Logo ={0} - Retour à l'accueil

Prieuré, aujourd'hui chapelle de la Perroche de Dolus-d'Oléron

Dossier IA00074807 réalisé en 1988

Fiche

Si les bâtiments du prieuré de la Perroche ont une allure "balnéaire" des années 1930, la chapelle, d'une grande qualité architecturale, a gardé ses volumes et son aspect roman.

Ce prieuré, qui relève de l'abbaye de Sablonceaux, est fondé à la fin du 11e ou au début du 12e siècle. Le gros-oeuvre de la chapelle subsiste de cette période. De dimensions modestes, elle s'inscrit dans un rectangle constitué de deux travées. Les murs latéraux sont rythmés de quatre arcades aveugles en arc brisé entre des contreforts plats. La façade occidentale, autrefois surmontée d'un campanile, est contrebutée au sud-ouest par un gros contrefort abritant un escalier en vis. Le portail est doté de quatre voussures nues en plein cintre et surmontée d'une baie romane tout aussi sobre.

Le chevet plat est percé d'une grande baie moulurée en arc brisé qui a remplacé à la fin du Moyen-Age la baie romane d'origine.

Les bâtiments conventuels semblent dater du 15e siècle. Le domaine, pillé en 1548 par des bandes de sauniers révoltés contre la gabelle, puis dévasté en 1561 pendant les guerres de Religion, est mis par la suite en fermage, tandis que la chapelle est sommairement remise en état. Le prieuré est vendu à la Révolution à des particuliers. Les bâtiments conventuels sont très modifiés dans les années 1930. la gabelle, puis dévasté en 1561 pendant les guerres de Religion, est mis par la suite en fermage, tandis que la chapelle est sommairement remise en état. Le prieuré est vendu à la Révolution à des particuliers. Les bâtiments conventuels sont très modifiés dans les années 1930.

A partir de 1919, le propriétaire fait restaurer la chapelle et refait une voûte en béton, elle est consacrée le 26 août 1931 sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste. Le départ de l'ancienne voûte en pierre est encore visible ; un arc à double ressaut reposant sur deux pilastres plats sépare les deux travées.

Un cloître est reconstitué au nord de la chapelle et des fresques y sont pe le 26 août 1931 sous le vocable de Saint-Jear Anthéaume.

Genrede chanoines réguliers de saint Augustin
Vocablessaint Médard, saint Jean Baptiste
Parties constituantes non étudiéeséglise, cloître, puits, bâtiment conventuel
Dénominationsprieuré
Aire d'étude et cantonPays Marennes-Oléron - Château-d'Oléron (Le)
AdresseCommune : Dolus-d'Oléron
Lieu-dit : la Perroche
Cadastre : 2014 C1 17

Prieuré fondé à la fin du 11e ou au début du 12e siècle par les chanoines réguliers de Saint-Augustin de l'abbaye de la Chancelade et relevant de l'abbaye de Sablonceaux ; de cette période subsiste le gros-oeuvre de l'église ; des encadrements de fenêtres dans un bâtiment couventuel semblent dater du 15e siècle ; pillé en 1548, par des bandes de sauniers révoltés contre la gabelle, puis dévasté en 1561 pendant les guerres de religion ; par la suite le domaine est mis en fermage et la chapelle sommairement remise en état ; d'après un procès verbal de visite de 1669, le gros-oeuvre est en assez bon état mais la voûte en pierre à disparu et a été remplacée par un plancher ; le prieuré a été vendu à la Révolution a des particuliers, à partir de 1919 le propriétaire fait restaurer l'église et refait une voûte en béton, elle est consacrée le 26 août 1931 sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste ; vers 1935 un cloître a été reconstitué au nord ; des fresques y ont été peintes en 1956 sur les faces sud et ouest par Anthéaume ; les bâtiments conventuels ont été reconstruits au 20e siècle.

Période(s)Principale : limite 11e siècle 12e siècle
Principale : 15e siècle , (?)
Principale : 20e siècle
Dates1919, daté par source

L'église est en pierre de taille ; certains bâtiments conventuels sont en moellon et les plus récents en moellon et brique.

Murscalcaire
brique
pierre de taille
moellon
appareil mixte
Toittuile creuse
Plansplan allongé
Étages1 vaisseau
Couvrementsvoûte en berceau brisé
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier intérieur : escalier en vis sans jour en maçonnerie
Techniquespeinture
sculpture
Représentationssujet chrétien crochet feuille
Précision représentations

Sujet : scènes chrétienne, support : murs du cloître ; sujet : crochet, feuilles, support : chapiteaux déposés de l'ancien cloître.

Statut de la propriétépropriété privée
Protectionsinscrit MH, 1988/04/29
Précisions sur la protection

Chapelle de la Perroche (cad. CI 17) : inscription par arrêté du 29 avril 1988.

Références documentaires

Bibliographie
  • Connoué, Charles. Les églises de Saintonge. Saintes : Delavaud, 1952-1961, t. 2.

    p. 79-80
  • Crozet, René. L'art roman en Saintonge. Paris : Picard, 1971.

    p. 98, 108, 156
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Debelle Jacqueline - Pon Charlotte