Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré, aujourd'hui église Saint-André de Bonnes

Dossier IA86000310 réalisé en 1999

L'église de Bonnes, vouée à saint André, est située au coeur du bourg. Elle est encore entourée du cimetière, à l'est et au sud. Une petite place s'étend à l'ouest. Classé monument historique depuis 1906, elle présente de nombreux et riches éléments de l'époque romane : façade occidentale, nef, travée sous clocher et surtout le choeur et le chevet.

Le chevet, la nef et la façade occidentale remontent au 12e siècle. La façade, bien que sobre, présente un décor sculpté concentré sur le rouleau d'archivolte de la porte, sur les entablements et le bandeau qui les prolongent, et sur les deux chapiteaux des colonnettes qui encadrent la porte. Au-dessus, la corniche comporte une succession de modillons aux motifs variés : animaux fantastiques, têtes humaines, animal dégustant des raisins, etc.

A l'intérieur, la nef frappe par sa voûte en bois et ses cinq belles fermes. Elle a dû remplacer, au 15e ou 16e siècle, une voûte en pierre que devaient soutenir les puissantes colonnes encore visibles de chaque côté. Les chapelles latérales, qui portent les armoiries des seigneurs de Touffou, ont été accolées à la nef à la même époque et restaurées en 1908. Longue de vingt mètres, la nef aboutit à la travée sous clocher. Si la partie haute et extérieure du clocher a été reconstruite en 1895, cette travée sous clocher a conservé sa structure romane, en particulier sa coupole sur trompes.

Le chevet de l'église et, à l'intérieur, le sanctuaire se distinguent eux aussi par leur décor sculpté roman. Légèrement désaxé par rapport à la nef, le chevet porte encore les vestiges de son ancienne couverture en pierre, remplacée par des tuiles plates. Une suite d'arcades, aveugles pour la plupart, contribue à l'harmonie de la construction. Les arcs retombent sur des colonnettes à chapiteaux sculptés, entre lesquelles s'intercale un décor de pointes de diamant. Une succession d'arcades rythme aussi le choeur, à l'intérieur. Semblant répondre à ceux de l'extérieur, ces arcs retombent eux aussi sur des chapiteaux sculptés, à motifs humains ou animaliers.

Vocablessaint André
Destinationséglise
Dénominationsprieuré, église paroissiale
Aire d'étude et cantonVienne - Saint-Julien-l'Ars
AdresseCommune : Bonnes
Cadastre : 2014 OL 992

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : 13e siècle
Principale : limite 15e siècle 16e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Dumas Aimé entrepreneur

Murscalcaire
pierre de taille
Toitardoise, pierre en couverture
Plansplan allongé
Couvrementscul-de-four
coupole à trompes
lambris de couvrement
Couverturestoit conique
toit à longs pans
croupe ronde
pignon découvert
Escaliersescalier intérieur : escalier en vis en maçonnerie
Techniquessculpture
sculpture
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1906/08/11
Précisions sur la protection

Eglise : classement par arrêté du 11 août 1906.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Bibliographie
  • Beauchet-Filleau, Henri. Pouillé du diocèse de Poitiers. Niort (22, rue des Halles) : L. Clouzot ; Poitiers (4, rue de l'Éperon) : H. Oudin, 1868.

    p. 214 Bibliothèque nationale de France, Paris : 254 BEA
  • Crozet, René. L´art roman en Poitou. Paris : Laurens, 1948.

    p. 114, 142, 150, 163, 174, 176, 180, 231, 233, 271 Médiathèque, Thouars : 944.6
  • Crozet, René. Dictionnaire des églises de France. Paris : Robert Laffont, 1967, tome IIIc, Poitou-Saintonge-Angoumois.

    p. 25
  • Semur, F. Abbayes, prieurés et commanderies de l'ancienne France vers IVe siècle - vers XVIIIe siècle en Poitou-Charentes-Vendée. Baunalec, 1984.

    p. 135

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Debelle Jacqueline - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.