Logo ={0} - Retour à l'accueil

Pont

Dossier IA23001867 réalisé en 2010

Fiche

Dénominationspont
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
HydrographiesSédelle
AdresseCommune : Lafat
Lieu-dit : Moulin-du-Pin
Cadastre : 2008 D non cadastré domaine public

Construit en 1793 sur la Sédelle, le pont du Moulin du Pin ne desservait alors que trois villages de la commune mais présentait un intérêt général pour le commerce des vins du département de l'Indre et des bestiaux du département de la Creuse. Le 29 mai 1837, une arcade du pont s'est écroulée, empêchant le passage des voitures et le rendant dangereux pour les personnes à cheval et à pied. Le conseil municipal a envisagé sa reconstruction et a sollicité une subvention auprès du Préfet. En 1840, aucune réparation n'étant entreprise, le pont s'est écroulé. Les travaux de reconstruction ont commencé l'année suivante : les poutres, les madriers et le pavé ont été enlevés. La reconstruction a été terminée en 1842.

Période(s)Principale : 4e quart 18e siècle , daté par source
Secondaire : 2e quart 19e siècle , daté par source
Dates1793, daté par source
1842, daté par source

Le pont du Moulin du Pin traverse la Sédelle et porte la route départementale 69 qui relie le bourg de Lafat à celui de la Chapelle Baloue. Construit en granite, il présente trois arches en arcs segmentaires soutenues par des piles appareillées en assises régulières et marquées par des chaînages d'angles en pierre de taille. Le tablier est muni, de chaque côté, d'un parapet en béton.

Mursgranite pierre de taille
béton
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • Lettre adressée au Préfet de la Creuse par le maire de Lafat (archives communales de Lafat)

    Lafat 30 mai 1837

    Monsieur le Préfet,

    En 1793, l´administration départementale, fit construire sur la Sédelle (rivière) au lieu du moulin du pin, en cette commune un pont, qui fut assez bien construit, les pilliers furent bien faits et sont encore très solides ; le défaut est quil pourrait être construits en ceintre et en pierre qui abbondent sur les lieux. Il est composé de trois arcades, de chacune 14 pieds de long, sur autant de large, sur chacune il y fus placé cinq poutres, des madriers et un pavé en pierres.

    Par cette mauvaise construction, tous les dix ans, il faut recommencer à faire mettre et poutres et madriers et pavé.

    La commune comme vous pouvez vous en convaincre, n´a pas de ressources pour faire face à ces dépenses.

    En 1835, j´ai obtenu un secours de 480´´, j´ai avec les prestations en nature, fait très bien arranger et réparer le chemin vicinal de Dun et Saint Benoit du Sault, Indre.

    Ce pont est placé sur ce chemin, qui est d´une utilité indispensable, pour les commerces du département de la Creuse avec celui de l´Indre, notamment De Guéret, Saint Vaury, Bourganeuf, Bénévent, le Grand Bourg, Fleurat, Naillat, Collondannes, Azerables, Bazelat, Saint Sebastien, La Chapelle Baloue, Sagnat et Lafat, qui sois pour conduire des bestiaux aux foires de Chantome Saint Benoit, sois pour faire venir du vin, ne peuvent pas passer ailleurs.

    Et j´espère, que lorsque les chemins vous avez déclaré de grande communication seront réparés, celui-ci ne sera pas oublié.

    Hier deux poutres et les madriers se sont écroulés dans la Sédelle, à la 3e arcade, de sorte quil est impossible de faire passer des voitures, et quil y a bien du danger pour les personnes à cheval et à pied.

    On ne peut pas laisser dans cet état, un pont aussi fréquenté.

    Je viens donc vous supplier monsieur le Préfet, de nous envoyer un ingénieur du département pour voir si on peut le construire en ceintre et en pierre, ou si cela ne se peut, voir de quelle manière, il doit être réparé le plus solidement et promptement possible, et sil est nécessaire dresser un devis et détail estimatif.

    Quant aux rétributions à accorder lingenieur je ne puis que lui offrir de partager mon dîner et mon souper, quant à l´argent mes revenus de la mairie ne me permettent pas den disposer ...

Références documentaires

Bibliographie
  • BOYRON, Claude. Histoire et petites histoires de Lafat, évolutions. Édition à compte d'auteur. Guéret : 2008. 236 p.

    p. 63 Conseil départemental de la Creuse, Guéret : non coté
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.