Logo ={0} - Retour à l'accueil
Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Peintures de la nef

Dossier IM40007790 réalisé en 2019
Dénominationspeinture monumentale
Aire d'étude et cantonTartas ouest
AdresseCommune : Laluque
Emplacement dans l'édificechœur

Cette partie du décor peint de l'édifice est documentée par une délibération du conseil municipal de Laluque en date du 23 juillet 1897 faisant état de l'exécution de "peintures complémentaires à l'entrée de l'église et de la tribune". La présence sur le mur occidental des armes du pape Léon XIII (1878-1903) et de l'évêque Victor Delannoy (1876-1905) confirme en effet cette datation. Le même texte mentionne un paiement (certainement partiel) de 259 francs fait à "M. Bonnel, peintre à Bordeaux, 4 rue Valbec (sic)", c'est à dire au décorateur bordelais Jean-Henri Bonnet (4, rue Valdec), qui travaille à la même époque dans plusieurs églises du sud-ouest des Landes (Dax en 1892 et 1898, Pomarez en 1898, Mées et Misson en 1900, Saint-Pandelon en 1903, Saint-Geours-de-Maremne en 1904). Les peintures des chapelles latérales, non documentées, pourraient être attribuées au même atelier.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1897, daté par source
Auteur(s)Auteur : Bonnet Jean-Henri
Bonnet Jean-Henri

Peintre-décorateur à Bordeaux au tournant des XIXe et XXe siècles. Un en-tête de lettre de 1894 porte la raison sociale : "BONNET & FILS FRÈRES, J. Henri Bonnet Successeur. 4, rue Valdec - Bordeaux / Peintures décoratives, historiques et archéologiques pour Église, Monuments et Appartements, dorure". En 1913, les "bureaux et ateliers" étaient installés au 73, rue d'Arès. Parmi les collaborateurs de la maison figurèrent le dessinateur Jean-Baptiste Vettiner (1871-1953) et Jules Millepied, "peintre-décorateur, ancien ouvrier de la maison Bonnet de Bordeaux (...) pendant vingt ans" (L'Espérance, 3 avril 1904).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, décorateur attribution par source

Le décor peint couvre l'intégralité des murs et voûtes de la nef (vaisseau central et collatéraux) et de la tribune occidentale, ainsi que les ébrasements des fenêtres et la niche des fonts baptismaux. Peinture exécutée à la détrempe sur enduit ; peinture au pochoir pour les motifs répétitifs des murs et des voûtes.

Catégoriespeinture murale
Matériauxenduit, support détrempe à la colle, peint au pochoir
Précision dimensions

Dimensions non prises.

Iconographiesornementation, faux appareil, frise, fleur, étoile, bande, palmette
Saint-Esprit, colombe, dragon, croix latine, vigne, blé
Précision représentations

Murs et voûtes sont entièrement couverts d'ornements géométriques et végétaux stylisés : faux appareil rouge brique à motif de pensées blanches et de feuilles de vigne sur le registre inférieur des murs ; faux appareil jaune à fleurettes sur le registre supérieur, ébrasement des fenêtres inclus ; faux appareil bicolore gris et jaune pâle pour les grandes arcades ; bandes ornées de frises de carrés posés sur la pointe entourant des fleurs à quatre pétales sur l'intrados des arcades ; croix de consécration (croix grecque rouge et or à bras fleuronnés entourée d'un nimbe perlé) sur les piliers ; semis d'étoiles et de fleurettes sur fond jaune pâle sur les voûtains de la voûte du vaisseau central, frises de palmettes et de dents de scie sur les dosserets ; semis d'étoiles grises sur fond jaune sur les voûtes des collatéraux, d'étoiles rouges sur fond gris sur la croisée d'ogives de la tribune.

Décor du mur occidental du vaisseau central : au-dessus de la porte, une arcade feinte en arc brisé avec tympan peint d'une croix latine fleuronnée et nimbée, du pied duquel sortent des branches de vigne et des épis de blé ; de part et d'autre de la porte, deux médaillons circulaires armoriés (voir inscriptions et marques).

Décor de la niche des fonts baptismaux (première travée du vaisseau central, au nord) : sur le mur, tenture feinte bleue à franges, semée de monogrammes SJB (saint Jean-Baptiste) dans des quadrilobes ; sur l'intrados de l'arc, une bande à frise de palmettes circonscrites romanes ; dans la lunette, allégorie du baptême représentée par la colombe du Saint-Esprit (sur fond rouge dans un quadrilobe à redents) dominant deux dragons à la queue phytomorphe : la grâce divine triomphant du péché originel.

Inscriptions & marquesarmoiries, peint
inscription concernant l'iconographie, latin, peint
Précision inscriptions

Armoiries (peintes sur le mur occidental, de part et d'autre de la porte d'entrée) : au nord, armes du pape Léon XIII Pecci (1878-1903) ; au sud, armes de Victor Jean-Baptiste Paulin Delannoy, évêque d'Aire et Dax (1876-1905) : "Coupé, au 1 d'azur à la Vierge à la Treille d'argent, au 2 parti, à dextre de gueules à deux bâtons d'or passés en sautoir, à senestre de sinople à l'ancre d'or [en réalité : d'argent]".

Inscription concernant l'iconographie : ECCE MATER TUA (sur l'arcade d'entrée de la chapelle de la Vierge dans le collatéral nord) ; ITE AD JOSEPH (sur l'arcade d'entrée de la chapelle de saint Joseph dans le collatéral sud).

État de conservationoeuvre restaurée
Précision état de conservation

Peintures restaurées en 2007.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Périodiques
  • OLMI Geneviève. "L'église de Laluque. Son histoire d'après le registre de l'abbé Lartigau". Bulletin de la Société de Borda, 1975, n° 359, p. 339-354.

    p. 353
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Maisonnave Jean-Philippe