Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Mothe-Saint-Héray (La)
  • Hydrographies le Pamproux
  • Commune Pamproux
  • Adresse rue du Moulin
  • Cadastre 1819 K 686, 689  ; 1969 AK 119 à 121
  • Dénominations
    moulin à blé, minoterie
  • Destinations
    entrepôt commercial, logement
  • Parties constituantes non étudiées
    cour, logement patronal, remise, atelier de fabrication, logement d'ouvriers

Un moulin à farine, dit moulin Premier, est mentionné au 12e siècle, il dépendait du prieuré de Pamproux. A la fin du 17e siècle, un nouveau moulin est construit puis vendu à la Révolution. Vers 1874, une minoterie est édifiée à l'emplacement de l'ancien moulin Premier pour Honoré Richard. En 1883 est installée une machine à vapeur, pour laquelle est bâti en 1900 un bâtiment dont la cheminée en briques a été abattue en 1985. Le logement du minotier est reconstruit vers 1898. En 1918, la veuve Richard dirige l'affaire ; 80 quintaux de blé peuvent y être traités par jour. Les machines à cylindres, les bluteries et les plansichters sont entraînés par une roue hydraulique développant une puissance de 20 ch et une machine à vapeur de 40 ch. Les entrepôts et magasins ont une contenance de 1200 quintaux de blé et 150 q de farine. L'atelier de fabrication est prolongé du côté sud dans les années 1920. La capacité de mouture s'accroît encore et, en 1926, 130 quintaux de blé peuvent y être transformés dans une journée. Un moteur diesel est installé en 1933 ; c'est sans doute à cette époque que les bâtiments sont considérablement agrandis des côtés sud et ouest. Dans les années 1960, l'entreprise est dirigée par M. Vigier, qui s'oriente vers la fabrication d'aliments pour le bétail. Il semble que l'activité cesse vers 1970, et depuis, les bâtiments servent d'entrepôt et de logements.

  • Période(s)
    • Principale : 3e quart 19e siècle
    • Principale : 4e quart 19e siècle
    • Principale : 1er quart 20e siècle
    • Principale : 2e quart 20e siècle

Les bâtiments les plus anciens sont en moellon enduit, ils ont été agrandis dans les années 1930 par des corps de bâtiment en pan de métal et brique. L'atelier de fabrication est doté de trois étages carrés surmontés d'un étage de comble avec toit en ardoise. Le logement patronal est à deux étages carrés avec toit en pavillon en ardoise. Les autres logements, dans l'alignement, ont un étage carré et un comble à surcroît.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
    • métal pan de métal
    • brique
  • Toits
    ardoise, tuile creuse
  • Étages
    3 étages carrés, comble à surcroît, étage de comble
  • Élévations extérieures
    élévation à travées
  • Couvertures
    • toit à longs pans croupe
    • pignon couvert
  • Escaliers
    • escalier intérieur
  • Énergies
    • énergie hydraulique produite sur place
    • énergie thermique produite sur place
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections
    édifice non protégé MH

Documents d'archives

  • AD Deux-Sèvres, 3 E 3998, fol. 62, min. Jean Biraud, notaire royal de Saint-Maixent, en résidence à Pamproux..

  • AD Deux-Sèvres, 3 E 4019, fol. 51, min. Léon Biraud, notaire royal de Saint-Maixent, en résidence à Pamproux..

  • AD Deux-Sèvres, 3 E 4023, fol. 127, min. Léon Biraud, notaire royal de Saint-Maixent, en résidence à Pamproux.

  • AD Deux-Sèvres, 3 E 4025, fol. 30, min. Léon Biraud, notaire royal de Saint-Maixent, en résidence à Pamproux.

  • AD Deux-Sèvres, 3 E 4029, fol. 50, min. Léon Biraud, notaire royal de Saint-Maixent, en résidence à Pamproux.

  • AD Deux-Sèvres, 3 E 4033, fol. 107, min. Daniel Sarget, notaire royal de Saint-Maixent, en résidence à Pamproux.

  • AD Deux-Sèvres, 3 E 4036, min. François Tastereau, notaire royal de Saint-Maixent, en résidence à Pamproux.

  • AD Deux-Sèvres, 3 P 30 ; matrices cadastrales de Pamproux, 1882.

  • AD Deux-Sèvres, Sc 8764, réglementation de la Sèvre, 1864-1874.

Documents figurés

  • Plan des abords du moulin, par Lerch, ingénieur, en 1874. AD Deux-Sèvres, Sc 8764 (cf. doc. 3, 3 bis).

  • La minoterie et le prieuré au début du XXe siècle. Carte postale ancienne, édition Gautron. AD Deux-Sèvres, 40 Fi 1.

Date d'enquête 1974 ; Dernière mise à jour en 2001
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.