Dossier d’œuvre architecture IA86013784 | Réalisé par
Lorieux Clarisse (Contributeur)
Lorieux Clarisse

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
  • inventaire topographique, Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault
Presbytère
Auteur
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault - Châtellerault-2
  • Commune Dangé-Saint-Romain
  • Lieu-dit
  • Adresse 4 rue Jules-Ferry
  • Cadastre 1831 A 496, 498  ; 2019 AC 137
  • Dénominations
    presbytère
  • Parties constituantes non étudiées
    grange, écurie, cour, jardin, cuisine, mur de clôture, bûcher, portail, puits, logement, croix de chemin

Le presbytère est figuré sur le plan géométrique de la commune de Dangé datant de l'an 14 (1805-1806) ainsi que sur le plan parcellaire cadastral de 1831. Entre ces deux dates, l'organisation des bâtiments reste la même : un logement en fond de cour entouré par deux bâtiments perpendiculaires (granges, écurie) et d'une petite écurie de plan rectangulaire donnant sur la rue construite pour le curé Madamour (1817-1836). Le presbytère est clos côté rue par un portail avec porte cochère et porte piétonne. Le jardin entour le presbytère au nord et à l'ouest : il possède un puits et est planté de noyers et d'arbres fruitiers. La façade ouest de l'église est construite dans le prolongement du pignon est du logement.

En 1837, après le décès du curé Madamour, des réparations sont effectuées sur les bâtiments et les murs de clôture. Cette restauration s'accompagne d'une distraction d'une partie bâtie de la parcelle, occupée par la mairie et le prétoire, au profit de la commune qui souhaite agrandir les bâtiments vers l'ouest et y construire une école. Les travaux sont confiés à l'architecte Renaudet l'Aîné et sont réalisés au cours de l'année 1837, ils sont complétés l'année suivante par la reconstruction des servitudes (cuisine, serre-bois et écurie).

La façade sud du presbytère et sa cour nous sont connues grâce à une aquarelle peinte en 1856 par Gobaut. De plan rectangulaire, le logement est construit en pierre et possède trois travées avec un étage carré et un grenier. Il est couvert d'un toit à longs pans en tuile creuse. Il est prolongé à l'ouest par une dépendance abritant une grange, une écurie et percée sur sa façade sud de 18 boulins répartis sur deux rangées. Ce bâtiment avec comble à surcroît est également couvert d'un toit à longs pans en tuile creuse. Une seconde grange est dessinée en retour. La cour comporte en son centre un grand parterre de fleurs.

Entre 1859 et 1862, la démolition puis la construction de la nouvelle église nécessite d'empiéter sur une partie du jardin au nord-est.

Le presbytère est restauré en 1874 par l'architecte Auguste Lubac. La grange est réhaussée et prolongée vers le mur sud entre 1882 et 1886.

En 1921, une partie du jardin à l'ouest est distraite de la parcelle pour agrandir la cour de l'école. Une autre partie du jardin est aménagée en aire de jeux à la fin du 20e siècle.

Le presbytère occupe aujourd'hui les lieux, il est régulièrement entretenu.

Le presbytère est édifié à l'ouest de l'église. Il comprend un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble. Les murs en pierre sont recouverts d'un enduit. Les chaînes d'angles et les encadrements des ouvertures sont en pierre de taille. Des pleins de travées en pierre de taille sont visibles sous les fenêtres du premier étage.

La façade nord du presbytère, donnant sur le jardin agrémenté d'une fontaine, conserve une statue de la Vierge sous un dais. Côté cour, l'ancienne croix du pont de Dangé-Saint-Romain est exposée sur son socle en pierre.

  • Murs
    • pierre enduit
  • Toits
    ardoise
  • Étages
    1 étage carré, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Plan cadastral en couleur de la commune de Dangé, sections A à F, Coutault (géomètre en chef), Auger (géomètre secondaire), an 14 (1805-1806).

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 5775
  • Plan parcellaire cadastral de la commune de Dangé, 14 feuilles, Gorin, géomètre, 1831.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 5442-5450
Date d'enquête 2021 ; Date(s) de rédaction 2021
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
(c) Communauté d'Agglomération de Grand Châtellerault
Lorieux Clarisse
Lorieux Clarisse

Chercheuse-associée au service régional de l'inventaire de la Nouvelle-Aquitaine (site Poitiers et Limoges), attachée à l'Agglomération de Grand Châtellerault à partir de septembre 2018 pour conduire l'inventaire du patrimoine du Grand Châtellerault.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers