Logo ={0} - Retour à l'accueil

Passerelle

Dossier IA17048020 inclus dans Hameau et site d'écluse de Bazoin réalisé en 2020

Fiche

Dénominationspasserelle
Aire d'étude et cantonVallée de la Sèvre Niortaise, Marais poitevin
AdresseCommune : La Ronde
Lieu-dit : Bazoin
Cadastre : 2020 WS 83
AdresseCommune : Maillé
Lieu-dit : Bazoin
Cadastre : 2021 OD 889

Une première passerelle est construite là à l'occasion de la création du barrage éclusé de la Vieille Sèvre, en 1858. En plus de l'autre passerelle enjambant ce barrage, et d'une troisième sur le Vieux Béjou, l'objectif est de permettre la continuité du chemin de halage sur la rive gauche de la Sèvre Niortaise. Le projet en est en tout cas présenté le 20 septembre 1855 par l'ingénieur en chef Joseph Maire, qui a conçu par ailleurs le barrage éclusé sur la Vieille Sèvre. Il propose une passerelle en bois constituée de deux rampes et d'une partie centrale droite, laquelle sera en partie tournante pour laisser passer les bateaux. Cette passerelle, sans doute réalisée en même temps que le barrage éclusé de la Vieille Sèvre en 1858, apparaît sur un plan du site de Bazoin établi par l'ingénieur Espitallier le 4 octobre 1865 dans le cadre d'un projet de construction d'une maison éclusière.

Cette première passerelle en partie tournante, donc peu pratique, a probablement été remplacée à la fin du 19e siècle par un ouvrage à tablier droit en métal reposant sur des culées et une pile centrale en maçonnerie, le tout fixe et plus élevé que le précédent ouvrage. C'est cette passerelle qui apparaît sur des cartes postales au début du 20e siècle. Elle a été restaurée en 2018, sous maîtrise d'ouvrage du Département de la Charente-Maritime, par délégation de l'IIBSN. Son tablier a été reconstruit presque à l'identique.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle

La passerelle franchit la Sèvre Niortaise juste en aval de sa confluence avec le Nouveau et le Vieux Béjou, reliant l'îlot central du barrage éclusé de la Vieille Sèvre (côté Maillé) et la rive gauche (côté La Ronde). Son tablier en métal repose sur deux culées et une pile centrale en maçonnerie. Les garde-corps sont constitués de croisillons (ils étaient plus bas avant la reconstruction de 2018).

Murscalcaire moellon
métal
Couvrements
Statut de la propriétépropriété publique, La passerelle est la propriété de l'IIBSN (Institution interdépartementale du bassin de la Sèvre Niortaise), successeur de l'Etat.
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales des Deux-Sèvres ; 3 S 471. 1864-1871 : construction de passerelles sur le Vieux Béjou et la Vieille Sèvre à Bazoin.

Documents figurés
  • Plan général du site de Bazoin à l'occasion d'un projet de construction d'une maison éclusière, par l'ingénieur Espitallier : 4 octobre 1865 (Archives départementales des Deux-Sèvres, 3 S 426).

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Centre vendéen de recherches historiques (c) Centre vendéen de recherches historiques - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.