Dossier IM86004337 | Réalisé par
Allard Thierry
Allard Thierry

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Peintures du 15e-16e siècles et graffitis de la nef, Église paroissiale Notre-Dame
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Arrondissement de Montmorillon - Montmorillon
  • Commune Antigny
  • Cadastre 1958 AB 42

Au début du 15e siècle sont peints un Dit des trois morts et des trois vifs sur le registre inférieur de la deuxième travée du mur nord de la nef et un zodiaque sur l'intrados de l'arc triomphal séparant la nef du chœur.

Le saint Michel représenté sur la face ouest du contrefort nord du mur de refend séparant la nef du chœur pourrait dater de la deuxième moitié du 15e siècle.

Les graffiti sont difficiles à dater.

  • Période(s)
    • Principale : 15e siècle

Le Dict des trois vifs et des trois morts

Une scène dite du « Dict des trois vifs et des trois morts » a été peinte au début du 15e siècle sur le registre inférieur du mur nord de la nef. La même scène a été peinte à nouveau à la fin du 15e siècle dans la chapelle Sainte-Catherine, adossée au sud de l'église. La version la plus ancienne connue de cette légende remonte à 1280 ; elle a connu ensuite un grand succès. Elle raconte l'histoire de trois cadavres qui s'adressent à trois jeunes gens représentés à pied ou à cheval, richement parés et le plus souvent en train de chasser.

Un calendrier

Un zodiaque est peint sur l'intrados de l'arc triomphal séparant la nef du chœur. Il est très dégradé.

D'autres vestiges

D'autres peintures sont visibles notamment sur le mur de refend séparant la nef du chœur (dont un saint Michel terrassant le démon sur le contrefort nord et des armoiries sur le contrefort sud) et dans des sondages sur la voûte du chœur.

Croix et graffiti

Sur le mur sud, une frise décorative se mêle à des fleurs de lys, à des croix et des graffiti (« Pierre cuisinier », « Charles […] », « Léon », « Jean », « Louis », « Louys [?] pieu [?] », etc.).

  • Catégories
    peinture murale
  • Matériaux
    • enduit
  • Iconographies
    • Les trois morts et les trois vifs
    • calendrier civil et religieux
    • fleur de lys
    • croix
  • Inscriptions & marques
    • graffiti
  • État de conservation
    • oeuvre incomplète
    • oeuvre restaurée
Date d'enquête 2016 ; Dernière mise à jour en 2017
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Allard Thierry
Allard Thierry

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Édifice