Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré, aujourd'hui église Notre-Dame

Dossier IA16001261 réalisé en 2003

Fiche

VocablesNotre-Dame
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Confolentais - Ruffec
AdresseCommune : Vieux-Ruffec
Cadastre : 1985 AE 66

Ce prieuré dépendait de l'abbaye bénédictine de Nanteuil-en-Vallée et de l'ancien diocèse de Poitiers. De l'époque romane sont la travée sous clocher et une partie du choeur de l'église. Le chevet a été refait au 15e siècle avec sa grande fenêtre et il semble que la nef ait été voûtée à ce moment là (départ de nervures dans l'angle sud-ouest). L'église a connu des remaniements dans les périodes suivantes. Après la Révolution, la paroisse est maintenue en 1803 et en 1805, avec Saint-Germain et Messeux pour annexes, mais elle est supprimée en 1807 et annexée à Saint-Gervais. Au 19e siècle de nombreux travaux sont effectués : réparation et couverture du clocher par Paul Laforge maçon à Nanteuil, en 1862 ; reconstruction du mur nord du choeur, reprise du mur sud et du pignon en 1867 et réfection du sol qui est surélevé (dalles de pierre de Puybeautiers) en 1870, par Roy, entrepreneur à Champagne-Mouton ; la toiture est également refaite en 1867, l'autel réparé et un tabernacle acheté ; construction de la sacristie en 1879, par François Lavaud, entrepreneur ; en 1894, sur élévation des maçonneries du clocher, reconstruction de sa charpente et couverture en ardoise en remplacement de la tuile, sur devis de Gilbert aîné, architecte à Ruffec, par André Guillaumaud, entrepreneur. L'enduit des murs intérieurs de la nef aurait été refait en 1954 couvrant des vestiges de peintures murales.

Période(s)Principale : 12e siècle , (?)
Principale : 15e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle
Dates1862, daté par source
1867, daté par source
1870, daté par source
1879, daté par source
1894, daté par source
Auteur(s)Auteur : Roy entrepreneur attribution par source
Auteur : Lavaud François entrepreneur attribution par source
Auteur : Guillaumaud André entrepreneur attribution par source
Auteur : Roy architecte attribution par source

Église orientée, de plan allongé et à chevet plat, construite en pierre de taille pour la partie droite de la façade, une partie du mur sud du choeur et une partie du mur du chevet, le reste étant en moellons plus ou moins équarris et non enduits. Les couvertures sont en tuile creuse avec de l'ardoise sur le clocher. La nef est actuellement couverte d'un plafond mais ses murs latéraux présentent dans leur partie supérieure un bandeau qui a pu soutenir jadis une voûte en plein-cintre. D'autre part, dans l'angle sud-ouest, apparaît un départ de nervures de voûte d'ogives. Un arc, soutenu par des colonnes à chapiteau, sépare la nef de la travée sous clocher laquelle est couverte d'une coupole sur trompes. Sous la trompe nord-ouest est visible la souche d'une tourelle d'escalier. Le choeur, plus étroit, est voûté en plein-cintre. Au sud de celui-ci est accolée la sacristie à toit en appentis.

Murscalcaire moellon
calcaire pierre de taille
Toittuile creuse, ardoise
Plansplan allongé
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
coupole à trompes
Couverturestoit à longs pans
toit en pavillon
appentis
pignon couvert
État de conservationétat moyen
Techniquessculpture
peinture
Représentationscroix pointe de diamant ornement géométrique ornement végétal volute animal
Précision représentations

Croix dont les bras sont reliés par des arcs de cercle au sommet de la façade. Fenêtre du mur sud de la travée sous clocher à archivolte ornée de pointes de diamant et de motifs géométriques. Fenêtre au sud du choeur entourée de motifs incisés (feuilles ou coquilles). Arc à l'entrée de la travée sous clocher à chapiteaux sculptés : feuilles (de vigne ?) et volutes au sud ; tête de boeuf et feuillage au nord.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • 24 février 1867, marché de gré à gré entre le maire et l'entrepreneur Roy (A.D. Charente) :

    1 - Le mur nord sera dédoublé depuis sa base jusqu'à sa hauteur dans un longueur de six mètres ; dans cette longueur un contrefort sera fait à neuf dans la même forme et dimension que l'ancien ; au-dessus d'un entablement qui existe, une portion du mur avait été faite et rentrée en dedans ce qui gêne beaucoup. Ledit mur sera démoli et reconstruit à neuf au même alignement et aplomb que le mur en question à dédoubler.

