Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à blé, puis minoterie Charrier

Dossier IA79001024 réalisé en 2001

Fiche

Appellationsminoterie Charrier
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, magasin industriel
Dénominationsmoulin à blé, minoterie
Aire d'étude et cantonDeux-Sèvres - Niort
Hydrographiesla Sèvre Niortaise
AdresseCommune : Saint-Maxire
Lieu-dit : Périgny
Cadastre : 2001 F2 331

Ce moulin à blé, datant vraisemblablement du deuxième quart du 19e siècle, est transformé en minoterie durant le 4e quart du 19e siècle. Dans les années 1860, le moulin est exploité par un fermier, M. Porcheron, pour le compte de M. Defond, banquier à Niort. Trois roues à aubes, grâce à une chute de 1,80 m, actionnent quatre paires de meules. L'établissement est acheté vers 1930 par M. Charrier, à qui succèdent son fils et son gendre, qui créent une SARL à partir des années 1970. La production était d'environ 50 quintaux par jour. Le magasin a été agrandi dans les années 1950. La cessation d'activité remonte à 1998, et le bâtiment est, depuis lors, désaffecté. Une roue à aubes encore en place, de 2,40 m de large et de 5 m de diamètre, entraînait l'ensemble des machines. En été, un moteur diesel venait compléter l'énergie hydraulique. Un système pneumatique a été installé en 1969. Les cinq appareils à cylindres Teisset-Rose et le plansichter Schneider-Jaquet ont été vendus, en même temps que le contingent et la clientèle, à la minoterie Bellot de Saint-Maixent. Trois personnes travaillaient dans cette entreprise.

Période(s)Principale : 2e quart 19e siècle

Atelier de fabrication en moellon enduit, à deux étages carrés et toit à longs pans en tuile creuse. Magasin partiellement en parpaing de béton et en moellon enduit, à un étage carré et toit en appentis en tuile creuse.

Murscalcaire moellon enduit
béton parpaing de béton
Toittuile creuse
Étages2 étages carrés
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
appentis
Énergiesénergie hydraulique produite sur place roue hydraulique verticale
énergie thermique produite sur place
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesmachine énergétique
Protectionsédifice non protégé MH

Annexes

  • Acte du 21 août 1862 :

    "Le propriétaire est M. Defond, banquier.

    1er déversoir de 196 m

    2e déversoir de 102 m

    vanne de décharge de 1,26 m

    Acte accompagné d'un dessin à l'encre exécuté en 1859.

    Moulin réglementé le 30 avril 1863 : M. Percheron est le fermier du moulin appartenant à M. Defond de Niort.

    Plan général daté du 29 avril 1863 par Savin". (doc. 1)

    AD Deux-Sèvres, S 8807.

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1852-1871 : contribution des patentes ; carnets des établissements industriels : contrôle de Niort.

    Archives départementales des Deux-Sèvres, Niort : 2 P 83
  • AD Deux-Sèvres, Sc 8807. Règlement du moulin, 1863.

Documents figurés
  • Détail du plan général des moulins de Saint-Maxire, de Brétignolles, Martin, de Périgné et de Mursay : le moulin de Périgné, par J. Savin, 1863. AD Deux-Sèvres, Sc 8807.

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.