Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à blé à marée, puis minoterie Rouvel, puis Vaurigaud et fils

Dossier IA17000311 réalisé en 1997

Fiche

  • Vue prise de l'ouest.
    Vue prise de l'ouest.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • canal
    • logement patronal
    • magasin industriel
Précision dénominationmoulin à marée
Appellationsminoterie Rouvel, puis de la société Ladoubé et Jousseaume, puis Vaurigaud et fils
Destinationslogement
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, canal, logement patronal, magasin industriel
Dénominationsmoulin à blé, minoterie
Aire d'étude et cantonCharente-Maritime - La Tremblade
Hydrographiesune dérivation de la Seudre
AdresseCommune : Chaillevette
Lieu-dit : Chatressac
Cadastre : 1830 B1 9 ; 1997 B2 812

Moulin à blé à marée mentionné dès le 16e siècle, reconstruit et agrandi successivement en 1818, 1835 et 1862. Il est transformé en minoterie vers 1885 pour Eugène Rouvel, qui remplace l'ancienne roue hydraulique par une turbine horizontale Francis d'une puissance de 50 ch. La minoterie est encore agrandie en 1902. Elle est vendue en 1922 et devient la société Ladoubé et Jousseaume. Elle est rachetée en 1933 par Vaurigaud et fils, qui traitent 120 q de blé par jour. Un moteur électrique supplée la turbine qui ne fonctionne que lors des grandes marées, et seulement 8 h par jour. Les machines, démontées par les Allemands en 1945, sont changées, mais la minoterie cesse de fonctionner en 1958 et son propriétaire se reconvertit dans l'ostréiculture. Actuellement les bâtiments servent de logements. En 1936, le matériel comprend cinq broyeurs, six convertisseurs, quatre plansichters et sept bluteries.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle

Logement patronal à un étage carré et toit à croupe unique en tuile creuse. Atelier de fabrication à deux étages carrés, surmontés partiellement d'un comble à surcroît, avec toit en tuile mécanique. Magasin à un étage carré et toit en tuile mécanique.

Murscalcaire moellon enduit
Toittuile mécanique, tuile creuse
Étages2 étages carrés
Couvrementscharpente en bois apparente
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans croupe
pignon couvert
Énergiesénergie hydraulique produite sur place
énergie électrique achetée
État de conservationétablissement industriel désaffecté
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1889-1900 : statistiques industrielles.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 11 M 3/5
  • Archives Privées [actuellement en dépôt à Poitiers]. 1860-1939 : rapport d'inspection de la Banque de France, succursale de La Rochelle.

  • Archives Privées [actuellement en dépôt à Poitiers]. 1860-1939 : rapport d'inspection de la Banque de France, succursale de Saintes. Rapport Regelsperger de 1937.

Documents figurés
  • " Vue aérienne prise du sud-ouest ". Ph. Studios Bruel et Cie, Angers. Archives privées.

Bibliographie
  • Daumas, Maurice. L'archéologie industrielle en France. Paris : Ed. Robert Laffont, 1980.

    p. 384-385
  • Doumeret, P. ; Tastet, B.. " Le moulin de Chatressac : un témoin altier et impassible ", Bulletin d'Histoire et d'archéologie en Saintonge maritime, n° 18, 1997.

    p. 5-7
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Pouvreau Pascale