Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin, maison

Dossier IA17043895 réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsmoulin, maison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde - Communauté de communes de Haute-Saintonge
AdresseCommune : Saint-Dizant-du-Gua
Lieu-dit : la Haute-Côte
Adresse : 10 A et B route des
Pelletières
Cadastre : 1832 E 1550 et 1551 ; 2009 AP 75

Le moulin de la Haute-Côte apparaît, avec un second plus à l'est, aujourd'hui disparu, sur le plan cadastral de 1832. Il appartient alors à Jean Verger, de même que la maison de meunier qui se trouve à côté. Il en a hérité de ses parents en 1808. Selon le cadastre, Jean Verger fait reconstruire en 1840 la maison qui prend alors sans doute son aspect actuel, avec toutefois une adjonction ultérieure vers le sud-ouest. Quant au moulin, il est démoli en 1861 selon le cadastre. L'enduit de la façade du logis a été récemment retiré.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1840, daté par source

Constitué de deux logements, le logis est un long bâtiment couvert d'un toit à longs pans, comprenant un rez-de-chaussée et un comble, sauf l'extension sud-ouest qui comprend un étage. La façade, orientée au sud-est, présente sept travées d'ouvertures. Elle est ornée d'un bandeau et d'une corniche. Les portes des deux logements présentent un larmier mouluré. Au sud du logis se trouvent les restes du moulin, soit sa base constituée d'un prermier niveau en moellons puis d'un second, tronqué, en pierre de taille.

Murscalcaire
enduit
moellon
pierre de taille
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
Typologiesmaison indépendante
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Partage des biens de Jean Verger et Marie Verger le 26 mai 1808 (Archives départementales de la Charente-Maritime, 3E70/617) :

    Jean Verger, meunier au moulin de la Côte à Saint-Dizant-du-Gua, Philippe Verger, aussi meunier, demeurant au moulin de Lorignac, Marie Verger épouse de Jean Bourdron, charpentier au village de Fondeclair, Thérèse Verger, Marianne et Pierre Verger, demeurant au moulin de la Côte, se partagent les biens de leurs parents, Jean Verger et Marie Verger, décédés lui le 27 mars dernier et elle il y a quinze ans environ.

    Pierre Verger reçoit les bâtiments de maître, leurs servitudes et issues ordinaires, situés au lieu appelé le moulin de la Côte, plus le moulin neuf au levant des dits bâtiments.

    Marianne Verger épouse Bourdron obtient la moitié des bâtiments situés à Fondeclair, ensemble la moitié des issues, le tout confrontant du midi à Chotard, et du nord au chemin du village. Thérèse Verger reçoit l´autre moitié.

    Jean Verger hérite du vieux moulin.

    Philippe Verger reçoit la moitié des bâtiments situés à la Motte consistant dans une chambre, une fournière, un appent, les toits à pourceaux et à volaille, un petit jardin au midi. Marie Verger épouse Bourdron obtient l´autre moitié consistant en une grange avec ses issues.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Charente-Maritime. 3E70/617. 1808, 26 mai 1808 : partage des biens de Jean Verger et Marie Verger.

  • A. D. Charente-Maritime. 3P 3326 à 3339. 1834-1970 : état de section et matrices cadastrales. A. D. Charente-Maritime. 3P 4916. 1832 : plan cadastral de Saint-Dizant-du-Gua.

Documents figurés
  • 1832 : plan cadastral de Saint-Dizant-du-Gua.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 3P 4916
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur du patrimoine, directeur du Centre vendéen de recherches historiques.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.