Dossier IA87006078 | Réalisé par
Decoux Jérôme
Decoux Jérôme

chargé du patrimoine industriel au service de l'inventaire du patrimoine, région Limousin (2012-2015) puis Nouvelle-Aquitaine (depuis 2015)

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Moulin à blé Salesse, moulin à tan Jouhannet, puis moulin à papier Bernard, puis Teillet, Troubat et Teillet, puis usine à papier Fontréaux-Troubat et Teillet, puis Roubérol et Martignac, puis Lanouaille, puis Roussange-Lanouaille, puis Dussoulier, puis usine textile Lanouaille, puis usine de feutre Dussoulier, actuellement entrepôt commercial
Auteur
Copyright
  • (c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Saint-Junien
  • Hydrographies la Glane
  • Commune Saint-Junien
  • Lieu-dit le Bas-Moulin
  • Adresse chemin de saint-Junien au Moulin-Brice
  • Cadastre 2013 AX 1, 3, 5, 8, 9, 78, 79
  • Précisions
  • Dénominations
    moulin, filature, usine de teinturerie, usine de feutre
  • Appellations
    moulin à blé Salesse , moulin à tan et tannerie Jouhannet , moulin à papier Bernard , moulin à papier Teillet , moulin à papier Troubat et Teillet , usine à papier Troubat et Teillet, usine à papier Fontréaux-Troubat et Teillet, usine à papier Roubérol et Martignac , usine à papier Roubérol et Nicolas, usine à papier Lanouaille, usine à papier Roussange-Lanouaille , usine à papier Dussoulier, filautre et usine de teinturerie Lanouaille, usine de feutre Dussoulier
  • Destinations
    moulin à tan, tannerie, moulin à papier, usine à papier, filature, usine de teinturerie, usine de feutre, entrepôt commercial
  • Parties constituantes non étudiées
    bief de dérivation, cheminée d'usine

A partir du milieu du 19e siècle, la fabrique de papier de paille Nicolas et Roubérol regroupe les différents moulins artisanaux des sites amont et aval du Bas-Moulin. Auparavant, le seuil d’amont a été occupé, aux 17e et 18e siècles, par un moulin à blé et une tannerie, tandis que le moulin d’aval, mentionné dès le 16e siècle sous les noms de moulin Picard, Pilard ou Piquard, abrite au 18e siècle un moulin à blé et un moulin à huile. Le moulin d’aval reconverti au début du 19e siècle en moulin à papier par Amand Bernard est abandonné en 1828. A partir de 1855, des moulins à papier de paille sont construits sur les deux sites : en aval, par Junien Teillet, dès 1855. En 1858,sur le site d’amont, par Fontréaux, Teilliet et Troubas, ces deux derniers établissant une seconde usine (cad 767) dans le bief de fuite de l’usine principale.

Entre 1864 et 1866, Roubérol et Martignac (ce dernier remplacé par Nicolas en 1866) acquièrent les usines des sites d’amont et d’aval. Selon la Statistique nationale de 1862, le site du Bas-Moulin compte trois seuils. soit, de l'amont vers l'aval 1,69, 0,66 et 1,72 m de hauteur développant 433 cv brut, et actionnant trois roues à aubes (28, 35 et 56 cv moteurs).

L’usine d’aval est modifiée et agrandie en 1864 et 1865 et transformée en papeterie à la mécanique. En 1873, la société Nicolas & Roubérol est dissoute ; les usines du Bas Moulin sont acquises en 1875 par François-Léon Lanouaille (ainsi que l’usine de Saint-Amand, sur la Vienne). L’usine détruite par un incendie en 1878 est reconstruite en 1880. En 1886, Roussange et Lanouaille équipent l'atelier de sac en papier d'une chaudière cylindrique pour faire chauffer la colle à pâte. L’usine est divisée temporairement entre 1904 et 1907 entre la veuve Lanoaille (bas-moulin d’amont) et son gendre Jean Dussoulier (bas moulin d’aval). L’année suivante, la partie amont est transformée en ateliers de filature et de teinturerie (filature et carderie deux ans après). Dussoulier rachète l’ensemble en 1907. La même année, la ramification du canal d'amenée de l’usine d’aval permet d’installer sur l’île un moulin et des ateliers de papeterie.

