Logo ={0} - Retour à l'accueil

Presbytère de catholiques ; mairie

Dossier IA79001495 réalisé en 2002

Fiche

Œuvres contenues

Genrede catholiques
Destinationsmairie
Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationspresbytère, mairie
Aire d'étude et cantonCelles-sur-Belle - Celles-sur-Belle
AdresseCommune : Beaussais
Cadastre : 1946 BU 299

Le presbytère ne figure pas sur le cadastre de 1817, il a été (re ?) bâti en 1789, date inscrite sur le linteau de la porte d'entrée. Vendu comme bien national de première origine, il a été adjugé le 12 thermidor an IV, le 30 juillet 1796, à Charles Girard, un négociant de Niort pour 2358 francs. Ce dernier avait déjà acquis la métairie de la Gaucherie à Prailles, moyennant 300.000 livres et la maison curiale de Thorigné. A cette date, le presbytère consistait en trois chambres basses, trois chambres hautes et deux autres chambres non parachevées, écurie, cellier, four et fournil, plus la cour et le jardin. Entre 1867 et 1885, cette maison appartenant à la famille Nosereau, dont plusieurs membres ont été maire de Saint-Maixent, a été louée à la commune pour loger le pasteur protestant. Après la construction de l'école double et la vente de l'immeuble situé presqu'en face (1946 Bu 316), l'ancien presbytère a été acquis par la commune et la mairie y a été installé.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle
Dates1789, porte la date

L'ancien presbytère devenu mairie présente sa façade, à cinq travées avec porte centrale plus une travée supplémentaire, sur le mur gouttereau ouest. La porte d'entrée est encadrée de pilastres plats et surmontée d'un fronton triangulaire. Un mur de refend sépare la sixième travée des cinq autres. L'étage carré est éclairé par de très grandes baies.

Murscalcaire
enduit
moellon
Toittuile creuse
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier intérieur : escalier tournant en charpente
Typologiescinq travées ; porte centrale
Techniquessculpture
Représentationsornement architectural fronton pilastre
Précision représentations

La porte d'entrée est encadrée de pilastres plats et surmontée d'un fronton triangulaire.

Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Description sommaire du presbytère de Beaussais dans l'Inventaire des meubles et effets de feu Jacques de Vallée, prêtre, curé de Beaussais, du 15, 16 juin 1731 :

    Rez-de-chaussée :

    "Premièrement dans une chambre basse... dans la cuisine... dans la chambre attenant la cuisine... dans une petitte chambre à costé de la première cy-dessus... dans la charnerye...".

    Etage :

    "De là nous sommes transportez dans une chambre haute... dans une petitte antichambre à costé...".

    Communs et dépendances :

    "Premièrement nous estant transportez dans la boulangerie... deux ponnes à lessive de terre... dans l'écurye... dans le cellier... dans la cour...".

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 3725, fol. 256. 25 septembre 1599 : acte de prise de possession de la cure par messire Fulgert Fombeure, prêtre, au nom de Charles Arnault, aussy prêtre, demeurant à Sers en Angoumois.

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 8985. 15-16 juin 1731 : inventaire des meubles et effets de feu Jacques de Vallée, prêtre, prieur curé de Beaussais.

  • A.D. Deux-Sèvres. 3 E 10425. 2 octobre 1781 : prise de possession par messire Antoine Villemontet, prêtre desservant la paroisse de Saint-Paul de Beaussais, y demeurant, bénéfice vacant sur la résignation faite par messire Jean-Baptiste Cognac.

  • A.D. Deux-Sèvres. 2 O Beaussais. 15-16 décembre 1867 : bail de la maison dite maison de la cure, pour servir de logement au pasteur protestant, appartenant à M. Benjamin Hercule Nosereau, maire de Saint-Maixent, et Elina Marie Elodie Nosereau, épouse Charpentier. 1er avril 1876 : idem.

  • A.D. Deux-Sèvres. Q 74. 1795-1796, 12 thermidor an IV : vente de la maison ci-devant curiale de Beaussais consistant en trois chambres basses, trois chambres hautes et deux autres chambres non parachevées, écurie, cellier, four et fournil, plus la cour et le jardin en dépendant... adjudicataire Charles Girard, négociant, demeurant à Niort, pour 2358 francs.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Liège Aurélie - Pon Charlotte