Logo ={0} - Retour à l'accueil

Presbytère puis bureau de poste, actuellement maison

Dossier IA23002006 réalisé en 2010

Fiche

Destinationsposte, maison
Dénominationspresbytère
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : Lafat
Lieu-dit : Bourg
Cadastre : 1826 C 2, 3  ; 2008 AA 128

En 1772, la construction d´un presbytère à Lafat est confirmée par un arrêté du Conseil du roi. Le bâtiment est terminé en 1774. En 1796, le presbytère est vendu par adjudication à Jean Glenisson et en 1828 il est acheté par la commune. En 1832, le conseil municipal fait construire une écurie pour le cheval du desservant, contre le pignon nord du bâtiment. Désaffecté, le presbytère est récupéré en 1911 pour y installer le bureau de poste. Au cours du 20e siècle, une extension est ajoutée sur le pignon sud du bâtiment et la toiture du logis est refaite. Restauré, le presbytère est aujourd'hui devenu une maison d´habitation.

Période(s)Principale : 3e quart 18e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 19e siècle , daté par source
Secondaire : 20e siècle , daté par source
Secondaire : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates1774, daté par source
1832, daté par source
1911, daté par source

Situé dans le bourg, face à la place du village et à proximité immédiate de l´église, le presbytère, aujourd´hui maison d´habitation, est un bâtiment composé de trois parties distinctes : un corps de logis central, construit sur cave, une ancienne écurie devenue garage, et une extension, ajoutée dans la deuxième moitié du 20e siècle. Le corps de logis central est un bâtiment de plan rectangulaire de deux niveaux, couvert d´un toit à croupes en tuile mécanique surmonté de deux épis de faîtage et de deux souches de cheminée en brique. Construit en granite, il est partiellement enduit sur la façade est et totalement enduit sur la façade ouest. L´accès à la façade ouest se fait par un emmarchement de deux degrés. Un escalier en granite, protégé par des piliers en béton, descend vers la porte de cave dont le linteau en anse de panier est composé de pierres taillées en biseau. La façade ouest compte quatre ouvertures au rez-de-chaussée et trois à l´étage tandis que la façade est compte trois ouvertures à chaque niveau. Sur la façade est, un escalier à degrés droits permet d´accéder à une porte d´entrée. Cette porte présente des encadrements en pierres de taille chanfreinées et un linteau en arc segmentaire à clef de linteau saillante. Quatre des cinq autres ouvertures de cette façade présentent des encadrements en pierre de taille et un linteau en arc segmentaire. La façade est également marquée par des chaînages d´angle en pierre de taille. L´ancienne écurie, devenue garage, est un petit bâtiment en rez-de-chaussée de plan rectangulaire, accolé au pignon nord du corps de logis central. Couvert d´un toit à croupes en tuile mécanique, il présente une ouverture sur la façade ouest et une ouverture avec encadrements en bois sur la façade est. L´extension, construite au cours du 20e siècle, est un bâtiment de plan rectangulaire de deux niveaux, accolé au pignon sud du corps de logis central. Totalement enduit, il ne présente des ouvertures que sur ses façades sud et est. A l´intérieur du corps de logis central, le parement en bois sculpté de la cheminée de la chambre du curé est resté intact.

Mursgranite moellon enduit partiel
granite moellon enduit
granite pierre de taille
brique
béton
bois
Toittuile mécanique
Plansplan rectangulaire régulier
Étages1 étage carré
Couverturescroupe
Escaliers
Typologiesmaison de notable
État de conservationrestauré
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Bibliographie
  • BOYRON, Claude. Histoire et petites histoires de Lafat, évolutions. Édition à compte d'auteur. Guéret : 2008. 236 p.

    p. 54, 76 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.