Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts

Dossier IA86008019 réalisé en 2008

Fiche

Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonRégion Poitou-Charentes - Lusignan
AdresseCommune : Lusignan
Adresse : place de
8 mai 1945
Cadastre : 2014 AI Non cadastré

L'érection du monument aux morts est approuvée par arrêté préfectoral du 15 décembre 1922. La dépense totale est de 25309,87 francs, financés par 4084,50 francs de souscription, 19000 francs votés par le conseil municipal et une subvention de 2470 francs calculée par rapport au nombre de morts pour la France de la commune (91 tués pour 2123 habitants), soit un total de 25554,50 francs. En 1923, un budget additionnel de 2000 francs est voté pour permettre le financement de la grille qui entoure le monument.

Le 6 octobre, les deux blocs en pierre de Lavoux devant servir à la sculpture sont commandés par marché de gré à gré de 3800 francs à MM. Civet, Pommier et Cie, propriétaires exploitants de carrière domicilés 139 rue Lafayette à Paris. La statue est commandée à Aimé Octobre par marché de gré à gré de 17911,45 francs signé le 10 octobre 1922. Le devis estimatif est signé des architectes poitevins Maurice-Charles et Lucien Martineau. Il comprend les terrassements, l’érection du monument, le transport de la statue de l'atelier parisien par voie ferrée pour un total de 25309,87 francs.

Des marchés de gré à gré sont passés le 23 novembre 1923 avec :

- M. Auzanneau, entrepreneur de maçonnerie à Lusignan, pour les travaux de terrassement et de maçonnerie (1647,25 francs)

- Abel Poiraton, serrurier à Lusignan, pour l'entourage du monument (2750 francs).

Le monument est daté de 1922. Il a été inauguré le 22 juillet 1923.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1922, porte la date
Auteur(s)Auteur : Octobre Aimé
Octobre Aimé (13/05/1968 - 22/07/1943)

Sculpteur, né le 13 mai 1868 à Angles-sur-l'Anglin, mort le 22 juillet 1943 à Vouvray, élève de Pierre-Jules Cavelier (1814-1894), Jules Alexis Coutan (1848-1939), Tony Noël (1845-1909) et d'un certain Gauthier, lauréat du prix de Rome en sculpture de 1893.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur signature
Auteur : Martineau Maurice Charles
Martineau Maurice Charles (1887 - 1982)

Architecte poitevin.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte signature
Auteur : Martineau Lucien architecte signature
Auteur : Auzanneau
Auzanneau

Entrepreneur de maçonnerie à Lusignan dans les années 1920.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
entrepreneur de maçonnerie attribution par source
Auteur : Poiraton Abel
Poiraton Abel

Serrurier à Lusignan dans les années 1920.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
serrurier attribution par source

Le monument aux morts est situé à proximité de la poste, entre la place appelée d'un côté du 8-mai et de l'autre du 11-novembre, à une cinquantaine de mètres de l'hôtel de ville.

Il a été érigé sous la direction d´architectes poitevins, les frères Maurice-Chareles et Lucien Martineau. D'après leur devis estimatif, les fondations sont en béton, le soubassement en pierre de Chauvigny, la stèle et la statue en pierre d'Euville. La commande à Aimé Octobre parle de pierre de Lavoux pour la statue.

Le monument aux morts se compose d'une stèle en calcaire portant la liste des victimes de la Première Guerre mondiale, complétée après la Seconde, et d'une figure féminine due au sculpteur Aimé Octobre. Bien qu'elle ait été décrite lors de l’inauguration comme « une femme, une mère, tend aux héros la palme du martyre » (Avenir de la Vienne, cité par Vouhé, 2014), elle a été classée d'après ses attributs parmi les allégories de la République. Sa tête est couverte d'un voile de veuve. Pieds nus, elle est assise sur un petit socle, de dos, légèrement de trois quarts, indiquant de la main gauche la liste des morts glorieux et tenant dans la main droite une palme en bronze ; l'épaule droite est dénudée, les seins nus.

Quelques roses reposent sous son siège.

Murscalcaire pierre de taille
Techniquessculpture
Représentationsfigure allégorique profane, femme, voile palme, fleur, rose

Inscriptions : " Lusignan à ses morts glorieux " ; " C. H. et L. H. Martineau, Arch.tes " ; " Octobre Aimé 1922 ".

