Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à blé, puis minoterie Bureau

Dossier IA17000370 réalisé en 1999

Fiche

Appellationsminoterie Bureau
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement patronal, salle des machines, bureau, garage
Dénominationsmoulin à blé, minoterie
Aire d'étude et cantonCharente-Maritime - Saint-Porchaire
Hydrographiesl' Arnoult
AdresseCommune : Soulignonne
Lieu-dit : l' Essert
Cadastre : 1999 C7 701, 1341, 1535

Moulin à blé et à huile du 4e quart du 19e siècle fonctionnant avec une roue hydraulique et une chute d'eau d'environ 1, 40 m, transformé en 1935 en minoterie pour Anatole Bureau. Une salle des machines est édifiée pour abriter une turbine Teisset, Rose et Brault (Paris), qui entraîne le mécanisme du moulin et qui est complétée par un moteur diesel Deutz de 35 ch en été. L'électricité est installée en 1940. En 1945, l'entreprise prend le nom de Société Bureau frères. La capacité de mouture est d'environ 100 q par jour. De nouvelles modifications sont effectuées en 1955 dans la minoterie. En 1960, la société est dissoute et prend le nom de Raymond Bureau et Cie. Un bureau et deux garages sont édifiés dans ces années-là. La cessation d'activité remonte à 1976, et depuis, les locaux sont désaffectés. Le canal d'amenée a été bouché. La meule en grès et les deux broyeurs, qui équipaient le moulin avant 1935, sont remplacés par des machines de la marque Teisset, Rose et Brault (Paris) : deux broyeurs, deux convertisseurs, un sasseur, un plansichter. Ce dernier est remplacé dans les années 1960 par deux autres de marque Socam encore en place. Des chaînes à godets assuraient la distribution du grain et de la farine. 4 personnes y travaillaient (2 au moulin, 1 chauffeur et le patron).

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle

Minoterie en moellon enduit, à trois étages carrés, couverte en tuile creuse. Ancien moulin à huile, transformé en magasin, à façade en pierre de taille, à un étage carré et couverture en ciment amianté. Ancienne écurie en moellon enduit, en rez-de-chaussée et toit en tuile creuse. Logement patronal en moellon enduit, à un étage carré et toit en tuile creuse. Bureau en parpaing de béton, en rez-de-chaussée et toit en tuile creuse. Garages en parpaing de béton, à un étage carré et toit en tuile mécanique.

Murscalcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
béton parpaing de béton
Toittuile creuse, tuile mécanique, ciment amiante en couverture
Étages3 étages carrés
Couvrementscharpente en bois apparente
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique produite sur place turbine hydraulique
énergie thermique produite sur place
énergie électrique achetée
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée
Éléments remarquablesmachine de production

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1936 : contingentement des moulins.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 10 M 3/12
Bibliographie
  • Pinard, Jacques. Les industries du Poitou et des Charentes : Étude de l'industrialisation d'un milieu rural et de ses villes. Poitiers : S. F. I. L., 1972.

    p. 201
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pouvreau Pascale