Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin et maison

Dossier IA33010504 réalisé en 2020

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénominationmoulin à eau
AppellationsMoulin de Grenet
Parties constituantes non étudiéesgrange
Dénominationsmoulin, maison
Aire d'étude et cantonEstuaire de la Gironde (rive droite) - Bourg
Hydrographiesle Grenet
AdresseCommune : Gauriac
Lieu-dit : Moulin de Grenet
Adresse : 1 chemin du
Jonc
Cadastre : 1820 Au 20, 22, 25 ; 2020 AD 5

Le moulin de Grenet est indiqué sur la carte de Belleyme dans la seconde moitié du 18e siècle. Il est également représenté sur le plan cadastral de 1820 et appartient à cette époque à Pierre Messac.

En 1855, une partie des biens dépendant de la succession de Pierre Messac, dit aîné, est vendue. Il s'agit de la moitié du moulin et d'un "local portant grenier", ainsi que "d'une chambre basse avec grenier au-dessus, une fournière y attenant, un chai au derrière". Les biens sont adjugés à Jean Eymery, meunier et propriétaire à Villeneuve, le 25 septembre 1855. L'autre partie demeure entre les mains de Messac, dit cadet.

En 1861, le moulin à eau fait l'objet d'une nouvelle vente aux enchères : les biens sont composés d'un "moulin à eau faisant farine", d'un "corps de bâtisses construit en pierres de taille et moellons, couvert en tuiles creuses comprenant une chambre basse, une grange, un chai et une écurie", de prairie, terre labourable et pièce de terre. L'ensemble est adjugé à Jacques Messac fils, boulanger, avant que Jean Eymery, demeurant au Bidou à Villeneuve, ne fasse une surenchère.

Le moulin de Grenet est à nouveau mis en vente en mai 1878. C'est probablement Eugène Bellue, époux de Marie Eymery et connu comme négociant, qui s'en porte acquéreur. Selon les augmentations et diminutions du cadastre, il installe une cage de machine à vapeur en 1885.

D'après l'ouvrage sur l'histoire de Gauriac, il aurait été démantelé par un ferrailleur en 1926. Une partie du bâtiment accolé au moulin est conservé. La maison, construite en moellon, percée d'une porte en arc segmentaire surmontée d'une corniche, date de la seconde moitié du 18e siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 18e siècle

Du moulin construit sur le ruisseau du Grenet ne subsiste aucun vestige : seul le bâtiment qui lui était contigu est conservé.

Le logement du meunier est organisé selon un rez-de-chaussée et un comble à surcroît. Construit en moellon, il est percé d'une porte et d'une fenêtre en arc segmentaire, complétées d'une fenêtre haute au niveau du comble. La porte présente un chambranle mouluré et est surmontée d'une corniche. Un bâtiment en appentis flanque l'élévation latérale est.

Murscalcaire moellon
Toittuile creuse
Étagesen rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couverturestoit à longs pans
appentis
Énergiesénergie hydraulique
État de conservationdésaffecté, vestiges, remanié

Estuaire

TRAVEEnon applicable
POSRUEautre
POSPARCen retrait
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Documentation complémentaire

    AD Gironde. SP 768. Moulin de Grelet. Plan des lieux, profils, déversoir, vanne par le Service hydraulique pour la demande de règlement d'eau par Bellue usinier pour le moulin de Grelet, 1903.

    Mention de l'ancien lit naturel qui a été comblé, du moulin de R de Thau à 1800 m en aval.

    L'Espérance, 5 août 1855, Vente des divers immeubles appartenant aux mineurs Messac et dépendant de la succession de feu Pierre Messac ; adjudication prévue à Blaye le 25 août 1855. Me Rabolté à Blaye

    Pierre Messac aîné marié à Jeanne Guillaud ; deux enfants : Pierre et Madeleine ; Jacques Messac, meunier et boulanger à Gauriac, tuteur des enfants mineurs.