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1919-1925. Monument aux morts de Lusignan

    1922 : bordereau du dossier avec budget (25309,87 francs) et liste des pièces (croquis du monument, avis de la commission spéciale chargée de l'examen au point de vue artistique, indication des voies et moyens, 1 demande de subvention). Calcul de la subvention par rapport au nombre de morts pour la France de la commune (91 tués pour 2123 habitants) : 2470 francs.

    1922, 5 septembre : délibération du conseil municipal pour autoriser la signature des marchés de gré à gré avec Auzanneau, entrepreneur de maçonnerie à Lusignan pour les travaux de terrassement et de maçonnerie (1648 francs) et Abel Poiraton, serrurier à Lusignan, pour l'entourage du monument (2750 francs).

    1922, 5 septembre : délibération du conseil municipal ; constat du résultat de la souscription (4084,50 francs) ; demande d'autorisation d'utiliser les fonds propres de la commune au cas où les 19000 francs déjà prévus et la subvention demandées ne couvriraient pas toutes les dépenses.

    1922, 5 septembre : délibération du conseil municipal ; autorisation de passer un marché de gré à gré avec Aimé Octobre pour la réalisation de la statue pour 17911,45 francs (marché signé le 10 octobre 1922).

    1922, 5 septembre : délibération du conseil municipal ; autorisation de passer un marché de gré à gré avec MM. Civet, Pommier et Cie pour la fourniture de deux blocs en pierre de Lavoux devant servir à la sculpture (3800 francs). Le marché est signé le 6 octobre 1922.

    1922, 12 octobre : le préfet retourne à la commune le marché de gré à gré pour la fourniture des blocs de pierre, l'érection du monument au mort devant être au préalable autorisé par arrêté préfectoral.

    1922, 27 novembre : budget pour le monument aux morts ; dépenses 25309,87 francs ; recettes 23084,50 francs (souscription 4084,50 francs ; crédits inscrits au budget 19000 francs). Formulaire avec les données devant servir au calcul de la subvention en fonction du nombre de morts (91) par rapport à la population de la commune (2133).

    1922, 6 décembre : demande du préfet de préciser dans la délibération que le monument aux morts ne comportera pas d'emblème religieux.

    1922, 15 décembre : devis estimatif signé du cabinet de Maurice-Charles et Lucien Martineau, pour un total de 25309,87 francs.

    1922, 15 décembre : arrêté préfectoral autorisant l'érection du monument aux morts.

    1923, 23 novembre : marché de gré à gré de 1647,25 francs avec M. Auzanneau, entrepreneur de maçonnerie à Lusignan pour les travaux de terrassement et de maçonnerie.

    1923, 23 novembre : marché de gré à gré de 2750 francs avec Abel Poiraton, serrurier à Lusignan, pour l'entourage du monument.

    1923, 29 novembre : demande du préfet à la commune de fournir une délibération avec le budget destiné à payer les marchés passés avec M. Auzanneau et Abel Poiraton.

    1923, 13 décembre : délibération du conseil municipal pour autoriser le maire à passer un marché de gré à gré avec Abel Poiraton, serrurier à Lusignan, pour l'entourage du monument et porter au budget additionnel la somme de 2000 francs.

    1923, 11 décembre : demande du préfet à la commune d'inscrire 897,98 francs à son budget pour équilibrer les comptes (déjà inscrits : 3500 francs ; dépense présentées 4397,98 francs).

    1924, 12 janvier : demande du préfet à la commune de reprendre une délibération pour la passation du marché de gré à gré avec M. Auzanneau.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 9 T 89 (monuments aux morts de l'arrondissement de Châtellerault)
Documents figurés
  • " [Photographie de la maquette du monument aux morts] ". Non signée (annotation au dos " M. Octobre, sculpteur "), non datée (transmise au préfet le 23 novembre 1923).

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 9 T 89 (monuments aux morts de l'arrondissement de Châtellerault)
Bibliographie
  • Lusignan, l'inauguration du monument. L'avenir de la Vienne, 51e année, n° 172, 23-24 juillet 1923.

    p. 3
  • Pon-Willemsen, Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008.

    p. 49
  • Vouhé, Grégory. Aimé Octobre. De la femme éplorée à la Victoire, L'Actualité Poitou-Charentes, n° 106, automne 2014.

    p. 24
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pon Charlotte