Logo ={0} - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Fresselines

Dossier IA23001505 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'étudesCommunauté de communes du Pays Dunois
AdresseCommune : Fresselines

L'occupation humaine sur la commune de Fresselines au néolithique (environ 3 000 ans avant J. C) est attestée par la découverte de deux abris sous roches (abri du Priorat et abri du Puybalièbre) et de divers objets mis à jour à proximité du village de l'Eté (haches taillées, lames à encoche, embouts de flèches). Deux haches en pierre polie découvertes près du village de la Bussière font partie des collections du Musée de Guéret. Au Palot, au 18e siècle, des sarcophages mérovingiens ont été trouvés ainsi que des monnaies anciennes (un bronze de Trajan et une pièce d'or Imper-César-Hadrianus-Auguste). Un coffre funéraire cubique fut par ailleurs déterré à Châtre en 1941. Fresselines relevait de la châtellenie de Crozant en 1477, ainsi qu´en 1643, 1686 et 1751. Le dépôt de sel y fut initialement établi en novembre 1667, puis transféré à Dun-le-Palestel en mars de l´année suivante. Elle possédait une justice seigneuriale qui dépendait du ressort de la sénéchaussée de Guéret. La paroisse regroupait au spirituel les collectes de L´Age-Champroy (L´Age, Champroy, la Charpagne, Lauzine, l´Eté, Lachinaud, les Forges, la Bussière, Puy-Landon, Lavauvieille), de Lavaud (Lavaud, le Grand-Drablet, le Petit-Drablet, l´Age-Moreau, la Bélardière, le Puy-Rageaud) et des villages de Chanteloube, Les Hommes de Lage et Les Sorlières. Par lettres patentes du 16 mai 1724, toutes sauf celles de L´Age-Champroy ont été administrativement rattachées à Fresselines, qui avait déjà annexé Les Nobles vers 1710. Les seigneurs et hauts justiciers de Fresselines en 1773 étaient Messieurs de la Marche, Pierrefolle, de Puyguillon et Madame de L'Age. 215 feux sont dénombrés à cette date. Avant la Révolution, Fresselines dépendait de la province de la Marche, de la généralité de Moulins et de la sénéchaussée de Guéret. Pendant la Révolution, la réforme administrative de 1791 institua Fresselines chef lieu de canton. Cette situation ne durera que quelques années puis la commune sera ensuite rattachée au canton de Dun Le Palleteau. L'établissement de la paroisse est antérieure au 12e siècle puisque le cartulaire d'Aubepierre signale en 1163 la "parochia de fraexeninis", paroisse de Fresselines. Avant la Révolution, Fresselines était une cure de l'ancien archiprêtré d'Anzême, placée sous le vocable de saint Julien de Brioude et le patronage du chapitre de Saint-Germain de La Châtre (depuis un don fait en 1152 par Géraud du Cher, évêque de Limoges). Ainsi, les curés ont longtemps été nommés par le chapitre de Saint-Germain de La Châtre (diocèse de Bourges), puis par le prince de Condé (duc de Châteauroux) en 1621, et enfin par l'évêque de Limoges en 1692, 1740 et 1768. Plusieurs châteaux existaient à Fresselines : ceux de l'Age-Champroy, de La Bretaudière, de Pierrefolle et de Vervy. Il ne reste pratiquement aucune trace des deux premiers, et seulement quelques bâtiments en ruine des deux autres. En revanche, celui de Puy-Guillon se dresse toujours au-dessus du bourg. Toponymie : Fraexelinis (1162 et 1176) ; Fraexeninis (1163) ; Fraisenines (1208) ; Fraisselines (1211) ; Fraisselinis (1279) ; Freysselines (1801). Le nom de la commune viendrait du mot latin fraxinus, frêne : Fresselines serait le lieu où sont plantés des frênes (toponyme fréquent dans le Massif Central et en Limousin).

