Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Montfort-en-Chalosse
  • Commune Montfort-en-Chalosse
  • Adresse place de l'Eglise
  • Emplacement dans l'édifice sacristie

Ostensoir exécuté par les orfèvres parisiens associés Jamain et Chevron, actifs de 1865 à 1879. Des objets presque identiques sont conservés à la cathédrale de Dax (réf. IM40004506, objet enrichi de verre coloré et d'émail) et à l'église de Mées près de la même ville (réf. IM40003889).

  • Période(s)
    • Principale : 2e moitié 19e siècle
  • Lieu d'exécution
    Commune : Paris
  • Auteur(s)
    • Auteur :
      Jamain Jules
      Jamain Jules

      Jules Auguste Victor Jamain, orfèvre à Paris (23, rue Michel-le-Comte), associé à son beau-frère Eugène Chevron d'août 1865 au 23 septembre 1879. Né à Paris le 4 mai 1826 et mort à Paris 16e (76, rue de la Tour) le 29 avril 1910 ; fils de Sébastien Victor Jamain (Montargis, 1796 - Paris 17e, 1864) et d'Alexandrine Despréaux (Chauconin, 1799 - Paris 17e, 1872). Marié à Paris, le 17 mai 1854, à Victorine Eugénie Lefèvre (Paris 6e, 21 août 1836 - Paris 3e, 31 mai 1871), fille d'Eugène Lefèvre (1811-1895) et d'Elisabeth Magdeleine Oberhauser (1809-1898), et sœur aînée d'Adèle Mélanie Lefèvre (épouse d'Eugène Chevron en 1856). Il en eut deux enfants : Eugène Victor (né à Passy le 16 avril 1855) et Adélaïde Marie (née à Paris le 18 mars 1859).

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre
    • Auteur :
      Chevron Eugène
      Chevron Eugène

      Eugène Servais Chevron, orfèvre à Paris (23, rue Michel-le-Comte), associé à son beau-frère Jules Jamain d'août 1865 au 23 septembre 1879. Né en 1832, fils d'Hubert Chevron et de Catherine Laury ; marié à Paris, le 25 septembre 1856, à Adèle Mélanie Lefèvre (née en 1838), fille d'Eugène Lefèvre (1811-1895) et d'Elisabeth Magdeleine Oberhauser (1809-1898), et sœur cadette de Victorine Eugénie Lefèvre (épouse de Jules Jamain en 1854). Il en eut deux fils, Henri-Nicolas et Edmond (né à Troyes le 23 août 1861), tous deux orfèvres sous la raison sociale "Chevron frères". Les deux époux résidaient 23, rue Michel-le-Comte au moment de leur mariage, s'installèrent ensuite à Troyes (10, rue d'Orléans) - où Eugène est qualifié de "marchand-orfèvre" en 1861 - puis regagnèrent Paris avant 1865. Après la fin de son association avec Jamain en 1879, Eugène Chevron se retira du métier : il est dit "rentier" dans l'acte de naissance de son petit-fils Marcel en septembre 1881, date à laquelle il habitait au 203 bis, boulevard Saint-Germain. Le même document mentionne comme co-témoin Placide Laury, "orfèvre, 23, rue Michel-le-Comte", certainement un ancien collaborateur de Chevron.

      Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
      orfèvre

Style néo-roman. Base quadrilobée à redents, nœud torique, tige tubulaire, anneau de faux brillants autour de la lunette de la gloire. Les instruments de la Passion sont rivetés sur la base.

  • Catégories
    orfèvrerie
  • Structures
    • pied, polylobé
  • Matériaux
    • argent, repoussé, estampage, ciselé au trait, ciselé au mat, fondu, doré
    • verre transparent, incolore
  • Mesures
    • h : 78
    • la : 40 (largeur de la gloire)
    • d : 24 (diamètre de la base)
    • d : 8 (diamètre de la lunule)
  • Iconographies
    • Les instruments de la Passion, croix
    • ornementation, grappe, feuille de vigne, rayons lumineux
  • Précision représentations

    Instruments de la Passion (fouet et roseau, échelle, lance et porte-éponge, croix fleurdelisée et nimbée, couronne d'épines et clous), grappes de raisin, feuilles de vigne, pommes de pin et rinceaux ciselés sur la base ; dents de scie sur le bord de la base, chevrons sur le talus ; fleurons sur le nœud ; quadrilobe découpé autour de la lunette, avec anneau de faux brillants ; rayons droits perlés alternant avec des rayons flammés sur la gloire ; croix sommitale fleuronnée.

  • Inscriptions & marques
    • garantie gros ouvrages 1er titre Paris 1838-1973
    • poinçon de fabricant
    • poinçon
  • Précision inscriptions

    Poinçons sur un rayon de la gloire et sur la lunule. Poinçon de fabricant : J & C, une accolade, une grenade militaire (losange horizontal). Poinçon de bigorne.

  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
Date d'enquête 2013 ; Dernière mise à jour en 2015
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Édifice
Église paroissiale Saint-Pierre

Église paroissiale Saint-Pierre

Commune : Montfort-en-Chalosse
Adresse : place de l'Eglise