    2 - Le mur du pignon nord de l'abside sera repris dans sa base dans toute sa longueur, à la hauteur de la fenêtre et rangé de manière à ce que l'on puisse y poser un vitrage... La même pierre, si elle n'est pas endommagée doit servir... Le pignon du dit mur sera reconstruit à neuf à prendre au-dessus de l'archivolte.

    3 - Le mur sud sera repris dans sa base à l'extérieur seulement dans toute sa longueur à la hauteur de 80 cm. Dans la longueur de ce mur il sera fait à neuf un contrefort de la même forme et dimension des autres, les autres contreforts seront réparés... On fera disparaître l'entablement... Les murs seront rasés à la toiture et cet entablement sera remplacé par des accoyaux qui donneront écoulement aux eaux pluviales. La croisée fermée de bois sera ouverte et le mur, tant en-dessous qu'en dessus et à côté, sera repris et les pierres formant l'archivolte qui se trouveront cassées seront remplacées. La charpente a une noue qui fait pleuvoir sur le mur de l'église, cette noue disparaîtra... Les murs refaits seront jointoyés... La maçonnerie sera faite avec du bon moellon.

    26 mars 1870, l'entrepreneur Roy donne un état de l'édifice :

    L'église, jadis monumentale et belle, par suite de l'abandon où elle est tombée depuis de longues années se trouve dans l'état voisin de la vétusté. C'est avec les plus grandes économies ménagées et prévues à l'avance qu'on est parvenu en 1867 à relever le plus mauvais des murs extérieurs. La commune n'ayant que des habitants pauvres avec un terrain stérile sur une grande partie de son territoire n'a pu arriver jusqu'à ce jour à faire toutes les réparations urgentes. Le pavé de l'église, disgracieux et mal uni a besoin d'être refait.... se trouvant plus bas que le terrain qu'entoure l'église, tous les hivers est inondé...

Références documentaires

Documents d'archives
  • Travaux du XIXe siècle.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : O Vieux-Ruffec
  • Casier archéologique [documents établis par le service des Monuments historiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale sur des édifices protégés ou destinés à l'être].

    Notice de 1957 Médiathèque de l'architecture et du patrimoine, Charenton-le-Pont
Bibliographie
  • Crozet, René. L´art roman en Poitou. Paris : Laurens, 1948.

    p. 155, 156 Médiathèque, Thouars : 944.6
  • Dujardin Véronique, Moinot Emilie, Ourry Yann. Le Confolentais : entre Poitou, Charente et Limousin. Images du patrimoine n° 243, Geste éditions, 2007.

    p. 28, 89
  • George, Jean. Les églises de France : Charente. Paris : Letouzé et Ané, 1933.

    p. 280
  • Martin-Buchey, J. Géographie historique et communale de la Charente, Châteauneuf-sur-Charente, 1914-1917. Paris, librairie Bruno Sépulchre, réédition 1984.

    p. 402
  • Marvaud, M. Géographie de la Charente. Angoulême : Chez Baillarger, 1856.

    p. 226
  • Michon, abbé Jean-Hippolyte. Statistique monumentale de la Charente / ill. Zadig Rivaud, Jules Geynet, Monsieur de Lafargue Tauzia, Paul Abadie, Éditions Fabvre. Paris ; Angoulême : Derache, libraire, rue du Bouloy, 7, 1844.

    p. 272
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 3.

    p. 248-249
  • Nanglard, abbé J. Pouillé historique du diocèse d'Angoulême. - Imprimerie G. Chasseignac (26, rempart Desaix) ; Angoulême, 1894-1903. - 4 vol. (683 p., 588 p., 582 p., 684 p.) ; 24 cm. - Extr. de : "Bulletin de la Société archéologique et historique de la Charente". - Les 3 premiers tomes concernent l'ancien diocèse d'Angoulême et le 4e le diocèse actuel depuis la fin du XVIIIe siècle. Une table des paroisses dactylographiée de 17 p., faite en 1953, complète ces 4 tomes. Tome 4.

    p. 559
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de Charente Limousine (c) Communauté de communes de Charente Limousine - Renaud Geneviève