Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin de Roche (moulin à blé, forge), manoir

Dossier IA00045375 inclus dans Vallée de la Gartempe réalisé en 1970

Fiche

Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, bâtiment d'eau, barrage, vanne, communs, cour, pigeonnier, grange, étable, écurie
Dénominationsmanoir, moulin à blé, forge
Aire d'étude et cantonVienne - Saint-Savin
Hydrographiesla Gartempe
AdresseCommune : Leignes-sur-Fontaine
Lieu-dit : Moulin de Roche
Cadastre : 1833 F2 148-152 ; 1938 E1 153 ; 2016 E 154, 1312
AdresseCommune : Jouhet
Lieu-dit : Moulin de Roche
Cadastre : 1840 A3 739, 740 ; 2016 Non cadastré Une partie de l'ancien barrage sur le domaine public (Gartempe)
AdresseCommune : Antigny
Lieu-dit : Moulin de Roche
Cadastre : 1826 F2 547, 548 ; 2016 F2 222, 350, 467
AdresseCommune : Pindray
Cadastre : 1840 A1 Non cadastré ; 2016 Non cadastré Une partie du barrage et prise d'eau sur le domaine public (Gartempe)
Précisions

D'après Rédet (p. 362), le moulin de la Roche / des Roches est cité parmi les propriétés de la Maison-Dieu de Montmorillon aux 15e et au 16e siècles (en 1424, 1461, 1576, 1580) et parmi les biens de l'abbaye de Saint-Savin au 16e siècle (1565 sur les deux rives, puis en 1566 comme forge à fer de Roches, paroisse de Leigne). Au 17e siècle (en 1618), il est signalé comme dépendant du château de Boismorand, situé un peu en aval, sur la commune d'Antigny (biens de la famille Scourion de Boismorand). Les moulins et la forge sont mentionnés en ruine en 1595.

Il n'y a pas d'éléments sur le manoir.

La carte de Cassini mentionne le moulin sur le cours de la Gartempe et la métairie de Roche, sur la commune de Jouhet.

Le moulin à blé a été arrêté en 1966.

Sur les plans cadastraux de 1826 (Antigny), 1833 (Leignes-sur-Fontaine), 1840 (Pindray et Jouhet) sont figurés des bâtiments sur la rive gauche mais aussi quatre bâtiments le long du barrage sur la Gartempe.

Le registre des augmentations et diminutions de la commune de Jouhet signale en 1864 la conversion d'un bâtiment (= dépendance) en maison sur la parcelle H3 903 (non bâtie sur le plan cadastral de 1840), au sud du chemin d'accès à la Gartempe par Mme veuve Jean Luthon. En 1880, Maxime Luthon bénéficie d'une diminution d'imposition pour la reconversion de cette maison en bâtiment rural. Il ne reste pas de trace de ces constructions.

En 1869, dans le projet de reconstruction du moulin de Jouhet, à deux kilomètres en amont, il est mentionné que M. de Moussy est propriétaire du moulin de Roche.

La roue a été équipée d'un essieu en acier en 1880.

Période(s)Principale : Moyen Age
Principale : 15e siècle
Principale : 19e siècle

Le moulin de Roche est situé principalement sur la commune de Leignes-sur-Fontaine, sur une bande de terre insérée entre les communes de Pindray au sud et Antigny au nord, où se trouvent les prises d'eau et évacuation du bief. La partie manoir est située sur la commune de Leignes-sur-Fontaine, la partie moulin sur Antigny. Le barrage se situe en partie sur la commune de Jouhet.

L'île sur la Gartempe était partagée en deux îlots sur les anciens cadastres des quatre communes concernées et le moulin comprenait, outre les bâtiments sur la rive gauche, quatre bâtiments sur le cour d'eau, qui ont disparu. Sur la rive droite (commune de Jouhet), le cadastre de 1840 mentionne un " chemin du port de Roche ", ce qui suggère l'existence d'un passage d'eau probablement assuré par le meunier.

Le site n'a pas pu être visité en 2016, la description s'appuie sur les observations faites depuis la rive opposée et la description de 1970.

Le logis (manoir) comprend un rez-de-chaussée, un étage et un comble à surcroît. Ils sont desservis par un escalier tournant en pierre installé dans une tour semi hors-œuvre adossée sur la façade est (côté Gartempe). Deux lignes de boulins à pigeons sont aménagées dans la tour d'escalier, au niveau de la toiture ; un pigeonnier à nichoirs avec échelle tournante se trouve dans la partie supérieure de la tour. La porte d'entrée, à la base de la tourelle, est surmontée d'un écusson indéchiffrable. La tourelle est fortement inclinée vers l'est, sans doute à la suite d'un tassement des fondations.

