Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin, dit moulin de Prunier

Dossier IA00044786 inclus dans Château fort, dit château de Pruniers réalisé en 1976

Fiche

Parties constituantes non étudiéescommuns, logement, barrage, vanne
Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonArrondissement de Montmorillon - Montmorillon
Hydrographiesla Gartempe
AdresseCommune : Pindray
Lieu-dit : Moulin-de-Prunier
Cadastre : 1840 B6 1501 ; 1936 B5 1201 ; 2016 B6 986

Le moulin relevait de l'ancien fief de Pruniers, avant sa mise à séparation en 1969.

Cité dès le 16e siècle, il était construit dans un état antérieur en bois. Sa restauration a été mentionnée en 1680. Abandonné dans la première moitié du 19e siècle, le moulin est signalé comme démoli dans le cadastre de 1840. Le marquis Aymer de la Chevalerie lance une étude en 1853 et fait reconstruire en 1855 le moulin, le barrage et l'écluse dans l'état tel qu'ils nous apparaissent aujourd'hui. L'arrêté préfectoral donne une description du moulin et du barrage signalé sur le plan joint "entièrement en ruine" à cette date [voir annexe], alors qu'il est annoté " écluse et travaux à faire " sur le plan dressé sur calque qui semble avoir servi de brouillon.

Un projet de réfection de l'ancien moulin de Jouhet, en aval, aurait entraîné des modifications sur le barrage de Prunier [voir annexe]. Des plans de 1870 montrent les répercussions de ce projet finalement abandonné par le comte de Moussy.

En 1875, la chute d'eau s'élevait à 1,6 mètres et exerçait une force motrice de 6 chevaux sur la roue.

En 1884, M. Martin, régisseur de M. du Hays, propriétaire, obtient l'autorisation de réparer le barrage qui présente de nombreuses brèches.

En 1936-1937, M. du Hays, propriétaire du moulin de Pruniers, porte plainte au sujet de la hauteur du barrage de la Bartière. Le règlement de 1855 est révisé.

La roue fut emportée par la crue de 1982, avant d'être refaite à l'identique par son propriétaire vers 1992-1993.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1855, daté par source
Auteur(s)Auteur : maître d'oeuvre inconnu

Le moulin est situé sur la rive gauche de la Gartempe, en aval du moulin de Gâtebourse à Montmorillon et en aval du moulin de la Roche, à Leignes-sur-Fontaine. Le bâtiment repose sur un plan régulier et est couvert d'un toit à longs pans et croupe en tuile plate. Chacune de ses façades présente des baies en plein cintre.

Exposé aux crues de la Gartempe, le moulin n'est pas habitable. L'intérieur est aménagé sur deux niveaux auxquels s'ajoute un grenier ; le rez-de-chaussée est réservé au mécanisme de la roue tandis que l'étage abrite les meules à blé et une bluterie. La maison du meunier, en rez-de-chaussée et comble à surcroît, est construite un peu plus en hauteur, préservée de la montée des eaux. Sa façade est ordonnancée en deux travées.

Bien que toujours fonctionnel, le barrage ne crée plus de chute d'eau en raison de la réglementation sur le saumon. La vanne a été levée à cette fin pour permettre l'écoulement de l'eau.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile plate
Étagesrez-de-chaussée, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
Énergiesénergie hydraulique
Typologieslogement en rez-de-chaussée et comble à surcroît ; logement à 2 travées
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Moulin de Pruniers, arrêté préfectoral du 20 août 1855 (Archives départementales de la Vienne, 7 S 100).

    "Département de la Vienne

    Travaux publics

    Rivière de la Gartempe

    non navigable

    ni flottable

    Commune de Pindray

    Arrêté

    Nous, préfet du département de la Vienne

    Sur le rapport de l’ingénieur en chef des ponts et chaussées

    Vu la demande formée par M. le marquis Aymer de la Chevalerie à l'effet d'être autorisé à reconstruire au moulin qu'il possède dans les communes de Montmorillon et de Pindray sur la rivière de la Gartempe ;

    Vu [...] les procès-verbaux des enquêtes auxquelles cette affaire a été soumise dans les communes de Montmorillon et de Pindray ;

    le procès-verbal de visite des lieux et les rapports dressés par les ingénieurs des ponts et chaussées, les 14 juin 1854, 15 mai et 6 août 1855 ;

    le plan des lieux et les profils y annexés

    [...]

    Arrêtons

    Article 1er

    M. Aymer de la Chevalerie est autorisé à établir une usine sur la rivière la Gartempe dans la commune de Pindray.

    Article 2

    Le niveau légal de la retenue est fixée à quatre mètres cinquante quatre centimètres en contrebas du dessus de la première assise du jambage côté amont de la porte du moulin de Gâte-Bourse, située du côté de la rivière, point pris pour repère provisoire.

    Article 3

    Le barrage à construire fera office de déversoir sur une longueur de soixante mètres.

    Sa crête sera dérasée au niveau légal de la retenue.

