Dossier IA79001012 | Réalisé par
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
;
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Moulin à foulon, puis chamoiserie, dit moulin de Bouzon
Auteur
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Niort
  • Hydrographies la Sèvre Niortaise
  • Commune Niort
  • Adresse 52 rue du Bas-Sablonnier
  • Cadastre 1809 F 412  ; 1846 D 415, 416  ; 2000 BH 685  ; 2016 BH 997
  • Dénominations
    moulin à foulon, chamoiserie
  • Appellations
    dit moulin de Bouzon
  • Destinations
    logement
  • Parties constituantes non étudiées
    atelier de fabrication, logement patronal, pièce de séchage, hangar industriel

Le moulin de Bouzon est mentionné pour la première fois en 1567. En 1723, une visite en est faite à la demande de Jacques Bernard, fermier général du prieuré de Niort, et de Pierre Grouin, meunier du moulin. Le site comprend trois mécanisme dont un moulin dit blanc (pour moudre le froment) et un moulin dit brun (pour les autres céréales). Une autre visite en 1756 indique que le troisième moulin a été récemment transformé en moulin à chamois.

L'essentiel des bâtiments actuels figure sur le plan cadastral de 1809 puis sur celui de 1846. Entre les deux dates, le hangar a été construit entre le logement et la rue, et le séchoir parallèle a la rue a été agrandi. La façade de l'atelier de fabrication, à l'est de l'alignement, a dû être reprise par la suite : un décrochement de façade visible sur les deux plans cadastraux a depuis lors disparu.

En 1846, le cadastre indique que le moulin appartient à Jules Bouchet de Martigny, également propriétaire du moulin voisin de Comporté. Entre 1854 et 1871, l'établissement abrite une foulonnerie exploitée par Gustave Faucher, puis par Jean Nibouliès, et une scierie exploitée par M. Bignonneau pour sa fabrique de bois de brosse (le bois est scié au moulin, mais la fabrication des brosses s'opère en ville, là où se trouve la boutique). En 1854, avec une chute de 0,80 m, trois roues à aubes actionnent au total sept foulons, deux scies circulaires et une scie verticale.

En 1882, les bâtiments appartiennent, comme Comporté, à Victor-Emmanuel Noiret, puis en 1891 à Pierre-Emile Noiret. Comme Comporté, ils sont loués à la chamoiserie Boinot, qui y installe un outillage fixe en même temps qu'un moteur en 1921. Il semble que l'activité de ce moulin cesse durant la Seconde Guerre mondiale. Il abrite actuellement des logements.

  • Période(s)
    • Principale : 18e siècle, 2e moitié 19e siècle

L'ensemble comprend un alignement de plusieurs corps de bâtiments, au nord de la cour, et un ancien séchoir, au sud, le long de la rue. L'ancien atelier de fabrication, à l'extrémité est de l'alignement, est en pierre de taille pour les murs gouttereaux et en moellon laissé apparent pour les pignons. A l'intérieur sont encore visibles les emplacements de deux roues d'un diamètre d'environ 4 m.

Cet ancien atelier est prolongé vers l'ouest par un autre corps de bâtiment en pierre de taille, plus élevé d'un surcroît, puis par un second servant de logement, en moellon apparent, lui aussi constitué d'un étage carré et d'un comble à surcroît. Terminant cet alignement à l'ouest, un hangar repose sur des piliers maçonnés.

Le long de la rue, l'ancien séchoir, en moellon laissé apparent, semble avoir été construit en deux étapes (l'observation des plans cadastraux de 1809 et 1846 le confirme).

Le site comprend encore les biefs du moulin, sous l'atelier de fabrication, un bief de décharge juste en amont, et une longue chaussée ou déversoir qui s'étire en amont jusqu'à la passerelle du Bas-Sablonnier.

  • Murs
    • calcaire moellon
    • calcaire pierre de taille
  • Toits
    tuile creuse
  • Étages
    1 étage carré, comble à surcroît
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans pignon couvert
  • Énergies
    • énergie hydraulique produite sur place
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté, restauré
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune
  • Protections
    édifice non protégé MH

Industrie du cuir

Documents d'archives

  • 1723-1782 : procès-verbaux de visites de moulins à eau à Niort.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 5 B 51
  • 1847-1882 : état de section et registres des augmentations et diminutions cadastrales de Niort.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 3 P 2011, 2013, 2024.
  • 1852-1871 : contribution des patentes ; carnets des établissements industriels, contrôle de Niort.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 2 P 83
  • 1859-1885 : règlements des moulins Neuf, du Roc et de Bouzon.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : S 8779
  • 1859-1879 : règlement et révision du règlement du moulin de Comporté.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : S 8780

Bibliographie

  • DESAIVRE, Léo. Les moulins à blé et à draps du Domaine à Niort. Bulletins de la Société historique et scientifique des Deux-Sèvres, 1912.

    p. 112
  • MARTIN, Jean-Clément. Aspects de l'industrialisation à Niort au milieu du XIXe siècle. Bull. Soc. Hist. Sci. Deux-Sèvres, 1978.

    p. 424

Documents figurés

  • 1809-1846 : plan cadastral de Niort.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 3 P 204
  • 1860, 4 août : plan général de la retenue de Comporté, par J. Savin, ingénieur ordinaire.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : S 8780
  • 1910 : en-tête de facture de l'usine de Bouzon.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 80 J 13

Annexes

  • Procès-verbaux de visite du moulin de Bouzon, 26 juin 1723 et 6 avril 1756 (Archives départementales des Deux-Sèvres, 5 B 51).
Date d'enquête 2000 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Suire Yannis
Suire Yannis

Conservateur en chef du patrimoine au Département de la Vendée depuis 2017.

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.