Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ossuaire

Dossier IA00041628 réalisé en 1982
Dénominationsossuaire
Aire d'étude et cantonPays Ouest-Charente - pays du Cognac - Châteauneuf-sur-Charente
AdresseCommune : Châteauneuf-sur-Charente
Adresse : Dans le cimetière
Cadastre : 1834 B1 126 ; 1953 B 714

Cet ossuaire a été découvert à la fin du 19e siècle dans l´angle nord-ouest du cimetière de Châteauneuf-sur-Charente, à quelques dizaines de mètres à l´ouest de la façade de l´église Saint-Pierre, à l´occasion de travaux pour la construction d´un caveau. En 1892, Gustave Chauvet, de la société archéologique et historique de la Charente a pu voir par la brèche occidentale, que l'édifice était rempli d'ossements humains soigneusement classés par nature le long des murs, mais qu'au milieu il y avait un dépôt fait de débris divers : outre des crânes et autres os, des poteries vernissées de couleur verte et des fragments de tombes du 15e ou du 16e siècle. L´intérieur n´est vraiment dégagé qu´à partir de 1906 par le curé Martin, qui a vu l'oculus bouché à l'est et la porte d'accès à l'ouest. Il l´interprète comme la base d'une lanterne des morts ou les vestiges d'un baptistère du 5e siècle, dénomination toujours indiquée en 2012 par erreur sur le panneau qui le surmonte alors qu´aucune trace de piscine, d´amener ou d´évacuation d´eau n´a été trouvée.

À la fin des années 1970, des membres de la société archéologique et historique de Bouteville fouillent l´intérieur de l´édifice. Les remblais contiennent des céramiques de la fin du Moyen Âge, des céramiques vernissées de type de celles produites à la Chapelle-des-Pots (Charente-Maritime), des éléments de vitraux médiévaux et d'une statue en pierre polychrome ainsi que des ossements. Les niches latérales contenaient des ossements rangés par type (regroupement des crânes, os longs, etc.). L´appareillage de la voûte laisse supposer une datation du 12e siècle.

Période(s)Principale : 12e siècle , (?)
Auteur(s)Auteur : auteur inconnu

L'ossuaire de Châteauneuf-sur-Charente, qui a également pu avoir initialement une fonction de chapelle, se présente comme un édifice aujourd'hui complètement enterré sous deux parcelles cadastrales, une située dans le cimetière, l'autre sous la morgue de l'hôpital, mais les deux appartenant à la commune. Il devait à l´origine être semi-enterré, si l´on en juge par la présence à l´est d´un grand oculus. L´accès actuel se fait par un escalier aménagé dans l´angle nord-ouest du cimetière.

On y accède par un escalier peu ancien et une trappe dans le sol du cimetière, dans son extrémité nord-ouest. Un ancien accès se trouve à l´ouest, aujourd'hui sous la morgue.

Lors de la découverte, à la fin du 19e siècle, il est mentionné un plan extérieurement octogonal pour cet édifice, faute de fouilles de l´extérieur, ce plan n´a pas été confirmé lors des travaux de la fin des années 1970.

L´édifice a un plan centré circulaire de 4,86 mètres de diamètre (mesures données dans le rapport de fouilles). Il est entouré d´un mur circulaire surmonté à environ un mètre du sol par un bandeau saillant en forme de tore sur lequel s´élève une coupole en grand appareil, un peu aplatie, mesurant 2,40 m de haut au niveau de la clé. Dans le mur sont percées quatre niches couvertes en plein cintre et renfermant des ossements. Les niches est et ouest sont dans le même axe, les niches nord et sud sont légèrement décalées.

Murscalcaire pierre de taille
Plansplan centré
Couvrementscoupole sans trompe
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1990/08/13
Précisions sur la protection

Ossuaire (cad. B 713, 714) : classement par arrêté du 13 août 1990.

Références documentaires

Bibliographie
  • Chauvet, Gustave. [Note d'actualité]. Bulletins et mémoires de la Société archéologique et historique de la Charente. 1892.

    p. LX-LXI
  • Collectif. Compte-rendu des fouilles exécutées par la société archéologique et historique de Bouteville, 1979-1980.

  • David-Roy, Marguerite. Les baptistères de la Gaule. Archeologia, n° 135, octobre 1979.

    p. 55
  • Martin, Édouard. Histoire de Châteauneuf. Paris : Librairie B. Sépulchre, 1987. (Reproduction des articles parus dans les Annales paroissiales de Châteauneuf-sur-Charente, 1907-1928).

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Debelle Jacqueline - Renaud Geneviève - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Sarrazin Christine