La commune de Fresselines se situe au nord du Pays Dunois. Elle est bordée à l´ouest par Crozant, au sud par Maison-Feyne et Villard et à l´est par Nouzerolles. D´une superficie totale de 3078 hectares, son altitude minimale est de 200 mètres tandis que son point culminant atteint 366 mètres. 631 habitants ont été recensés en 2007. La rivière Creuse correspond à la frontière naturelle d'une grande partie de la limite sud de la commune tandis que la Petite Creuse et le ruisseau de l'Etang des Gorses délimitent les contours à l'est vers Nouzerolles. La confluence de la Petite Creuse et de la Creuse se fait au nord-ouest de la commune, au sud de La Renauchat. Plusieurs ruisseaux alimentent ces rivières, notamment les ruisseaux de Pierrefolle et de l'Age Moreau, dont les berges sont très boisées. D'après le dictionnaire de Pierre Valadeau "Nouveau dictionnaire historique, géographique et statistique illustré de la Creuse", édition de 1892, on dénombre 46 hameaux sur cette commune : Bourg - Champroy - Champroy (moulin) - Chanteloube - Châtres - Confolent - L'Age - L'Age (moulin) - L'Age Moreau - L'Etet - L'Orme - La Blardière - La Bretaudière - La Bussière - La Chaise Peignen - La Chaise Gonnot - La Charpagne - La Chinaud - La Grande Métairie - La Minaudière - La Renauchat - La Rivaud - La Roche - La Roche Blond - La Sagne - Lascoux - Lauzine - Lavaud - Laveauvieille - Le Grand Drablet - Le Petit Brablet - Le Priorat - Le Puyrageaud - Les Combes - Les Forges - Les Granges - Les Huppes - Les Places - Les Sorlières - Pierrefolle - Puy Guillon - Puy Guillon (château) - Puylandon - Vervix (château) - Vervix (moulin).

Annexes

  • Le site géographique de Fresselines selon l'Abbé Lasnier-Confolent

    "Le bourg de Fresselines, assis sur un promontoire, domine les deux Creuses, qui l'entourent comme une ceinture ; on dirait une presqu'île dont l'extrémité se termine au confluent des deux rivières. Le paysage environnant, d'un pittoresque remarquable, attire en grand nombre les artistes et les curieux. Les côtes de Confolant, du Palot, de Vervis, de Puyguillon, de la Renauchat, des Ages, du Puyrageau, des Roches font rêver le visiteur avec leurs aspects variés, gracieux, sauvages.

    Ici, c'est un frais vallon ; là, une colline abrupte, une gorge sauvage ; plus loin, un grand bois ; à côté, un précipice, le lit d'un torrent, une fontaine aux eaux claires et limpides, un chemin creux et ombragé, etc. L'âme éprouve un charme mystérieux en contemplant ces gracieux caprices de la nature ; elle remonte sans effort vers Dieu, centre de tout bien, auteur de toutes les merveilles".

    Extr. de : LASNIER-CONFOLENT (abbé), H. Fresselines. Limoges : Imp. Marc Barbou, 1902. 17 p., p. 10-11.

  • Notables originaires de Fresselines

    - Pierre-Servais Combes, né en 1799 à Fresselines, fils de Jean Combes, brigadier dans les fermes, officier de la gabelle, et de Julienne Lamier-Laplante, fit ses études à Bourges.

    - Claude Lasnier-Desbarres, chirurgien, époux de Jeanne Petit. Etait étudiant en médecine, à Paris, en 1705. Le domaine des Cobes lui appartenait. Nous possédons un livre intitulé : Prières avec une briève instruction sur la Doctrine chrétienne, dont il est l'auteur.

    - Pierre Lasnier du Cros, époux de Sylvaine de la Grave, était chirurgien à Fresselines. Il mourut le 31mars 1777, à l'âge de 71 ans.

    - François Lasnier, lieutenant de la brigade, a signé un acte de baptême, comme parrain, le 15 septembre 1763.

    - François Lasnier de Laplante, époux de Sylvaine Péricaud, était greffier de la justice de Fresselines en 1770.

    - François Lasnier, appelé aussi Lasnier-Lachinaud, fut capitaine des fermes à Argenton, puis procureur de la Commune de Fresselines en 1791. Marié, le 11 février 1783, à Marie-Thérèse Lasnier-Lachaise, ils moururent tous deux le même jour, à la même heure, le 30 septembre 1811. (...)

    - Louis Lasnier, seigneur des Huppes, fournisseur au dépôt de sel à Dun, mourut à Dun le 28 avril 1785, âgé de 38 ans.

    - Gabriel Lasnier des Huppes était, en 1740, procureur d'office de la justice de Puyguillon, Lourdoueix Saint-Michel et juge bailly de Montchevrier.

    - M. Lasnier des Huppes ou Lasnier Bonabry fut conseiller à la Cour de Limoges.

    - M. Alexis Pinot de Fresselines fit la campagne d'Egypte sous Bonaparte, se maria ensuite avec Marie-Angélique Lasnier-Confolant, fille de Pierre Confolant, notaire, exerça la médecine pendant quarante-cinq ans, quitta Fresselines en 1854 et mourut trois ans après. (...)

