Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts

Dossier IA86010582 réalisé en 2017

Fiche

Á rapprocher de

Appellationsde la guerre 1914-1918
Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonArrondissement de Montmorillon - Saint-Savin
Hydrographiesla Gartempe
AdresseCommune : Antigny
Cadastre : 2016

L'érection du monument aux morts d'Antigny est autorisée par décret le 23 mai 1821, avec un devis de 2310 francs établi par l'architecte André Duchesne, déjà auteur en 1911 du monument aux morts de 1870-1871 du canton de Saint-Savin.

Le monument a été financé par le budget communal sans aucune souscription publique.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Duchesne André
Duchesne André

Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte attribution par source

Le monument est situé dans le cimetière d'Antigny, au nord du bourg. Une grille posée sur le mur de clôture du cimetière, rabaissée au niveau du monument, permet de le voir depuis la voie publique (RD 11).

Selon le devis établi le 21 juillet 1920 par l'architecte Duchesne, les dimensions du monument sont les suivantes :

- fondations en béton 2 x 2 x 0,50 m

- socle en rochers 1,60 x 1,60 x 0,33 m

- socle du piédestal : 1,20 x 1,20 x 0,26 m

- piédestal : 1,22 x 0,90 x 0,90 m

- couronnement : 1,10 x 1,10 x 0,10 m

- frise : 0,90 x 0,90 x 0,26 m

- couronnement : 1,20 x 1,20 x 0,16 m

- pyramide : 2,30 x 0,74 x 0,74 m.

Cette pyramide est juste ornée d'une palme en bronze sur sa face principale.

En 1921, le maire mentionne 50 morts pour la France sur une population de 956 habitants. La liste est portée sur une plaque en marbre apposée sur l'élévation est du monument : " A la mémoire des enfants d'Antigny morts pour la France " suivi des initiales du prénom et du nom, par année (voir annexe), alors que la plaque apposée dans l'église comprend le prénom entier (H. Draigneau, H. Lebeau et H. Blanchard figurent seulement sur la plaque du monument du cimetière ; Louis Porcheron et Adrien Girault seulement sur la plaque de l'église). Trois autres plaques ont été apposées pour la Deuxième Guerre mondiale.

Le monument porte plusieurs inscriptions gravées dans des cartouches : " Ils ne passeront pas " sur la face antérieure, côté route (à l'est) ; " La Marne " sur la face nord, Verdun sur la face sud.

Techniquesfonderie
Représentationspalme
Précision dimensions

Voir ci-dessus en description.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Texte des plaques apposées sur le monument aux morts d'Antigny.

    Plaque 1914-1918

    " A la mémoire des enfants d'Antigny / morts pour la France

    [Colonne de gauche]

    V. Touron 1914

    G. Chauvineau

    J. Chagnon

    A. Arnault

    H. Draigneau

    L.J. Lebeau

    J. Lebon

    A. Dimier

    G. Déshoulière

    C. Saupic

    H. Lebeau

    A. Duguet 1915

    E. Baudinière

    Ch. Bernard

    R. Lurton

    M. Busserolle

    L. Brégeard

    C. Turpault

    J. Charré

    M. Maître 1916

    H. Bruneau

    G. Noël

    [Colonne de droite]

    A. Debiais

    C. Joyaux

    A. Deblaise

    G. Brouard 1917

    L. Doreau 1918

    A.M. Bodinière

    G. Maître

    A. Bruneau

    E. Dupré

    M. Pacaud

    A. Lanneau

    J. Deblaize

    A. Baches

    H.L. Baudinière

    E. Ranger

    L. Daccord

    C. Moine

    H. Blanchard

    Les disparus

    P. Giraud

    E. Baury

    R. Porcheron

    C. Guerraud 1917 ".

    Plaques 1939-1945

    " Morts pour la France / Guerre 1939-1945

    Charreyron Marie 1940

    Remérand Rémi 1940

    Baudinière Léon 1941

    Giraudet Marcel 1944 ".

    " A notre / camarade Giraudet / mort pour la France le 4 mai 1944 à Auschwitz / victime de la barbarie nazie ".

    " Hannocque Yves 1944 ".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monument aux morts d'Antigny

    1919, 9 novembre : délibération municipale prenant acte d'un devis de 2000 francs de l'architecte, y compris la plaque de marbre avec les noms gravés ; 1200 francs inscrits au budget additionnel de 1919, demande d'inscrire les 800 francs manquants sur les fonds encaissés par la commune pour la vente des concessions perpétuelles du cimetière.

    1920, 18 janvier : délibération municipale pour ériger le monument aux morts dans le cimetière.

    1920, 7 mars : délibération municipale (signalée sur le bordereau mais introuvable dans le dossier).

    1920, 25 juillet : devis estimatif de 2310 francs établi par A. Duchesne, architecte et élévation [reproduite dans le dossier illustrations].

    1920, 7 novembre : délibération municipale pour transmission à la préfecture des plans et devis reçus le 20 octobre 1920 de M. A. Duchesne, architecte à Saint-Savin, et répartition de la dépense sur le budget communal de 1920.

    1921, 24 février : budget établi par le maire, devis de 2342,65 francs financés sur différentes lignes du budget de 1920. Le formulaire mentionne 50 morts pour la France sur une population de 956 habitants.

    1921, 28 février : transmission du dossier par le préfet au ministère de l'intérieur.

    1921, 23 mai : décret autorisant l'érection du monument aux morts, avec un devis de 2310 francs, financé par le budget communal sans aucune souscription publique.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 9 T 92 (monuments aux morts de l'arrondissement de Montmorillon)
Documents figurés
  • " Antigny, colonne commémorative aux morts de la Grande Guerre ". Encres noire et rouge (corrections de la corniche et du socle) sur papier. Échelle 0,05 m par mètre. Duchesne A., architecte, 25 juillet 1920.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 9 T 92 (monuments aux morts de l'arrondissement de Montmorillon)
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.