Logo ={0} - Retour à l'accueil

Présentation des objets mobiliers : chapelle du Saillant

Dossier IM19001601 inclus dans Chapelle réalisé en 2010

Fiche

Aire d'étude et cantonLimousin - Juillac
LocalisationCommune : Voutezac
Lieu-dit : le Saillant
Cadastre : 2014 AS 157

Le peintre Marc Chagall a, pour cette petite chapelle de Corrèze, choisi des thèmes ayant une double signification. Il a su s'adapter à l'architecture de l'édifice et au cadre naturel dans lequel il s'insère.

Dans l'œuvre de Chagall, le thème de la nature travaillée par l'homme est souvent représenté. C'est l'un des motifs récurrent chez l'artiste. Mais, la campagne et surtout le monde rural dans sa réalité quotidienne est un sujet inédit dans l'art du vitrail chez l'artiste.

Auteur(s)Auteur : Chagall Marc
Chagall Marc (1887 - 1985)

Né le 7 juillet 1887 à Liozno, dans la banlieue de Vitebsk, en Biélorussie, il est mort le 28 mars 1985 à Saint-Paul de Vence. Il commence à travailler dans des ateliers à la fin de ses études à l’école des beaux-arts de Saint-Pétersbourg. En 1910, il part étudier à Paris auprès de Léon Bakst grâce à une bourse, et expose ses travaux pour la première fois en 1914. Il y est témoin de mouvements picturaux tels que le fauvisme finissant et le cubisme naissant. Le premier lui inspire la couleur pure, gaie et claire, le second une certaine déconstruction de l’objet. Néanmoins jamais Chagall n’adhèrera pleinement à un mouvement ou à une école.

En 1914, il est de retour à Vitebsk. Nommé directeur de l'Académie des Beaux-Arts de Vitebsk, il est supplanté par Kasimir Malevitch en 1919. Il part alors pour Moscou où il fait les décors pour le Théâtre d'art juif. Il retourne en 1922 à Berlin puis à Paris. Ses œuvres sont connues aux États-Unis, où des expositions sont organisées.

Au début des années 1930, il voyage beaucoup avec sa famille. Le 7 juillet 1937, il prend la nationalité française pour fuir l'antisémitisme de l'Europe centrale. À la fin du printemps 1941, il est arrêté, et doit son salut au journaliste américain Varian Fry qui lui permet de rejoindre les États-Unis. Sa femme, Bella, meurt en 1944 ; cet événement marque le choix de ses sujets à cette époque.

Après la guerre les œuvres de Chagall sont à nouveau exposées en Europe. Il retraverse l'Atlantique en 1948, pour s'installer à Vence, en France. Après son voyage en Israël, Chagall décrit la Bible « comme la plus grande source de poésie de tous les temps ». Commence alors pour Chagall une nouvelle ère de création artistique. Dorénavant, il consacre son travail à la thématique biblique traduisant l’Écriture Sainte d’abord en gouaches puis en gravures. Ce travail monumental est à l’origine du Message biblique qui propose un cycle décoratif relatant l’histoire biblique, terminé en 1966. Chagall en fait don à l’Etat français, qui l’expose au Louvre avant d’inaugurer en 1973 le Musée national du message biblique à Nice, en présence d’André Malraux.

Ses techniques se diversifient : gravures, mosaïques, vitraux … Il continue de peindre des décors, conçoit des costumes pour l'opéra de la Flûte enchantée. Il finit sa vie à Saint-Paul de Vence, en France, célèbre et reconnu dans le monde entier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, graveur signature
Auteur : Marq Charles
Marq Charles (1923 - 19/11/2006)

Au cours de ses études de philosophie à la Sorbonne (1943-1947) il rencontre en 1946 Brigitte Simon, la fille du maître-verrier rémois Jacques Simon. Ils se marient en 1949 et reprennent ensemble l'atelier paternel à Reims où il apprend l'art du vitrail.

