Logo ={0} - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Colondannes

Dossier IA23006001 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'étudesCommunauté de communes du Pays Dunois
AdresseCommune : Colondannes

Le nom le plus ancien de Colondannes est "Colonzanas" qui vient du latin "colonia" et de son dérivé en bas-latin "colongia" dont le sens premier est une masure modeste avec des lopins de terre qui permet à un colonus (colon) de vivre avec sa famille. Colonzanas est mentionnée pour la première fois dans le cartulaire de Bénévent dont la transcription est déposée aux archives départementales de la Creuse. En 1450 puis 1547, le cartulaire d'Aubignac parle de Capella de Colundanis. Le passage à la langue française a donné la forme actuelle de Colondannes. Sur les sites des Combes et des Malognes, respectivement à l'ouest et au nord de la commune, plusieurs outils néolithiques ont été découverts parmi lesquels de nombreux silex, des haches et des broyons. Ces outils sont les traces d'une activté humaine à Colondannes dès la Préhistoire. D'autres découvertes archéologiques ont permis d'attester une occupation du territoire à l'époque gallo-romaine. Au Ris, les fondations d'une villa gallo-romaine, de taille relativement importante, ont été mises au jour ainsi que des poteries et des tuiles en grande quantité. Mais la découverte la plus remarquable a été celle d'une lampe gallo-romaine au Cros. Celle-ci, conservée au musée de Guéret depuis 1868, est dotée d'un mascaron en bronze et était surmontée d'une statuette (aujourd'hui disparue). Au Moyen Age, Colondannes comptait un château sur le domaine du Ris, château d'importance modeste dont les seigneurs étaient, au 16e siècle, la famille DE LA CELLE. A partir du 17e siècle, les seigneurs de Colondannes sont les seigneurs de SAINT-GERMAIN (ces derniers ainsi que leurs successeurs n'occupent pas le château du Ris). En 1773 étaient dits seigneurs de Colondannes le marquis DE PERSAN (marquisat de Saint-Germain et comté de Dun) et le sieur prieur curé de Colondannes. Au milieu du 16e siècle, la Haute-Marche dans laquelle est incluse Colondannes, a changé de mains. Après avoir fait partie de la Généralité de Poitiers jusqu'en 1551, puis de celle de Riom, elle est en 1587, en compagnie de la plus grande partie du Bourbonnais, du Nivernais, et de la Combraille incorporée dans ce qui est devenue la Généralité de Moulins.

La commune de Colondannes est située au nord-ouest du département de la Creuse, dans l'ancienne province de la Marche. Sa superficie est de 1070 ha. Les vallées de deux rivières forment approximativement les limites est et ouest de la commune : à l'ouest la Cazine et à l'est la Brézentine. Ces deux rivières sont des affluents de la Sédelle. Le territoire de la commune de Colondannes a été, à l'époque hercynienne, le lieu de chocs, cisaillements, érections, affaissements, mouvements importants en force et en étendue. Il en reste au sol un compartimentage qui coupe la commune en deux : au nord, zone d'abaissement à dominante de gneiss, et au sud, érection de terrains à dominante granitique précédant le plateau de Guéret. Dans le compartiment sud, apparaît un granite non signalé par les géologues. Il est caractéristique par son grain fin, sa coloration et sa cohésion. Il a été nommé microgranite du Ris, du nom du village de la commune proche de sa localisation.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Creuse. Série E ; 63 E Dépôt Colondannes. 1623-1941.

    Archives départementales de la Creuse, Guéret : 63 E Dépôt Colondannes
Bibliographie
  • PORCHER, Jeanne. Colondannes, un village creusois au fil tu temps. Mémoire de la terre - Mémoire des hommes. Limoges : impr. GDS, , 2002, 376 p.

    Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • ARNAUD, Philippe. Mémoire en Images. Le canton de Dun-le-Palestel. Saint-Cyr-sur-Loire : Ed. Alan Sutton, 2006. 128 pages.

    p. 43-48 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • POITOU, Christian. Paroisses et communes de France, Creuse. Dictionnaire d'histoire administrative et démographique. Laboratoire de Démographie Historique de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. CNRS Editions. Paris : impr. Louis-Jean, 2000. 865 p.

    p. 369-370 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
  • LECLER, André. Dictionnaire topographique, archéologique et historique de la Creuse. Réimpression de l'édition de Limoges, 1901. Marseille : Laffitte Reprints, 1979. 809 p.

    Centre de documentation du patrimoine, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel, Limoges : (23) 908 LEC
Périodiques
  • BERTRAND, Noëlle. HIstoire démographique de Colondannes, village creusois (1623-1802). Mémoires de la Société des Sciences Naturelles et Archéologiques de la Creuse, 1974 et 1975, t. XXXVIII et XXXIX.

    p. 365-431 (tome XXXVIII), 139-243 (tome XXXIX) Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.