    Biens :

    -la moitié d’un local dit de Grenet, consistant en la moitié d’un moulin à eau, de tous ces apparaux et ustensiles et du local portant grenier qui le renferme, bâti en pierre de taille et moellons, couvert en tuiles creuses, confrontant du levant à Messac cadet, du couchant à la rivière du moulin, du midi à l’emplacement commun ci-après désigné, et du nord au pré de Messac Cadet

    -une chambre basse avec grenier au-dessus, une fournière y attenant, chai au-derrière, avec le terrain et emplacement au midi, au nord et au couchant desdites bâtisses, au lieudit Grenet ; pierre de taille et moellon, couverte de tuile

    -pièces de terre

    -un espace de terrain indivis et en commun avec le sieur Messac Cadet, servant au dépôt des marchandises, situé au couchant de l’étang du moulin

    Adjudication en faveur de Jean Eymery, meunier et propriétaire à Villeneuve, le 25 septembre 1855 (L'Espérance du 30 septembre 1855).

    L'Espérance, 5 mai 1861, Vente par suite de surenchère (Me Lavergne de Peyredoulle à Blaye)

    -art. 1 : moulin à eau faisant farine avec un petit emplacement au midi et au couchant, le tout se joignant, situé au lieu appelé Grenet, commune de Gauriac, confrontant du nord par le bâtiment du moulin au corps de bâtisses ci-après désigné, mur mitoyen, du levant, par le moulin, partie à la prairie ci-après et partie au réservoir, et par l’emplacement, à la pièce de terre désignée ci-après à l’article quatre, petit canal recevant le trop plein du réservoir et entre deux dépendant dudit moulin, et du midi, par l’emplacement au chemin de Roque de Thau à Saint-Ciers-de-Canesse (parcelles 19-20)

    -art. 2 : un corps de bâtisses construit en pierres de taille et moellons, couvert en tuiles creuses comprenant une chambre basse, une grange, un chai et une écurie, le tout situé au lieu dit Moulin de Grenet et immédiatement au nord de ce moulin à eau ; ces bâtisses sont percées au couchant de deux portes et d’une croisée, et au nord d’une croisée ; elles confrontent du midi au moulin à eau et aux dépendances, mur mitoyen vis-à-vis le moulin seulement, du couchant, à un sentier, du nord et du levant à la prairie qui va être désignée à l’article 3 (parcelle 22)

    -art. 3 : une pièce de fonds en nature de prairie (20 ares) ; parcelles 24 et 26

    -art. 4 : une pièce de fonds en nature de terre labourable (3 ares) ; parcelle 27 ; mention dans les confronts de Eymery.

    -art. 5 : pièce de terre (3 ares), appelée au Grand-Pré

    Biens vendus en deux lots :

    -1er lot : le moulin à eau : adjugé à Jacques Messac fils, boulanger

    -2e lot : les autres biens : idem.

    Mais surenchère du sieur Jean Eymery, meunier demeurant au Bidou à Villeneuve.

    Nouvelle enchère programmée le 18 mai 1861.

    L'Espérance, 19 mai 1878, annonce de l'étude de Me Bernard, notaire à Blaye : A vendre, très beau moulin à eau situé à Grenet.

    AD Gironde SP 768, Services hydrauliques, travaux d'arts, rapport de l'agent voyer, 1892 : moulin de Grelet, réception des travaux.

Références documentaires

Bibliographie
  • BALDES Henri Robert, BELAIR Bernard, GACHET Pierre, POUGET Sylvie, SEGUIN Daniel. Gauriac, un village chargé d'histoire. Association du patrimoine gauriacais, 2019.

    p. 333
Périodiques
  • L´ESPERANCE. Journal de l´arrondissement de Blaye, littérature, beaux-arts, commerce, agriculture et annonces, 1836-1904.

    [collection numérisée en ligne sur le site Gallica.fr : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb32768861f]

    5 août 1855, p. 3 ; 5 mai 1861, p. 3 ; 15 mars 1863, p. 5 ; 19 mai 1878, p. 4.
(c) Conseil départemental de la Gironde ; (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Roux Tom-Loup - Steimer Claire