Dossier IM40007406 | Réalisé par
Paire de verrières à personnage : Saint Pierre, Saint Jean l'Évangéliste (baies 1 et 2), Église paroissiale Saint-Pierre
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Tartas ouest
  • Commune Lesgor
  • Emplacement dans l'édifice chœur (baies 1 et 2)
  • Dénominations
    verrière
  • Titres
    • Saint Pierre
    • Saint Jean l'Évangéliste

Ces verrières portent - cas unique dans les Landes - la signature conjointe d'Amédée Bergès (1830-1911) et de son fils Jean-Frédéric (né en 1863), verriers associés à Toulouse. Aucune date ne figure sur les deux œuvres, qui sont antérieures à 1911 et peut-être postérieures à 1906 : l'inventaire réalisé en mars de cette année-là suite à la loi de Séparation ne les mentionne pas, alors que les verrières à personnages sont généralement signalées dans ces inventaires (par exemple à l'église voisine de Rion, sous le n° 77).

Le carton du Saint Jean l'Évangéliste avait été déjà utilisé par Bergès père en 1889 à Saint-Antoine-de-Ficalba (Lot-et-Garonne, réf. IM47002591). Celui du Saint Pierre est certainement inspiré d'une composition de l'école nazaréenne allemande, qui a aussi servi de modèle à un autre verrier toulousain, Louis-Victor Gesta, par exemple à Montsoué-Boulin en 1871.

  • Période(s)
    • Principale : limite 19e siècle 20e siècle
  • Lieu d'exécution
    Commune : Toulouse
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Bergès Amédée
      Bergès Amédée

      Le peintre-verrier Jean-Pierre Amédée Bergès (Toulouse, 22 février 1830 - Toulouse, 5 juillet 1911) fut actif à Toulouse (7 chemin des Récollets, puis 138 place Saint-Michel, enfin 7, boulevard des Récollets) à partir de 1857. Fils du marchand Géraud Bergès (rue de l'Echarpe à Toulouse) et d'Anne Duclos, il épousa à Toulouse, le 14 octobre 1858, Louise Anna Vitaux (Toulouse, 26 août 1835 - Toulouse, 11 avril 1865), fille de l'ébéniste Louis Joseph Vitaux (1803-1888) et de Françoise Duval (1813-1865, fille d'un menuisier-ébéniste). Il en eut deux enfants : Anne Françoise Pauline Julie (1859-1915), en 1878 épouse de Damien Thomas Modeste Cazamian, chef d'escadron ; et Jean-Frédéric (né à Toulouse le 27 avril 1863), marié à Paris Ve, le 25 janvier 1888, à Thérèse Jeanne Germaine Sena (1865-1944).s Jean-Frédéric, d'abord associé à son père, prolongea l’activité de la maison jusqu'en 1921.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre-verrier signature
    • Auteur :
      Bergès Jean-Frédéric
      Bergès Jean-Frédéric

      Verrier né à Toulouse le 27 avril 1863, fils du verrier Amédée Bergès (1830-1911) et de Louise Anne Vitaux (1835-1865). Associé puis successeur de son père en 1911, il prolongea l'activité de l'atelier au 7, boulevard des Récollets à Toulouse jusqu'en 1921. Sa fille Anna Bergès (1888-?) épousa à Toulouse en 1916 Gino Zaccaria, avocat à la cour d'appel de Milan.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      peintre-verrier signature

Les deux verrières sont des baies libres en plein cintre. Verre peint (carnations), teinté dans la masse (vêtements, bordures), imprimé (fonds damas).

  • Catégories
    vitrail
  • Structures
    • baie libre, en plein cintre
  • Matériaux
    • verre transparent, peint, peint au pochoir, imprimé
    • plomb, réseau
  • Mesures
    • h : 170
    • la : 40
  • Précision dimensions

    Dimensions approximatives.

  • Iconographies
    • saint Pierre apôtre, clé, bénédiction
    • saint Jean l'Evangéliste, aigle de saint Jean, calice, serpent
    • ornementation, dais architectural, tenture, étoile, médaillon
  • Précision représentations

    Composition : personnage en pied sur un soubassement à rinceaux, devant un fond damas bleu à motifs floraux blancs et sous un dais architecturé à cannelures, volutes et perles ; à la tête de la verrière, un médaillon à bordure rouge chargé d'une étoile dorée à cinq (baie 1) ou dix rais (baie 2) ; bordure blanche. Baie 1 : saint Pierre ; baie 2 : saint Jean l'Évangéliste (accompagné de son symbole tétramorphique, l'aigle, et bénissant le calice empoisonné d'où sort un serpent).

  • Inscriptions & marques
    • signature, peint
  • Précision inscriptions

    Signature (baie 1, en bas à gauche) : A. BERGÈS /& fils / TOULOUSE.

  • Précision état de conservation

    Verrières dépourvues de grillages de protection.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Bibliographie

  • SUAU Jean-Pierre (dir). Le vitrail dans les églises des Landes (1850-2010). Dax, Amis des églises anciennes des Landes, 2012, vol. I (Donateurs et créateurs).

    p. 26, 87
Date d'enquête 2018 ; Dernière mise à jour en 2019
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice