Logo ={0} - Retour à l'accueil

Parcs

Dossier IA17012272 réalisé en 2006

Fiche

Voir

Aires d'étudesCommunauté d'Agglomération de La Rochelle
Dénominationsparc
AdresseCommune : Périgny
Lieu-dit : Périgny

La présence de parcs à Périgny est bien évidemment à mettre en relation avec la présence des châteaux et manoirs dont ils dépendent.A l´instar de ces grandes demeures, ces parcs datent pour l´essentiel des XVIIIème et XIXème siècles.Leurs aménagements renvoient ainsi aux conceptions, aux usages et aux modes propres à ces époques. Le souci d´ostentation se traduit à travers la présence d´imposantes allées couvertes comme à La Pommeraie ou bien, dans le cas de la demeure du n° 52 avenue Louise Pinchon, via l'architecture et la disposition des portails qui aboutit à la valorisation scénographiée d'une perspective sur le parc. L´importance de la relation à l´eau est clairement visible dans les aménagements de canaux et bassins tels ceux du parc du logis Passy. Dans le cas du parc du château des Gonthières on retrouve les éléments caractéristiques d´un jardin pittoresque de la fin du XVIIIe siècle. De même, le parc municipal du château de Coureilles, accessible au public, rend compte des aménagements romantiques en vogue dans le courant du XIXème siècle (montagne, traitement de la rivière, statue...). Il convient également de souligner, une fois encore, le lien qui existe entre le développement de ces parcs et les conditions de site ayant présidées au développement de Périgny.De fait, c´est bien la présence d´eau et de bois au coeur des deux vallons, associée au souci de préservation de ces espaces naturels ressources dans une double perspective vivrière et d´agrément - qui se réduira au fil du temps au seul agrément - qui est à l´origine des parcs observés.Les documents d´archives tels les actes de vente décrivant certains des manoirs et leur parc (on peut songer par exemple à ceux qui concernent Beaupréau à Rompsay) mettent en évidence cette double fonction lorsqu´ils font état, non seulement de la présence de bois, viviers, potagers et vergers mais également de celle de fabriques, statues, balustres etc.

Période(s)Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

En dehors du parc municipal du château de Coureilles et du jardin public qui longe le ruisseau de la Moulinette, les parcs de Périgny dépendent de propriétés privées.Tous semblent avoir soufferts de la tempête de 1999. Faute d´accès, il est difficile de rendre compte précisément de leur état de préservation tant au niveau de la végétation que des aménagements (canaux, bassins..) et des éléments bâtis.

Décompte des œuvres repérés 12
étudié 0
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de La Rochelle (c) Communauté d'Agglomération de La Rochelle - Cussey Yann