Logo ={0} - Retour à l'accueil

Porte royale du Fort Médoc

Dossier IA33001808 réalisé en 2008

Fiche

Appellationsporte royale
Parties constituantes non étudiéescasemate, logement
Dénominationsouvrage d'entrée
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive gauche) - Castelnau-de-Médoc
Hydrographiesla Gironde
AdresseCommune : Cussac-Fort-Médoc
Lieu-dit : Fort Médoc
Cadastre : 2010 ZN 46

La porte royale de Cussac, comparable à celle de la citadelle de Blaye édifiée peu de temps auparavant, a été construite dès la première campagne de travaux du Fort-Médoc, en 1690. Dessinée sur les plans de Vauban et de l'ingénieur François Ferry, elle a sans doute été réalisée par l'architecte Pierre Michel, sieur Duplessy, qualifié d'ingénieur et entrepreneur des ouvrages du roi pour les fortifications des citadelles de Blaye et de Fort-Médoc, associé à l'ensemble des travaux du triptyque estuarien. Le riche décor sculpté de la façade a été attribué par l'historien Johel Coutura au sculpteur Pierre Berquin, collaborateur habituel de Pierre Michel-Duplessy sur ses chantiers bordelais. Affecté au logement du major de la place, le corps de garde de la porte royale paraît mieux entretenu que les casernements, bien que les projets les plus importants de remise en état aient été sans cesse ajournés au cours des 18e et 19e siècles. Ce n'est qu'après la protection du fort au titre des Monuments historiques, en 1956, que la porte royale connait un véritable programme de restauration, au début des années 1970.

Période(s)Principale : 3e quart 17e siècle
Dates1690, daté par source
Auteur(s)Auteur : Vauban Sébastien Le Prestre de, marquis
Vauban Sébastien Le Prestre de, marquis
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
attribution par source
Auteur : Ferry François
Ferry François (1649 - 12/09/1701)

Ingénieur né à Paris en 1649 et décédé à La Rochelle le 12 septembre 1701. Ingénieur ordinaire (v. 1669). Ingénieur en premier en Aunis (v. 1680). ). Ingénieur général des provinces du Poitou, de Saintonge, d'Aunis, de Guyenne et du Béarn (1690). [Blanchard 2, 281]


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
attribution par source
Auteur : Duplessy Michel Pierre , dit(e)
Duplessy Michel Pierre , dit(e) (1633 (?) - 1693)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
attribution par source
Auteur : Berquin Pierre sculpteur (?), attribution par source

La porte royale, autrefois précédée d'une demi-lune, donne accès au corps de place. Elle se compose d'un portail couronné d'un fronton, inscrit dans un mur rideau en pierre de taille à bossage continu, ouvrant sur un passage voûté prolongé par le corps de bâtiment principal selon un plan en T. 2 casemates voûtées en berceau, de part et d'autre du corridor, assurent la défense du passage, fermé de vantaux pleins, de vantaux à croisillons et d'une herse. A son issue, un dégagement dessert des salles de garde placées de chaque côté. Le travail de stéréotomie y est particulièrement soigné, avec une arrière-voussure de Saint-Antoine. Le corps de garde se présente comme un bâtiment rectangulaire d'un étage sur un entresol. La façade du côté du corps de place compte 7 travées ; seul l'avant-corps légèrement saillant comporte un rez-de-chaussée en pierre de taille, à bossage, percé d'une porte charretière encadrée de 2 portes piétonnes. 2 escaliers extérieurs en équerre, placés en symétrie aux angles du bâtiment, desservent les niveaux supérieurs.

Murscalcaire
bossage
enduit
pierre de taille
moyen appareil
moellon
Toittuile plate
Étagesentresol, 1 étage carré
Couvrementsvoûte en berceau plein-cintre
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
croupe
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier en équerre en maçonnerie
État de conservationrestauré
Techniquessculpture
Représentationsarmoiries fleur de lys couronne ordre du Saint-Esprit trophée homme soleil de Louis XIV symbole monarchique
Précision représentations

Le tympan du portail principal est sculpté d'un écu, avec son lambrequin, frappé de 3 fleurs de lys cerné du cordon de l'ordre du Saint-Esprit, symbole monarchique, soutenu par 2 esclaves sur fond de trophées d'armes ; le fronton est orné d'un soleil de Louis XIV.

Le décor sculpté du portail constitue le plus riche ensemble décoratif de l'oeuvre de Vauban pour le verrou de l'estuaire.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesportail
Protectionsclassé MH, 2008/06/20
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Gironde - Beschi Alain