Logo ={0} - Retour à l'accueil

Plaques commémoratives (2)

Dossier IM86003604 réalisé en 2009

Fiche

Dénominationsplaque commémorative
Aire d'étude et cantonPoitiers
AdresseCommune : Poitiers
Lieu-dit : Chilvert
Emplacement dans l'édificesous la galerie du rez-de-chaussée du bâtiment principal

La plaque la plus ancienne, commémorant la Grande Guerre, a été posée le 27 novembre 1921, comme l'indique son inscription. Elle a été réalisée par un ancien élève, J. Maréchal. L'autre plaque a été posée le 26 juin 1938 à l'occasion du centenaire de l'Institution.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1921
1938
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

Les deux plaques, de forme rectangulaire, sont en marbre gris. Les inscriptions sont gravées en lettres rouges ou dorées.

Catégoriesmarbrerie
Matériauxmarbre
Précision dimensions

Précision inscriptions

Parmi les deux plaques, l'une porte l'inscription suivante : "Souvenir de la Grande Guerre 1914-1918 Transformée en hôpital de la SSBM, l´Institution a reçu 2416 blessés. Personnel M. A. Lemesle, directeur de l´établissement, administrateur de l´hôpital (sept 1914-avril 1918) M. l´abbé Blain, aumônier de l´ambulance M. S. Vandenbussche, sergent 9e section d´infirmiers, directeur et administrateur (mai 1918-janv 1919) M. A. Douillard, sous-directeur sergent 68e Territorial d´Infanterie M. L. Tougeron, professeur infirmier 9e section M. Eugène Leau, professeur mitrailleur 323e d´Infanterie, grièvement blessé le 6 septembre 1914 à la forêt de Champenoux, mort pour la France le 21 octobre 1914 M. P. Louche, professeur, caporal-fourrier, 8e d´Infanterie coloniale, 2 blessures M. J. Le Duc, professeur, soldat 19e d´Infanterie, blessé à Verdun avril 1916, 32 mois de captivité en Allemagne M. M. Morio, Julien, Martin, Gouin, Sigot et Pacreau, non mobilisables se sont dévousé à l´instruction des petites sourds-muets et des jeunes aveugles. Par leur souscription en faveur des blessés prisonniers, sourds-muets réfugiés, leur participation aux emprunts de la défense nationale, les anciens élèves ont témoigné de leurs sentiments patriotiques. Offert par l´association des anciens élèves, 27 nov 1921. J. Maréchal, anc. élève". La seconde plaque porte le texte suivant : "1838-1938 Cette institution fut fondée à Rouillé en 1838 par le Révérend Père Gabriel Deshayes qui en confia la direction aux Frères de Saint-Gabriel. Transférée à Loudun en 1839, elle fut établie à Poitiers en 1856. Elle doit son existence à la générosité de la famille Lecointre et à la charité de nombreux Poitevins. La section des aveugles a débuté en 1897. Une section spéciale a été créée en 1925 pour les sourds-muets-aveugles de toute la France. Neuf directeurs ont succesivement pris en main l´administration de l´établissement : Frère Abel 1838-1841 Frère Anselme 1841-1857 Frère Bernard 1857-1864 Frère Pothin 1864-1867 Frère Dieudonné 1867-1871 Frère Médéric 1871-1885 M. Lemesle 1885-1918 M. Vandenbusche 1918-1926 M. Douillard 1926 Depuis sa fondation, l´institution n´a cessé de recevoir les témoignages les plus flatteurs de sympathie et d´encouragement, et l´appui financier des diverses autorités, sous forme de bourses ou de subventions. Nombreuses sont les récompenses obtenues aux expositions auxquelles elle a pris part. Cette plaque commémorative a été posée en présence de : M. Moulonguet, préfet de la Vienne Mgr. Mesguen, évêque de Poitiers M. Bouchet, maire de Poitiers M. Desmarest, président, et des membres de l´association de patronage M. Douillard, directeur de l´Institution M. l´abbé Audiger, aumônier, Messieurs les professeurs et de nombreux amis, à la grande joie des élèves et anciens élèves, le 26 juin 1938".

Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.