sur le chevet. Le clocher roman, construit en pierre de taille, est quant à lui coiffé d'une flèche à égouts retroussés en ardoise.

La façade occidentale, en mur-pignon, est percée d'un portail en plein cintre encadré par deux massifs en pierre de taille faisant office de contreforts. Des inscriptions figurant des croix ont été gravées sur les piédroits de ce portail.

Positionnées sur les trois premières travées de élévation sud, trois petites baies en plein cintre viennent éclairer la nef. Une porte en plein cintre murée, située sur la deuxième travée de l'élévation, est visible depuis l'intérieur de la nef. La sacristie du 19e siècle a été construite au sud-est de l'édifice et communique avec le chœur. Elle est éclairée d'une baie en plein cintre.

Le chevet est constitué de trois pans, percés chacun d'une baie en plein cintre. Les contreforts qui le soutiennent sont construits en pierre de taille.

L'élévation nord est percée de deux petites baies en plein cintre éclairant la nef. À l'est, une porte latérale, ouvrant sur le chœur, devait servir d'accès privé au châtelain. La maçonnerie apparente révèle la présence de plusieurs ouvertures aujourd'hui murées : une baie en plein cintre au niveau du clocher, ainsi qu'une porte en arc brisé et une autre baie en plein cintre dans la partie ouest de l'élévation.

À l'intérieur, la nef se compose d'un seul vaisseau. Les entraits de la charpente y dessinent six travées. Sous le clocher, le faux-carré de transept est délimité par une voûte en berceau. Quatre modillons sculptés soutiennent l'arc-doubleau disposé au centre de cette voûte. Ils sont, avec le clocher, l'un des rares témoins de la construction d'époque romane. Le chœur est quant à lui voûté sur croisés d'ogives.

Mursmoellon enduit partiel
Toittuile plate, ardoise
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couverturestoit à longs pans
flèche polygonale
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1906-1912. Biens de toute nature des établissements publics du culte catholique dépendant des paroisses : inventaire, prise de possession, gestion.

    Paroisses de Montmorillon, Bourg-Archambault, Jouhet, Lathus, Moulismes, Plaisance, Pindray, Saint-Remy-en-Montmorillon, Saulgé, Chauvigny, La Chapelle-Viviers, Fleix, Lauthiers, Leignes-sur-Fontaine, Saint-Martin-la-Rivière, Paizay-le-Sec, Saint-Pierre-les-Eglises, Pouzioux, Sainte-Radegonde, L’Isle-Jourdain, Adriers, Asnières-sur-Blour, Luchapt, Millac, Saint-Paixent, Moussac, Mouterre-sur-Blourde, Nérignac, Queaux, Le Vigeant, Lussac-les-Châteaux, Bouresse, La Chapelle-Morthemer, Civaux, Gouex, Saint-Laurent-de-Jourdes, Lhommaizé, Mazerolles, Morthemer, Persac, Salles-en-Toulon, Sillars, Verrières.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 Q 129
Bibliographie
  • Caude, Elisabeth. Pindray. La Sauvegarde de l'art français : Cahiers, 2009.

    p. 116-117 : 2 ill. + plan
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Reix [Jean Baptiste] Florentin
Reix [Jean Baptiste] Florentin ( - 11/08/1983)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Guichet Maxime