Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin, puis centre de formation (désaffecté)

Dossier IA23002073 réalisé en 2009

Fiche

Parties constituantes non étudiéeslogement, écluse, fontaine, puits
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonCommunauté de communes du Pays Dunois - Dun-le-Palestel
AdresseCommune : Villard
Lieu-dit : Tenèze
Cadastre : 1826 A 258, 259, 260 ; 2008 A 321, 2713

Le moulin figure sur le plan cadastral de 1826, mais date probablement du 18e siècle. Les registres paroissiaux de la commune mentionnent le Moulin de Tenèze en 1791. Les bâtiments ont été transformés en centre d'apprentis. Ce centre faisait partie d'un projet plus large engagé en 1952 par Charles Mareille, ancien commandant des FFI de la Creuse, qui a installé dans le département cinq moulins qui accueillaient tous les étés une colonie autour de l'artisanat. Ces colonies étaient fondées, équipées et gérées par des volontaires ; elles rassemblaient des jeunes du monde entier. Ténèze fut le deuxième site d'accueil créé après le moulin du Piot à Chéniers. Le projet a périclité à la fin des années 1970. Les bâtiments ne sont plus occupés depuis.

Période(s)Principale : 18e siècle , (?)
Auteur(s)Personnalité : Mareille Charles destinataire attribution par source

Deux bâtiments subsistent au pied du pont Emile Duchier : le moulin proprement dit et un édifice plus vaste qui abritait autrefois des logements. Tous deux sont construits en moellon mixte de granite et schiste partiellement enduit.

Couvert d'un toit à longs pans en tuile plate, le moulin présente deux travées sur deux niveaux en façade au sud : le rez-de-chaussée est doté d'une porte remaniée en ciment avec linteau droit en bois et d'une fenêtre encadrée en pierre de taille ; l'étage est éclairé par deux fenêtres plus larges en brique. Le pignon est comporte une porte refaite en ciment tandis que l'unique fenêtre du pignon ouest, encadrée en bois, a été rebouchée. Le mécanisme du moulin n'existe plus ; une meule gît près du pignon est. Le second bâtiment, qui abritait des logements est en partie écroulé. Couvert d'un toit à longs pans en fibrociment, il est bâti en moellon mixte de granite et de schiste partiellement enduit et s'élève sur deux niveaux. L'ensemble des ouvertures présente des linteaux droits en bois.

Mursgranite moellon enduit partiel
schiste moellon enduit partiel
granite pierre de taille
bois
brique
ciment
Toittuile plate, ciment en couverture
Couverturestoit à longs pans
État de conservationdésaffecté
Statut de la propriétépropriété privée
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel ; (c) Département de la Creuse - Belzic Céline
Belzic Céline

Chargée de recherche, Conservation du Patrimoine, Conseil départemental de la Creuse, 2008-2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pacquot Eglantine
Pacquot Eglantine

Chargée de recherche, Conseil départemental de la Creuse, 2010


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.