Il exécute à partir de 1956 des vitraux avec Jacques Villon, Roger Bissière et Marc Chagall pour la cathédrale Saint-Étienne de Metz. C'est avec Jacques Villon qu'il grave ses premières eaux-fortes en 1958 et c'est en 1959 qu'il fait la rencontre de Joseph Sima qui l'incite à peindre et avec lequel il entretiendra une longue amitié. Il devient le maître-verrier attitré de Chagall dont il réalise tous les vitraux jusqu'en 1985, notamment ceux de la cathédrale Notre-Dame de Reims en 1974. En 1960, il installe au Museum of Modern Art de New York l'exposition des vitraux de Marc Chagall pour Jérusalem, après qu'ils ont été montrés au Musée des arts décoratifs de Paris.

Marguerite et Aimé Maeght lui demandent en 1963 de réaliser les vitraux de Georges Braque et de Raoul Ubac pour la chapelle de la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence. L'année suivante, Jacques Lassaigne le met en contact avec Serge Poliakoff et Maria Helena Vieira da Silva. De 1965 à 1967, il réalise, pour l'église Saint-Jacques de Reims, des vitraux de Sima et de Vieira da Silva, ainsi que les vitraux de Foujita pour la Chapelle Foujita à Reims.

C'est par l'entremise de Vieira da Silva qu'il rencontre Denise Renard qui organisera sa première exposition personnelle en 1968 à la Galerie Jacob à Paris. En 1971, la Galerie Jacob publie et expose un livre d'artiste, Celle qui ne dort pas, réalisé avec Claude Esteban dont il illustre les poèmes de douze aquatintes.

Il est nommé en 1972 conservateur du Musée national du message biblique Marc Chagall à Nice où il demeurera deux ans.

Il poursuit son activité de peintre-verrier dans le cadre de l'atelier Simon et se consacre essentiellement à son œuvre personnelle à partir de 1982.

Brigitte Simon et lui reçoivent en 1990 le Grand Prix national des Métiers d'art. Il est nommé Chevalier de la Légion d'honneur en 1986 et Commandeur des Arts et Lettres en 1993.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier attribution par source
Personnalité : De Lasteyrie du Saillant Guy commanditaire
Atelier ou école : Simon-Marq
Simon-Marq

L’atelier SIMON MARQ, maîtres-verriers à Reims depuis 1640, est spécialisé dans la création et la restauration de vitraux pour l’architecture civile et religieuse. A partir du 19e siècle, l’atelier SIMON MARQ a étendu l’application de son savoir-faire à l’architecture d’intérieur, et à la création d’objets de décoration et de mobilier à base de vitrail. L’atelier maintient depuis lors une tradition de collaboration avec les plus grands artistes, designers et plasticiens de chaque époque. Depuis son rachat en 2011 par le groupe FORT ROYAL, la collaboration avec les artistes contemporains donne également lieu à l’édition d’œuvres en séries limitées.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
atelier attribution par source

Références documentaires

Bibliographie
  • [Exposition. Seilhac. 1987]. Avec Marc Chagall et les maîtres-verrier en Corrèze, vitrail et art contemporains, 1955-1987 : exposition présentée à Seillhac durant l'été 1987. Ed. Association pour la sauvegarde et l´étude du patrimoine artistique corrézien, 1987.

    Archives départementales de la Corrèze, Tulle : non coté
  • [Exposition. Clermont-Ferrand, Musée des Beaux-Arts. Juin-septembre 1993]. Chagall et le vitrail : de la pierre à la lumière. Ed. Clermont-Ferrand, 1993. 71 p.

    Bibliothèque du Patrimoine, Clermont-Ferrand : A 75062 E-5 TER

Liens web

(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel - Casenove Stéphanie
Casenove Stéphanie

Stagiaire puis vacataire au SRI Limousin 2010-2011. Chercheur au SRI sites de Limoges et Poitiers depuis 2019.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.