Dossier IA79002426 | Réalisé par
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Moulin à blé du Vicomte, puis minoterie Rigaud
Copyright
  • (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Deux-Sèvres - Thouars 2
  • Hydrographies le Thouet
  • Commune Thouars
  • Lieu-dit le Vicomte
  • Adresse 27 rue Jules-Ferry
  • Cadastre 1830 A 2 à 6  ; 2002 BO 33, 194, 196
  • Dénominations
    moulin à blé, minoterie
  • Appellations
    moulin du Vicomte, puis minoterie Rigaud
  • Destinations
    logement
  • Parties constituantes non étudiées
    logement patronal, magasin industriel

Le moulin du Vicomte, mentionné dès 1199, a été partiellement reconstruit et transformé en minoterie par Gabriel Rigaud vers 1885. Un logement patronal est construit à côté de la minoterie. En 1911, un magasin est bâti en haut du coteau, dans la ville ; un transporteur par câble est installé pour le transport par bennes du blé et de la farine, les camions étant chargés et déchargés dans ce magasin. En 1918, la capacité de mouture journalière est de 120 quintaux de blé, avec une capacité de stockage de 2000 quintaux de blé et 1000 quintaux de farine. C'est alors l'une des plus importantes minoteries du département. En 1930, un second logement patronal est édifié auprès du magasin, rue Jules-Ferry, par le tailleur de pierre, Etienne. En 1935, l'incendie de l'atelier de fabrication provoque la cessation d'activité de l'établissement. Depuis, les ruines ont été rasées, et ne subsistent plus que les deux logement patronaux et le magasin. En 1918, la minoterie fonctionne grâce à une turbine hydraulique d'une puissance de 40 ch et à un moteur à gaz pauvre de 85 ch.

Le premier logement patronal, bâti auprès de la minoterie et transformé actuellement en plusieurs logements, est en moellon enduit, à un étage carré et un étage de comble, couvert d'un toit à longs pans brisés en ardoise. Le magasin industriel, de plan en T, est en moellon enduit, à deux étages de soubassement et comble à surcroît. Sa façade sur rue, en bois, s'ouvrait largement pour le passage des camions au quai abrité par l'avancée. Le logement patronal de 1930 a été bâti sur d'anciennes fondations ; il est en moellon enduit, à un étage de soubassement et comble à surcroît, avec toit en tuile mécanique. L'axe des deux élévations principales est marqué par une travée couverte d'un fronton.

  • Murs
    • calcaire moellon enduit
  • Toits
    ardoise, tuile mécanique
  • Étages
    1 étage carré, étage de comble, 2 étages de soubassement, comble à surcroît
  • Couvrements
    • charpente en bois apparente
  • Élévations extérieures
    élévation ordonnancée
  • Couvertures
    • toit à longs pans brisés pignon couvert
    • toit à longs pans
  • Énergies
    • énergie hydraulique produite sur place
    • énergie thermique produite sur place
  • État de conservation
    établissement industriel désaffecté, vestiges
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • ornement géométrique
  • Statut de la propriété
    propriété privée
  • Protections
    édifice non protégé MH

Documents d'archives

  • AD Deux-Sèvres, 1 F 6, enquête sur la reprise et le développement de la vie économique en Poitou, Tours, 1918, T. III.

    p. 409
  • AD Deux-Sèvres, 3 P 30 ; matrices cadastrales de Thouars, 1910.

Bibliographie

  • IMBERT, Hugues - Histoire de Thouars - Marseille : Laffitte Reprints, 1985.

    p. 93
  • LOEZ, Alexandre. Les Deux-Sèvres : Monographie économique : agriculture - commerce industrie. - Niort : Imprimerie Saint-Denis, 1926.

    p. 56, 80
  • Le Pays thouarsais. Eliane Cadu, Roseline de Saint-Ours. Joué-lès-Tours : Alan Sutton, 2000.

    p. 32
  • Thouars en cartes postales anciennes. Jacques Gellusseau ; préf. Jacques Ménard. - 2ème édition. - Zaltbommel (Pays-Bas) : Bibliothèque européenne Diffusion exclusive : S.F.L./ Paris, 1976.

Documents figurés

  • Carte postale, début 20e siècle. Collection Cadu.

  • Photographies vers 1915. Collection particulière.

Date d'enquête 2003 ; Dernière mise à jour en 2003
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel
Moisdon-Pouvreau Pascale
Moisdon-Pouvreau Pascale

Chercheur Service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.