    - M. Pelé-Saumon, ancien aide-major dans les guerres du premier Empire, fut longtemps officier de santé à Fresselines et mourut en 1853.

    Extr. de : LASNIER-CONFOLENT (abbé), H. Fresselines. Limoges : Imp. Marc Barbou, 1902. 17 p., p. 10-11.

  • Prêtres originaires de Fresselines

    - Gabriel Lasnier des Huppes, fils de Gabriel Lasnier, sieur des Huppes, et de Catherine de Laroche, reçut la tonsure dans la chapelle de l'évêché de Limoges et fut ordonné prêtre le 20 décembre 1760 ; il resta vicaire jusqu'à la fin de sa vie et mourut peu de temps avant la Révolution.

    - Etienne Lasnier, religieux Bénédictin de Saint-Maur, fut ordonné prêtre, à Limoges, le 22 mars 1760.

    Nous ignorons à quelle branche des Lasnier il appartient.

    - Claude-Gabriel Lasnier de Confolant, né le 27 décembre 1745, au lieu même de Confolant, le 27 novembre 1745, de Sylvain Lasnier de Confolant et de Sylvaine Péricaud, étudia la rhétorique chez les Barnabites de Guéret, la philosophie et la théologie chez les Jacobins de Limoges. Ordonné prêtre le 23 décembre 1769, il fut nommé vicaire de Fresselines où il resta un an, puis vicaire régent de Montchevrier, le 1er mai 1770 ; il prit possession de ladite paroisse, comme curé, le 31 janvier 1774 ; refusa de prêter serment à la Constitution civile du clergé, partit pour l'exil en 1792, séjourna cinq ans en Suisse dans la paroisse de Lens, Dixain, de Sierre-en-Vallais, fut obligé ensuite de quitter la Suisse et de se réfugier à Ratisbonne, en Bavière. Il vint reprendre possession de sa paroisse de Montchevrier en 1802, au moment du Concordat, après dix ans d'exil et de souffrances. Il mourut en mars 1814, chargé de mérites, avec l'auréole de confesseur de la foi.

    - M. Sylvain-Léonard de Chabanne, aumônier du roi en 1753, chanoine de Lyon, abbé de la Cresle et de Bénévent, se retira au château de Puyguillon en 1790, près de sa soeur Marguerite de Chabanne, mariée au comte Gabriel-François de la Marche, seigneur de Puyguillon ; il y resta tout le temps de la tourmente révolutionnaire sans être inquiété et mourut dans les premières années du XIXe siècle. Avec lui s'éteignit la branche des de Chabanne, comte de Sagne.

    - François Lasnier des Barres, né le 4 mars 1752, devint curé de Saint-Georges-la-Pouge, eut la faiblesse de prêter serment à la Constitution civile du clergé et n'émigra pas. Il fut, néanmoins, arrêté pendant un voyage à Limoges comme suspect et n'ayant aucun papier, mais relâché quelques jours après sur la présentation d'un certificat de civisme envoyé par la municipalité de Saint-Georges.

    A l'époque du Concordat, il se rétracta et fut nommé curé de Moutiers-Malcard, puis de Nouzerine, où il mourut en 1815.

    - Etienne Lasnier-Lachaise, né à Fresselines en 1809, de Claude-Gabriel Lasnier-Lachaise, notaire, et de Mlle Poctrenaud, fut curé d'Aunet, diocèse d'Orléans, mourut en 1868 à Fresselines, dans la maison paternelle où il s'était retiré avec sa soeur Adélaïde.

    - L'abbé Jean-Firmin Dupalès, né à la Souterraine en 1802, mourut, en 1872, curé de Mézières (Haute-Vienne). Sa mère, Françoise Lasnier-Confolant, était originaire de Fresselines.

    - L'abbé Dorau, mort en 1872, curé de Sardent. La famille de sa mère, Anne-Sylvaine Lasnier-Lachaise, était originaire de Fresselines.

    - Pierre-Servais Combes, né en 1799 à Fresselines, fils de Jean Combes, brigadier dans les fermes, officier de la gabelle, et de Julienne Lamier-Laplante, fit ses études à Bourges. Ordonné prêtre en 1825, il fut deux ans vicaire au Châtelet et nommé ensuite curé du Pin, où il resta jusqu'à 1876, année de sa mort.

    - L'abbé Delost, né à Puyguillon, ordonné prêtre à Bourges en 1858, retiré actuellement à Dun-le-Palleteau.

    L'abbé Péricat, né au village de Lavaux, ordonné prêtre à Bourges en 1861, actuellement curé dans le diocèse de Bourges.