À l'intérieur du bâtiment, l'inventaire de 1970 signale au rez-de-chaussée une grande cheminée à jambages moulurés et corbeaux supportant le manteau en pierres assemblées autour d'une pièce de bois. À l'étage, une grande cheminée dont le devant du manteau est constitué par un unique claveau de très grande largeur.

Le logis est encadré par deux bâtiments de communs, des écuries en rez-de-chaussée du côté sud et des granges-étables surmontées d'un espace de stockage du côté nord.

Deux moulins sont mentionnés dans le pré-inventaire des moulins de 1970 :

- un moulin à blé, qui correspond au bâtiment de plan carré situé le plus au nord de l'ensemble, sur le cour de la Gartempe ; il y avait primitivement deux roues (une de chaque côté) ; la roue occidentale subsiste seule ; il s'agit d'une roue en dessous, de type sagebien ; elle a été refaite avec un essieu en acier en 1880 ;

- une forge à fer ; les bases de son four étaient encore visibles en 1970.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile plate
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvrements
Couverturestoit à longs pans
toit à longs pans croupe
toit conique
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour en maçonnerie
Typologieslogement à étage et comble à surcroît
Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsite
Protections

Annexes

  • 1861-1865, conflit entre M. Suire, batelier du passage d'eau de Jouhet, et les propriétaires des moulins de Prunier et de la Roche (archives municipales de Jouhet et Archives départementales de la Vienne)

    1861, 8 octobre, lettre du sous-préfet au préfet (Archives départementales de la Vienne, 3 S 35)

    " Monsieur le Maire [sic],

    J'ai l'honneur de vous adresser sous ce pli une réclamation faite par le fermier du bac de Jouhet qui se plaint de l'impraticabilité des chemins situés sur la rive gauche du port de Jouhet ; il se plaint en outre de ce que des bateaux particuliers, placés l'un au moulin de Pruniers et l'autre au moulin de la Roche, servent à passer un certain nombre de personnes, ce qui lui porte dès lors préjudice.

    Je n'ai rien dans mes bureaux qui autorise les propriétaires de ces moulins à avoir des bateaux tant pour leur passage personnel que pour l'exploitation de leur usine.

    Je vous prie donc, Monsieur le Préfet, de prendre en considération cette réclamation et de donner les ordres nécessaires pour que de semblables abus ne se renouvellent plus. Je suis avec respect, Monsieur le Préfet, votre très humble et dévoué serviteur, le sous-préfet, Henri Vaillant.

    Note marginale : renvoyé à M. l'ingénieur en chef des ponts et chaussée pour instruction en ce qui le concerne. Poitiers, le 18 8bre 1861. Le préfet. "

    1861, 14 décembre, arrêté préfectoral (archives municipales de Jouhet)

    "Empire français, département de la Vienne

    Extrait du registre des arrêtés du préfet,

    Nous, préfet de la Vienne, officier de la légion d'honneur

    Vu la demande de Mr Suire, fermier du bac de Jouhet

    Vu l'instruction de M. le Ministre des finances en date du 28 Xbre 1839

    Vu le rapport de MM. les ingénieurs

    Arrêtons:

    Art. 1er : les propriétaires des moulins de Prunier et de la Roche, sur la Gartempe, sont mis en demeure de, dans un délai de un mois à dater de la notification du présent,

    1° produire l'autorisation qu'ils ont dû obtenir pour les bateaux de passage qu'ils entretiennent et destinés au service de leurs usines ;

    2° A défaut, demander l'autorisation dont ils ont besoin pour maintenir les dits bateaux.

    Art. 2 : Ils devront joindre à l'appui de leur demande l'état numérique des personnes auxquelles la permission s'étend ou devra s'étendre.

    Art. 3 : Faute par eux d’obtempérer à l'injonction de l'art. 1er ci-dessus, les bateaux en question seront supprimés.

    Art. 4 : Ampliations du présent arrêté seront transmises à M. le sous-préfet de Montmorillon, pour être notifiés aux intéressés. Autre ampliation sera adressée à M. l'ingénieur en chef.

    Poitiers, le 14 Xbre 1861

    Signé Lesert. Pour ampliation le secrétaire général signé d'Audennet (?). Pour copie conforme le sous-préfet Henri Vaillant. "

    1861, 16 décembre : lettre du sous-préfet au maire (archives municipales de Jouhet)

    " Montmorillon, le 16 Xbre 1861

    Monsieur le Maire,

    J'ai adressé au préfet les 8 et 26 9bre dernier, diverses réclamations présentées par le Sr Suire, fermier du bac de Jouhet, à l'effet d'obtenir 1° la suppression du service de passage d'eau fait par les usiniers des moulins de Pruniers et de la Roche, 2° la mise en état de viabilité du chemin d'intérêt commun n° 80, dont l'état déplorable ne permet pas d'accéder au bac.

