Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à blé, puis minoterie de Moulin-Minot

Dossier IA86000058 réalisé en 1995

Fiche

Voir

Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, silo, atelier de conditionnement, entrepôt industriel
Dénominationsmoulin à blé, minoterie
Aire d'étude et cantonVienne - Civray
Hydrographiesla Charente
AdresseCommune : Saint-Pierre-d'Exideuil
Lieu-dit : le Moulin-Minot
Cadastre : 1830 C2 30, 31 ; 1994 C3 419

Cet ancien moulin à blé, dépendant de la commanderie des Templiers de Civray, est reconstruit durant le 3e quart du 19e siècle pour Pierre Gallais et transformé en minoterie. En 1924, M. Moreau, meunier, y écrase 20 quintaux par jour, et en 1935, Valentin Rougier y produit 18000 quintaux. Le silo est construit en 1936, et tout le matériel est renouvelé en 1942 pour Maurice Rougier. dans les années 1980, la capacité de production est de 120 quintaux par jour. Depuis la cessation d'activité en 1985, les bâtiments sont abandonnés, mais le matériel est resté en place. La hauteur de chute est d'environ 1 m et une turbine de 18 CV (déjà en place en 1916) ; un moteur diesel fonctionn jusqu'en 1950, puis à été remplacé par un moteur électrique de 23 CV. Du début du 20e siècle subsistent un appareil à cylindres Piat et Fougerol (Auxerre, Yonne), un plansichter et un sasseur F. Turner (Ipswich, Angleterre). L'ensemble de l'équipement de 1942 est en place : 2 plansichters système Soder de la société générale meulière de la Ferté-sous-Jouarre (Seine et Marne), 4 appareils à cylindres Lafon (Tours), 1 bluterie. 6 personnes y travaillent dans les années 1970.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Dates1936, daté par travaux historiques, daté par source

L'atelier de fabrication, à élévation à travées, à 2 étages carrés et étage de comble, est couvert d'un toit à longs pans brisés à croupes en matériau synthétique. Le silo est en béton couvert d'un toit à longs pans brisés à croupes en matériau synthétique. L'atelier de conditionnement est en rez-de-chaussée et comble à surcroît couvert d'un toit à longs pans en ardoise. L'entrepôt est en rez-de-chaussée couvert d'un toit à longs pans en ciment amiante.

Mursbéton
enduit
moellon
Toitardoise, ciment amiante en couverture, matériau synthétique en couverture
Étages2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans brisés
toit à longs pans
croupe
pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique
énergie thermique
énergie électrique
produite sur place
produite sur place
achetée
turbine hydraulique
moteur électrique
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquablesmachine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1924 : enquête.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 6 M 221-222
Documents figurés
  • " Elevation antérieure de l'atelier de fabrication ". Carte postale ancienne. Eug. Texereau. Civray.

  • " Vue générale prise du sud en 1966 ". Cliché Arambourou. Archives privées.

Bibliographie
  • Annuaire de Poitiers et du département de la Vienne : administratif - militaire - religieux - judiciaire - industriel - commercial. Poitiers : Marc Texier, 1938.

    p. 929
  • Loez, Alexandre ; Perlat, René. La sous-région du Poitou. Monographie économique de la Vienne et des Deux-Sèvres : Agriculture - Commerce - Industrie - Tourisme. Niort : Imp. Saint-Denis, 1931.

    p. 79
  • Pinard, Jacques. Les industries du Poitou et des Charentes : Étude de l'industrialisation d'un milieu rural et de ses villes. Poitiers : S. F. I. L., 1972.

    p. 201
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pouvreau Pascale