Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Région Poitou-Charentes - Saint-Pierre-d'Oléron
  • Commune Saint-Denis-d'Oléron
  • Adresse square de Verdun
  • Cadastre 1985 I2 Non cadastré  ; 2014 AH Non cadastré [Le square de Verdun se trouve entre les rues de l'Abbaye et de l'Ormeau]

Un traité de gré à gré, autorisé par le conseil municipal du 9 novembre 1919, est passé le 15 juin 1920 entre le maire de Saint-Denis-d'Oléron et Alcide Ybard, sculpteur à Marennes, pour l'édification d'un monument aux morts. Dans un premier temps, il propose une version de 5 m de haut à 10000 francs et de 3 m de haut à 6000 francs (voir photographie dans le dossier illustrations). Son devis s'élève finalement à 4000 francs, comprenant :

- 3000 francs pour le monument en lui-même ;

- 100 francs pour la plaque de marbre ;

- 16 francs pour les 4 rosaces ;

- 418,50 francs pour les lettres gravées dorées ;

- 200 francs pour les motifs derrières le monument ;

- 200 francs pour le terrassement ;

- 65,50 francs pour la peinture.

Le total est couvert par 2900 francs issu des fonds communaux inscrits au budget additionnel de 1920 et 1933,85 francs de souscriptions publiques. Les travaux sont payés en trois fois.

Les écoles publiques font la demande de pouvoir aider au financement du monument, en apportant 127 francs, dédiés à l'origine pour l'achat de prix aux élèves reçus au certificat d’études.

La liste des 36 noms et prénoms des soldats de la commune morts pour la France a été arrêtée par le conseil municipal le 9 novembre 1919 (sans préciser la date du décès ni le régiment).

La signature d'Alcide Ybard est apposée sur le socle, sous le pied gauche de l'allégorie.

Le 18 avril 1923 est signé un marché avec M. Philippe, entrepreneur à Chéray, commune de Saint-Georges, pour faire l'entourage à 6 bornes de pierres, reliées par des chaînes de fonte. Les crédits nécessaires sont inscrit aux articles 50 et 51 du budget supplémentaire de 1923.

Le monument est érigé dans le square au centre du bourg.

Le monument " représentant une douleur accoudée à un entablement, tenant de la main droite une couronne d'immortelles et de l'autre offrant une gerbe de fleurs aux enfants de la commune morts pour la France ".

Ce monument est constitué d'un obélisque en pierre de taille reposant sur une sorte de large stèle contre laquelle s'appuie une allégorie de la République en haut-relief, encadrée de deux palmes. Il s'agit d'une femme de profil, portant un voile de veuve, à genoux devant une grande branche de laurier, appuyant son coude droit sur le rebord de la stèle en tenant une couronne mortuaire dans sa main et, dans la gauche, un petit bouquet de fleurs, composé d'une rose, de marguerites et d'hortensias, symbolisant les couleurs nationales ; à sa droite la devise Honneur et Patrie est inscrite sur un bouclier.

La liste des morts est inscrite sur une plaque de marbre blanc apposée sur l'obélisque et surmontée de la dédicace " À ses vaillants enfants la commune reconnaissante ".

Le tailleur de pierre et sculpteur Alcide Ybard, qui vivait à Marennes (Charente-Maritime), a réalisé un relief dont il a vendu des exemplaires à Bourcefranc-le-Chapus, à (Hiers-) Brouage (avec un bouquet un peu différent), à Saint-Denis et Saint-Trojan dans l'île d'Oléron (Charente-Maritime), et jusqu'à Saint-Pierre-de-Chignac en Dordogne. Le catalogue des Marbreries générales à Paris nomme Saint-Trojan parmi les communes auxquelles elle a livré un monument. Ce renseignement semble confirmer que le tailleur de pierre Alcide Ybard s'est inspiré d'un des modèles de leur catalogue, modèle qui figurait aussi dans celui de Rombaux-Roland, à Jeumont (Nord).

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • figure allégorique profane, femme, voile, rameau, laurier, chêne, couronne mortuaire, bouquet, rose, marguerite, palme
    • ornement géométrique
    • obélisque
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Inscriptions : " Honneur et Patrie ".

Documents d'archives

  • Monument aux morts de la guerre 1914-1918, de la commune de Saint-Denis-d'Oléron.

    1919, 31 août : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Demande de la part des écoles publiques de pouvoir aider au financement du monument, en apportant 127 francs, dédiés à l'origine à l'achat de prix aux élèves reçus au certificat d’études.

    1919, 1er novembre : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Invitation à passer un traité avec Alcide Ybard.

    1919, 9 novembre : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Décision du conseil d'élever un monument aux enfants de la commune morts pour la France. Budget total de 4833,85 francs pour un devis qui s'élève à 4000 francs.

    1919, 9 novembre : extrait du registre des délibérations du Conseil Municipal. Acceptation de la somme de 1933 francs 85 centimes issus des souscriptions.

    1920, 15 juin : contrat passé entre Alcide Ybard et le maire de la commune de Saint-Denis-d'Oléron.

    1922, 13 août : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Demande au préfet pour obtenir une subvention supplémentaire.

    1923 18 février : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Décision de traiter avec M. Philippe (entrepreneur à Chéray) pour l'entourage du monument. Les crédits nécessaires sont inscrits aux articles 50 et 51 du budget supplémentaire de 1923.

    Devis de Alcide Ybard pour le monument, dont le total s'élève à 4000 francs.

    Liste des donateurs.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1779

Bibliographie

  • Pon-Willemsen, Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008.

    p. 46
  • Vautrin Jean-Christophe. Inventaire des projets de monuments aux morts de la guerre 1914-1918, la Rochelle, Archives Départementales de la Charente-Maritime. 1998.

    p. 64

Documents figurés

  • " [Photomontage du monument aux morts de la commune de Saint-Denis-d'Oléron] 5 m 10000 francs / 3 m 6000 francs ". Alcide Ybard, sculpteur. Non daté [approuvé le 19 mars 1921].

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1779
  • " Commune de Saint-Denis[-d'Oléron. Plan du socle du monument aux morts, original et copie] ". Non signé. Échelle 0,10 mètre par mètre. Non daté [approuvé le 19 mars 1921 par le préfet].

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1779
  • " Commune de Saint-Denis-d'Oléron. Entourage du monument ". Plan coté. Non signé. Non daté [approuvé par le maire le 1er juin 1923].

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 1779
Date d'enquête 1988 ; Dernière mise à jour en 2019