Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Celles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
  • Commune Vitré
  • Cadastre 1949 A1 55
  • Dénominations
    presbytère
  • Genre
    de protestants
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, écurie, remise, puits

Le presbytère protestant a été bâti de 1894 à 1895 par Constant Andrault, entrepreneur à Prailles, sur un projet de Paul Mongeaud, architecte du département, daté du 15 décembre 1893. Il était imposé pour un portail et vingt-deux ouvertures. L'inventaire des biens du conseil presbytéral de 1906 décrit cette grande maison composée au rez-de-chaussée de cinq pièces, à l'étage de quatre chambres et deux cabinets de toilette, et au second niveau de deux chambres, un cabinet de toilette et deux greniers. L'intérieur des bâtiments a été très remanié dans le dernier quart du 20e siècle. Le puits (comblé) était équipé d'une pompe n°283.

  • Période(s)
    • Principale : 4e quart 19e siècle
  • Dates
    • 1894, daté par source
  • Auteur(s)
    • Auteur : entrepreneur attribution par source
    • Auteur :
      Mongeaud Paul [Antoine]
      Mongeaud Paul [Antoine]

      Architecte né en 1850 à Nontron. Ingénieur de l’École centrale (1871). Nommé architecte de la ville de Rochefort à la fin de 1879. Architecte municipal de Béziers en 1881. Architecte du Département des Deux-Sèvres de 1888 au début des années 1900.

      Auteur notamment de Niort : archives départementales, 1894 (Mon. hist., 178, p. 130) ; Rochefort, hospice civil, école, bureau d’octroi, école de dressage (1879-1881, hôtel de ville (1881) ; Lezay, temple (1889) ; Vitré, presbytère protestant (1893, 1895) ; Verrines-sous-Celles, temple protestant (1894) ; Mougon, prieuré Saint-Jean-Baptiste (1894-1902) ; Saint-Maixent-l’École, sacristie du temple (1895, 1897) ; Prailles, temple protestant (1900-1907) ; Saint-Coutant, groupe scolaire (1900-1902) ; Soudan, temple (1901) et église Notre-Dame (1921) ; La Mothe-Saint-Héray, église Saint-Héray (1902) ; Le Busseau, école de filles (1902) ; Thouars, école maternelle Bergeon (1907) ; La Chapelle-Thireuil, école de filles (1908) ; Coulonges-sur-l’Autize, école de filles (1909) ; Chail, prieuré Saint-Pierre-et-Paul (1911) ; Melle, poste (1912) ; Rom, monument aux morts (1920-1921).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      architecte attribution par source

Le bâtiment est formé de deux corps ayant chacun leur propre toiture à longs pans perpendiculaire l'une à l'autre, à l'origine couverte de tuiles mécanique de Charente. De plan rectangulaire, la façade du logement, à trois travées, présente un avant-corps correspondant à la travée centrale. L'entrée principale est sur l'élévation latérale droite. L'élévation postérieure, à trois travées, est sur un mur pignon. Les encadrements des baies et les chaînages sont harpés. Les niveaux sont soulignés par des bandeaux d'appui et de niveaux en brique. Les souches de cheminée sont en briques pour le corps de la façade et en brique et pierre en alternance pour le corps arrière. L'ancienne écurie-remise se distingue par des baies à encadrement brique et pierre en alternance. La dépendance a une toiture à longs pans couvrant les pignons en tuile creuse.

  • Murs
    • calcaire
    • enduit
    • moellon
  • Toits
    tuile mécanique, tuile creuse
  • Étages
    sous-sol, 1 étage carré, comble à surcroît
  • Couvertures
    • toit à longs pans
    • pignon couvert
  • Typologies
    trois travées
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • A.D. Deux-Sèvres. 2 O 2851.

  • A.D. Deux-Sèvres. 4 O 297.

  • A.D. Deux-Sèvres. 13 V 3. 9 février 1906 : inventaire des biens du conseil presbytéral.

Annexes

  • Annexe n°1
Date d'enquête 2002 ; Dernière mise à jour en 2002
Dossiers de synthèse
Articulation des dossiers