    Article 4

    Dans l'intérieur du barrage et du côté gauche sera établi un vannage de décharge qui présentera une surface libre de quatre mètres soixante-quatre centimètres superficiels.

    Le seuil des vannes sera établi au niveau du fond du bief à cinq mètres quatre-vint un centimètres en contrebas du repère provisoire.

    Le sommet de ces vannes sera dérasé, comme la crête du déversoir, dans le plan de la retenue.

    Elles seront déposées de manière à pouvoir être facilement manœuvrées à à se lever au-dessus du niveau des plus hautes eaux.

    Article 5

    Le canal de décharge sera disposé de manière à embrasser à son origine les ouvrages auxquels il fait suite et à écouler facilement toutes les eaux que ces ouvrages peuvent débiter.

    Articles 6 à 13

    [Formules types imprimées sur les obligations du permissionnaires]

    Article 14

    Le curage du cours d'eau dans l'étendue du remous sera également un droit pour le propriétaire de l'usine, qui devra préalablement mettre les riverains en demeure d'y pourvoir. Cette notification pourra être faite par publication administrative ou collectivement.

    Les produits de curage ne pourront être déposés sur les terres riveraines que du consentement des propriétaires.

    Article 15

    [Visas d'expédition]

    Fait à l'hôtel de la préfecture à Poitiers, le 20 août 1855

    Signé A. Rogniat."

  • 1861-1865, conflit entre M. Suire, batelier du passage d'eau de Jouhet, et les propriétaires des moulins de Prunier et de la Roche (archives municipales de Jouhet et Archives départementales de la Vienne)

    1861, 8 octobre, lettre du sous-préfet au préfet (Archives départementales de la Vienne, 3 S 35)

    " Monsieur le Maire [sic],

    J'ai l'honneur de vous adresser sous ce pli une réclamation faite par le fermier du bac de Jouhet qui se plaint de l'impraticabilité des chemins situés sur la rive gauche du port de Jouhet ; il se plaint en outre de ce que des bateaux particuliers, placés l'un au moulin de Pruniers et l'autre au moulin de la Roche, servent à passer un certain nombre de personnes, ce qui lui porte dès lors préjudice.

    Je n'ai rien dans mes bureaux qui autorise les propriétaires de ces moulins à avoir des bateaux tant pour leur passage personnel que pour l'exploitation de leur usine.

    Je vous prie donc, Monsieur le Préfet, de prendre en considération cette réclamation et de donner les ordres nécessaires pour que de semblables abus ne se renouvellent plus. Je suis avec respect, Monsieur le Préfet, votre très humble et dévoué serviteur, le sous-préfet, Henri Vaillant.

    Note marginale : renvoyé à M. l'ingénieur en chef des ponts et chaussée pour instruction en ce qui le concerne. Poitiers, le 18 8bre 1861. Le préfet. "

    1861, 14 décembre, arrêté préfectoral (archives municipales de Jouhet)

    "Empire français, département de la Vienne

    Extrait du registre des arrêtés du préfet,

    Nous, préfet de la Vienne, officier de la légion d'honneur

    Vu la demande de Mr Suire, fermier du bac de Jouhet

    Vu l'instruction de M. le Ministre des finances en date du 28 Xbre 1839

    Vu le rapport de MM. les ingénieurs

    Arrêtons:

    Art. 1er : les propriétaires des moulins de Prunier et de la Roche, sur la Gartempe, sont mis en demeure de, dans un délai de un mois à dater de la notification du présent,

    1° produire l'autorisation qu'ils ont dû obtenir pour les bateaux de passage qu'ils entretiennent et destinés au service de leurs usines ;

    2° A défaut, demander l'autorisation dont ils ont besoin pour maintenir les dits bateaux.

    Art. 2 : Ils devront joindre à l'appui de leur demande l'état numérique des personnes auxquelles la permission s'étend ou devra s'étendre.

    Art. 3 : Faute par eux d’obtempérer à l'injonction de l'art. 1er ci-dessus, les bateaux en question seront supprimés.

    Art. 4 : Ampliations du présent arrêté seront transmises à M. le sous-préfet de Montmorillon, pour être notifiés aux intéressés. Autre ampliation sera adressée à M. l'ingénieur en chef.

    Poitiers, le 14 Xbre 1861

    Signé Lesert. Pour ampliation le secrétaire général signé d'Audennet (?). Pour copie conforme le sous-préfet Henri Vaillant. "

    1861, 16 décembre : lettre du sous-préfet au maire (archives municipales de Jouhet)

    " Montmorillon, le 16 Xbre 1861

    Monsieur le Maire,

    J'ai adressé au préfet les 8 et 26 9bre dernier, diverses réclamations présentées par le Sr Suire, fermier du bac de Jouhet, à l'effet d'obtenir 1° la suppression du service de passage d'eau fait par les usiniers des moulins de Pruniers et de la Roche, 2° la mise en état de viabilité du chemin d'intérêt commun n° 80, dont l'état déplorable ne permet pas d'accéder au bac.