    Ces réclamations sont fondées et le Préfet prend dès aujourd'hui les mesures pour faire cesser cet état de choses.

    Le chemin n° 80 sera mis en état dans un laps de temps qui ne dépassera pas une quinzaine de jours et les fermiers des usines dénommées sont mis en demeure par l'arrêté ci-joint de produire les autorisations qui leur on permis d'effectuer des passages de personnes au moyen de bateaux tolérés jusqu'à présent pour le service de leur moulin.

    Je vous prie en conséquence de faire notifier copie de l'arrêté ci-joint aux usiniers de la Roche et de Pruniers et de me transmettre un certificat constatant l'accomplissement de cette formalité. Henri Vaillant. "

    1862, 9 janvier : note du sous-préfet au maire (archives municipales de Jouhet)

    " Montmorillon, le 186 [formulaire non complété]

    Transmis à Mr le maire de Jouhet pour avoir son avis sur la demande ci-jointe, surtout en ce qui concerne le nombre des personnes appelées à jouir de l'autorisation sollicitée.

    Le propriétaire du moulin de Prunier ne s'est pas encore conformé à l'arrêté du préfet, M. le maire de Jouhet est prié de le lui rappeler et de nous adresser toutes les pièces le plus tôt possible.

    Montmorillon, 9 janvier 1862. Le sous-préfet. "

Références documentaires

Documents d'archives
  • Jouhet, cadastre, tableau des propriétaires, augmentations et diminutions 1847-1899.

    4 P 2399 : tableau indicatif des propriétaires, des propriétés foncières et de leur contenance : sections A-H4. .

    4 P 2400-2403 : matrice des propriétés foncières

    4 P 2400 : folios 1-460, table alphabétique des propriétaires, augmentations et diminutions (1847-1870).

    4 P 2401 : folios 461-876.

    4 P 2402 : folios 877-1038, Augmentations et diminutions (1872-1914).

    4 P 2403 : matrice des propriétés bâties : cases 1-224 ; table alphabétique des propriétaires, augmentations et diminutions (1883-1899).

    4 P 4043 : matrice des propriétés bâties (minute) : cases 1-211 ; table alphabétique des propriétaires1911-1942.

    4 P 4044-4045 : matrice des propriétés non bâties (minute) 1913-1942 ; matrice des propriétés foncières.

    4 P 4044 : folios 1-500 ; table alphabétique des propriétaires ; augmentations et diminutions (1914-1942).

    4 P 4045 : Folios 501-793.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 2399-2403 ; 4 P 4043-4045
Documents figurés
  • Plan cadastral de Leignes-sur-Fontaine, plan d'assemblage et 19 feuilles, Gorin Géomètre de première classe, Dupuy géomètre secondaire, terminé en mars 1833.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4P 5023-5031
  • Plan cadastral d'Antigny, plan d'assemblage et 28 feuilles, Hervet, Serreau et Savin-Duclos géomètres, terminé en mai 1826.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4P 4858-4874
  • Cadastre ancien de la commune de Pindray. Plan dressé par Mr. Robin, géomètre de 1ère classe, en 1840.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4 P 5148-5155
  • Plan cadastral, plan d'assemblage et 28 feuilles, A. Joyaux Géomètre de première classe, Alagille géomètre secondaire, terminé en août 1840.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 4P 4990 à 4998
Bibliographie
  • Bouloux, Jean-Louis ; Magnon, Didier. Les moulins de la Gartempe : exposition photo. Bulletin de la société de recherches archéologiques, artistiques, historiques et scientifiques du Pays chauvinois, septembre 1987.

    ill. p. 383
  • PAIN, Armelle et FORESTIER, Carine (coord.). Le patrimoine des communes de la Vienne. Paris : Flohic, 2002.

    tome 2, p. 640 Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 709.446 3 PAT POI
  • Société de recherche archéologique du pays Chauvinois. Inventaire des sites hydrauliques de l'ancien arrondissement de Montmorillon. Chauvigny, 1985.

    site : 0133 b Région Nouvelle-Aquitaine, service de l'inventaire du patrimoine culturel, Poitiers : Non coté
  • RÉDET, Louis. Dictionnaire topographique du département de la Vienne [...], Paris : Imprimerie nationale, 1881. (Réédition Paris : J.-M. Williamson, 1989), 526 p.

    p. 362 Médiathèque François-Mitterrand, Poitiers : 914.463 RED
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Société de Recherches Archéologiques du Pays Chauvinois
Société de Recherches Archéologiques du Pays Chauvinois

Association loi de 1901 fondée en 1956, pour l'étude et la mise en valeur du patrimoine du pays chauvinois et de ses environs (fouilles archéologique, création des musées de Chauvigny).


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.