    - L'abbé Jean Giraud, né au village de Drablet, ordonné prêtre à Limoges en 1868, actuellement curé de la paroisse de Domeyrot.

    - L'abbé Hippolyte-Romain Lasnier-Confolant, né à Fresselines en 1848, ordonné prêtre en 1871, actuellement curé de la Croix.

    - L'abbé Auguste Rousseau, né à Fresselines, ordonné prêtre à Limoges en 1877, actuellement curé de Saint-Sébastien.

    - L'abbé Henri Mazeret, né au village des Forges, actuellement vicaire de Fresselines.

    Extr. de: LASNIER-CONFOLENT (abbé), H. Fresselines. Limoges : Imp. Marc Barbou, 1902. 17 p., p. 10-11.

Références documentaires

Documents figurés
  • AD Creuse. Série P ; 3 P : 1872 (1) à 1872 (20). Plan cadastral parcellaire de la commune de Fresselines, 1826.

    1 tableau d'assemblage, 19 feuilles. Archives départementales de la Creuse, Guéret : 3 P 1872
Bibliographie
  • LOGEZ, André. Fresselines : monographie. 2e éd. Guéret : Les Nouvelles Presses du Massif Central, 2004. 68 p. [1e édition : 1998]

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • LASNIER-CONFOLENT, H. Fresselines. Limoges : Imp. Marc Barbou, 1902. 17 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • [Exposition. Fresselines, Espace Monet-Rollinat]. L´arbre et l´eau. Réd. Les Amis de Fresselines - village d´Artistes. Fresselines : Mairie, 2008. 44 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • Direction régionale de l'environnement du Limousin, Conseil général de la Creuse. Les sites naturels protégés du Limousin : la Creuse. Limoges : Presses Universitaires de Limoges, 2002. 198 p.

    p. 145-147 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • [Exposition. Fresselines, centre artistique des peintres de la vallée de la Creuse. 2006]. Eugène ALLUAUD (1866 - 1947), Paul MADELINE (1863 - 1920) - Peintres de l´Ecole de Crozant et Gargilesse. Réd. Les Amis des Peintres de l´Ecole de Crozant et de Gargilesse. Fresselines : 2006. 48 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • [Exposition. Guéret, musée d'art et d'archéologie.1998]. Les peintres de la Vallée de la Creuse, une colonie sous influence. Dir. Catheirne RIOU. Châteauroux : imp. L´Artisan Typo, 1998. 84 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • [Exposition. Guéret, Musée d'art et d'archéologie. 2007]. La Creuse de Guillaumin. Dir. Catherine WACHS GENEST. Guéret : 2007. 43 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • POITOU, Christian. Paroisses et communes de France, Creuse. Dictionnaire d'histoire administrative et démographique. Laboratoire de Démographie Historique de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. CNRS Editions. Paris : impr. Louis-Jean, 2000. 865 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • RAMEIX, Christophe. L´école de Crozant. Les peintres de la Creuse et de Gargilesse 1850-1950. Tours : Lucien Souny, 2002. 196 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • RAMEIX, Christophe. L´école de Crozant. La vallée des peintres d´Argenton à Glénic. Tours : Association des amis des peintres de Crozant et de Gargilesse, imp. Vincent, 1994. 6 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • ARNAUD, Philippe. Mémoire en Images. Le canton de Dun-le-Palestel. Saint-Cyr-sur-Loire : Ed. Alan Sutton, 2006. 128 pages.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • LECLER, André. Dictionnaire topographique, archéologique et historique de la Creuse. Réimpression de l'édition de Limoges, 1901. Marseille : Laffitte Reprints, 1979. 809 p.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 908 LEC
Périodiques
  • FONT-REAULX (de), J. Le chapitre de La Châtre et les paroisses de Fresselines et de La Chapelle-Taillefert. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles, Archéologiques et Historiques de la Creuse, 1920, t. XXI (4e fascicule), lxix.

    p. 302-310. Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • GENEVOIX, Emile. Le prieuré du Riveau, Fresselines. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1934, t. XXV (3e fascicule), ci.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • CARRIAT, Amédée. Le séjour de Monet à Fresselines. Mémoires de la Société des Sciences Naturelles, Archéologiques et Historiques de la Creuse, 1983, t. XLI (3e fascicule), p. 603-609.

    p. 603-609. Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Belzic Céline
Belzic Céline

Chargée de recherche, Conservation du Patrimoine, Conseil départemental de la Creuse, 2008-2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.