    Ces réclamations sont fondées et le Préfet prend dès aujourd'hui les mesures pour faire cesser cet état de choses.

    Le chemin n° 80 sera mis en état dans un laps de temps qui ne dépassera pas une quinzaine de jours et les fermiers des usines dénommées sont mis en demeure par l'arrêté ci-joint de produire les autorisations qui leur on permis d'effectuer des passages de personnes au moyen de bateaux tolérés jusqu'à présent pour le service de leur moulin.

    Je vous prie en conséquence de faire notifier copie de l'arrêté ci-joint aux usiniers de la Roche et de Pruniers et de me transmettre un certificat constatant l'accomplissement de cette formalité. Henri Vaillant. "

    1862, 9 janvier : note du sous-préfet au maire (archives municipales de Jouhet)

    " Montmorillon, le 186 [formulaire non complété]

    Transmis à Mr le maire de Jouhet pour avoir son avis sur la demande ci-jointe, surtout en ce qui concerne le nombre des personnes appelées à jouir de l'autorisation sollicitée.

    Le propriétaire du moulin de Prunier ne s'est pas encore conformé à l'arrêté du préfet, M. le maire de Jouhet est prié de le lui rappeler et de nous adresser toutes les pièces le plus tôt possible.

    Montmorillon, 9 janvier 1862. Le sous-préfet. "

Références documentaires

Documents d'archives
  • Cadastre ancien de la commune de Pindray. Matrices des propriétés foncières, augmentations et diminutions (1847-1914).

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 2828 à 2831
  • 1853-1857. Police de l'eau, demande de Aymer de la Chevalerie, propriétaire du moulin de Pruniers.

    1853, 13 avril : demande adressée par M. Aymer de la Chevalerie au préfet pour restaurer le moulin de Pruniers.

    1855, 10 mai : rapport de l'ingénieur ordinaire V. Hart à l'appui du règlement du moulin et projet de règlement. Extrait du plan cadastral.

    1857, 3 octobre : procès-verbal de récolement.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 46
  • 1884. Police de l'eau, demande du propriétaire du moulin de Pruniers.

    1884, 27 octobre : pétition de M. Martin, régisseur de M. du Hays, propriétaire, pour réparer le barrage qui a de nombreuses brèches.

    1884, 4 décembre : extrait du plan cadastral.

    1884, 5-6 décembre : rapport de l'ingénieur Goury du Roslan.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 46
  • 1939-1937. Police de l'eau, plainte du propriétaire du moulin de Pruniers contre le propriétaire du barrage de la Bartière, au sujet de la hauteur du barrage.

    Dossier d'enquête des communes de Pindray et Montmorillon.

    1937, 2 janvier : pétition de M. du Hays, propriétaire du moulin de Pruniers.

    1937, 17 février : lettre de l'ingénieur en chef.

    1937, 23-24 février : rapport des ingénieurs.

    1937, 2 mars : arrêté d'enquête.

    1937, 31 mars : registre d'enquête.

    1937, 7 juin : décision de la commission d'enquête.

    1937, 5 juillet : projet d'arrêté préfectoral modifiant celui du 20 août 1855 portant règlement du moulin de Pruniers.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 46
  • Fonds des Ponts-et-Chaussées. Reconstruction du moulin de Prunier (1853-1857).

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 100
Documents figurés
  • Cadastre ancien de la commune de Pindray. Plan dressé par Mr. Robin, géomètre de 1ère classe, en 1840.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 5148-5155
  • " [Extrait du plan cadastral : château, moulin et barrage de Pruniers], plan sur calque, non daté, non signé, attribué à l'ingénieur Hart, 1855.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 46
  • " Extrait du plan de la Gartempe [moulin, barrage et château de Pruniers à Pindray] ". Plan aquarellé. 1884. Goury du Roslan ingénieur ordinaire.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 46
  • Règlement d'eau du Moulin de Prunier demandé par M. le Marquis Aymer de la Chevalerie, propriétaire. Plan général, échelle de 1/2000. Dressé par l'ingénieur ordinaire Hart le 10 Mai 1855, vu et présenté par l'Ingénieur en Chef Duffaud le 15 Mai 1855.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 100
  • " Règlement d'eau du moulin de Jouhet. Plan de détails, échelle de 0,002 par mètre. Dressé par le Conducteur principal des Ponts-et-Chaussées Lecompte le 30 juin 1870, vu par l'Ingénieur en chef Férand le 1er Juillet 1870 ". Lecompte conducteur des ponts-et-chaussées. Plan aquarellé. 1870.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 7 S 100
Bibliographie
  • Société de recherche archéologique du pays Chauvinois. Inventaire des sites hydrauliques de l'ancien arrondissement de Montmorillon. Chauvigny, 1985.

    Région Nouvelle-Aquitaine, service de l'inventaire du patrimoine culturel, Poitiers : Non coté
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Reix [Jean Baptiste] Florentin
Reix [Jean Baptiste] Florentin ( - 11/08/1983)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Guichet Maxime