Logo ={0} - Retour à l'accueil

Presbytère, puis Mairie et bureau de poste

Dossier IA17006356 réalisé en 2001

Fiche

Destinationsmairie, bureau de poste
Parties constituantes non étudiéeslogement, dépendance, cour, mur de clôture, portail
Dénominationspresbytère
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Saint-Savinien
AdresseCommune : Les Nouillers
Adresse : 25 Grande rue
Cadastre : 1995 AB 182 ; 2016 AB 182

Le premier presbytère de la commune se situait, à l’origine, juste à côté de l’église. Il se composait de deux corps de bâtiment qui dépassaient sur la rue, un était accolé au mur nord de l’église et l’autre était placé sur la droite du premier. Dans un rapport de 1864 concernant la reconstruction du presbytère, il est fait mention que celui-ci est dans un état de vétusté avancé et qu’il est nécessaire de le reconstruire (annexe 1).

Le projet de construction d’un nouveau presbytère, mieux placé et qui ne gênerait pas la circulation, date du 3e quart du 19e siècle. En effet, c’est en 1854 que la municipalité décide d'en faire faire les plans et devis par l’architecte Viaud. Les travaux de construction du nouveau presbytère sont adjugés trois années plus tard, en 1857, à monsieur Train, entrepreneur.

Au tout début du 20e siècle, la commune décide de s’approprier le presbytère afin d’y installer une école pour les garçons, mais ce projet et vite abandonné et elle décide finalement d’y aménager une mairie (alors située dans l’actuelle école) et un bureau de poste. Les plans et devis sont réalisés en 1909 par l’architecte Adrien Ginguenaud, mais aucun document ne précise l’entrepreneur désigné, ni la date de mise en service de la nouvelle mairie.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle , (?)
Dates1857, daté par source
Auteur(s)Auteur : Viaud
Auteur : Train
Auteur : Ginguenaud Adrien

La mairie et le bureau de poste se situent au centre du bourg, à côté de la place de l’église. Il s’agit d’un corps de bâtiments à double orientation nord-est-sud-ouest. Le corps principal (le central) présente, côté route, trois travées, deux bandeaux (celui de l’étage est mouluré), une corniche moulurée, des pilastres d’angles et une porte à encadrement mouluré. La façade sur cour, plus sobre, est dotée de trois travées, d’une corniche et d’ouvertures à encadrement harpé. Deux extensions en rez-de-chaussée sont accolées de part et d’autre : une accueille le secrétariat de la mairie. Celle de droite, à toit à longs pans à une croupe, est pourvue sur sa façade côté cour d’un petit pigeonnier à pierre d’envol. Le bureau de poste est établi, quant à lui, dans l’aile en retour arrière du secrétariat de la mairie. L’ensemble est devancé d’une cour fermée par un muret en pierre de taille surmonté d’une grille et par un portail à piliers carrés surmontés de vases.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile creuse
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
État de conservationbon état
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • A.D. 17. 2 O 1289. Rapport concernant le projet de reconstruction du presbytère.

    « Le presbytère de la commune des Nouillers est ainsi qu’on peut le voir par le plan ci-joint, fort mal disposé. Appuyé à l’église dont il masque la façade, il fait d’ailleurs sur la voie publique une saillie de près de deux mètres, qui met obstacle à toute réparation. Les murs sont lézardés de toutes parts et l’état de vétusté des bâtiments est tel, sous tous les rapports, que sa reconstruction est indispensable.

    Le soussigné propose donc d’établir le nouveau local entre la cour et le jardin de manière à donner à la route départementale plus de largeur qu’il ne lui en faut afin de démasquer la façade de l’église.

    Ce bâtiment se composera, au rez-de-chaussée, d’une vestibule contenant l’escalier, une chambre de domestique, une cuisine, un salon et une salle à manger. À l’étage il y aura deux chambres à coucher, un cabinet de travail et un grand grenier. Toutes ces pièces auront leur entrée sur un palier commun. Le corps principal serait flanqué de deux appentis contenant les servitudes qui se composeront d’une écurie, un bûcher, un cellier, des lieux d’aisances et un hangar pouvant servir de remise ».

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1854, 4 décembre : devis pour la construction d’un nouveau presbytère, par l’architecte Viaud.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1289
  • 1857, 11 janvier : procès-verbal d’adjudication des travaux de construction du nouveau presbytère en faveur de monsieur Train, entrepreneur.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1289
  • 1907, sans date : correspondance au sujet de l’appropriation de l’ancien presbytère pour servir de d’école de garçons et de mairie. Le projet d’installation d’une école de garçons est finalement abandonné.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1289
  • 1909, 21 octobre : plan du projet d’aménagement de l’ancien presbytère, par l’architecte A. Ginguenaud.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1289
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Ménard Sandrine - Lhuissier Nathalie
Lhuissier Nathalie

Chargée de mission entre 2004 et 2018.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.