Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à papier, moulin à blé, puis minoterie Albert, actuellement Guimard

Dossier IA00066366 réalisé en 1988

Fiche

  • Elévation antérieure.
    Elévation antérieure.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • entrepôt industriel
    • logement patronal
    • magasin industriel
Appellationsdite minoterie Albert, actuellement Guimard
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, entrepôt industriel, logement patronal, magasin industriel
Dénominationsmoulin à papier, moulin à blé, minoterie
Aire d'étude et cantonCharente - Ruelle-sur-Touvre
Hydrographiesla Touvre
AdresseCommune : Ruelle-sur-Touvre
Lieu-dit : Fissac
Cadastre : 1824 A 674 ; 1882 AL 4, 5, 375
Précisionsanciennement commune de Ruelle

Un moulin à papier, mentionné sur le site au 17e siècle, devient moulin à blé au 18e siècle. Il est retransformé en moulin à papier en 1833 par le négociant angoumoisin Trémeau. La démolition de l'ancien moulin et la construction d'un moulin à blé pour Nivet en 1847 est suivie, en 1879, par une nouvelle démolition et la construction de la minoterie n°1 pour Albert. En 1902, la minoterie n°2, dite à cylindres, est bâtie pour Guimard. On édifie un troisième étage sur les deux minoteries dans les années 1930. Le contingent Albert est repris par Guimard en 1936. Un entrepôt est construit dans les années 1950-1960. Les machines Socam des années 1930 sont remplacées par des cylindres Brault, Rose et Teisset vers 1965. Jusqu'en 1930, il y a deux roues hydrauliques en fonction dont une est toujours en place. Il y a un moteur diesel de 1930 à 1936 ou 1939, puis ensuite des moteurs électriques.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1879, daté par travaux historiques
1902, daté par travaux historiques

Les ateliers de fabrication A et B sont en pierre de taille, à deux étages, rehaussés d'un troisième étage en béton et en pierre de taille. Le logement patronal est en pierre de taille, à deux étages. L'entrepôt industriel d esten béton enduit, à trois étages et terrasse en béton.

Murscalcaire pierre de taille enduit partiel
béton
Toittuile creuse, béton en couverture
Étages3 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesterrasse toit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique produite sur place roue hydraulique verticale
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Moulin de Foulpougne, moulins de Pontrouve à Gond-Pontrouve.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : S 360
  • Usine de Villement, fonderie de Ruelle, moulin de Fissac.

    Archives départementales de la Charente, Angoulême : S 361
Bibliographie
  • Boissonnade, P. L'industrie du papier en Charente et son histoire. Ligugé, 1899.

  • Deme, G. L'industrie du papier à Angoulême et les industries qui s'y rattachent. Bordeaux, 1936.

  • Lacroix, Auguste. Histoire de la papeterie d'Angoulême suivie d'observations sur le commerce des chiffons en France. Paris, 1863.

  • Munier, Etienne. Essai d'une méthode générale propre à étendre les connaissances des voyageurs ou recueil d'observations. Paris, 1779.

  • Rancogne, Badinet de. " Recherches sur l'origine des moulins à papier de l'Angoumois ". Bull. Soc. Archéol. et hist. Charente, 1878-1879.

  • Tesseron, Gaston. La Charente au 18e siècle. Angoulême, 1964.

    p. 144
  • Van Riesen, Wulf. " Les débuts de la papeterie charentaise ". Bull. et Mém. Soc. Archéol. et Hist. Charente, 1985.

    p. 167-205
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Van Riesen Wulf