Dans l’entre-deux-guerres, la société Dussoulier et Chevrier, qui exploite aussi le moulin du Chatelard, diversifie ses activités, toujours autour du papier : feutre pour papeterie, fabrique de papiers d’emballage, manufacture de sacs. Le site industriel, désaffecté, est aujourd'hui divisé entre divers propriétaires ; les bâtiments abritent des logements et des entrepôts commerciaux.

  • Période(s)
    • Principale : 2e moitié 19e siècle , daté par source
    • Secondaire : 1er quart 20e siècle , daté par source
  • Dates
    • 1855, daté par source
    • 1866, daté par source
    • 1880, daté par source
    • 1908, daté par source

les usines du Bas-Moulin se situent en rive gauche de la Glane, sur une longueur de 200 mètres. Leur implantation correspond originellement à deux sites distincts alimentés par deux barrages. Les sites ont été réunis à la fin du 19e siècle. L'usine d'aval, assise sur un ilot, compte trois bâtiments accolés flanc à flanc et couverts en tôle ondulé. Elle comprend une cheminée à faîte en tulipe. Les bâtiments de l'usine d'amont sont alignés entre route et rivière ; ils comptent un étage carré et sont couverts en toile.

  • Murs
    • pierre moellon enduit
  • Toits
    tuile, matériau synthétique en couverture
  • Étages
    1 étage carré
  • Escaliers
    • escalier dans-oeuvre
  • Énergies
    • énergie hydraulique produite sur place
  • Statut de la propriété
    propriété privée

Documents d'archives

  • Service hydraulique des Ponts-et-Chaussées. Rivière de Glane. Usines du Bas-Moulin (1859-1932), de Chatelard (1873), du Dérot (1891), de Jabreilles (1849-1925).

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : S 165
  • Service hydraulique des Ponts-et-Chaussées. La Glane, barrage et usines du Bas-Moulin (1857-1921) ; usines de Jabreilles (1849-1925), du Dérot (1891), du Chatelard (1873-1897), du Moulin-Brice (1868-1938). 1849-1938.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : 7 S 45
  • Hygiène publique et salubrité. Établissements insalubres, incommodes et dangereux (1855-1860).

    Archives municipales, Saint-Junien : 5 J 7
  • Cadastre napoléonien dressé par Lessard, géomètre de 1ère classe, 1812.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : 3 P 165
  • Cadastre rénové de Saint-Junien, dressé en 1969 par Bonnin géomètre-expert.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : 1203 W 121
  • Ministère de l'agriculture, Génie rural. Statistique des cours d'eau non navigables ni flottables et de leurs utilisations industrielles et agricoles (série départementale). 1860-1900.

    Archives nationales, Paris : F 10 5773
  • Travaux publics. Arrêtés d'autorisation de chaudières, département de la Haute-Vienne (1861-1864)

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : 8 S 168
  • Cadastre rénové de Saint-Junien, dressé en 1969 par Bonnin géomètre-expert.

    Archives départementales de la Haute-Vienne, Limoges : 1203 W 121

Annexes

  • Les moulins du Bas-Moulin au milieu du XIXe siècle.
Date d'enquête 2013 ; Dernière mise à jour en 2014
(c) Région Limousin, service de l'Inventaire et du Patrimoine culturel
(c) Ville de Saint-Junien
Decoux Jérôme
Decoux Jérôme

chargé du patrimoine industriel au service de l'inventaire du patrimoine, région Limousin (2012-2015) puis Nouvelle-Aquitaine (depuis 2015)

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Articulation des dossiers