Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts

Dossier IA00043313 réalisé en 1981

Fiche

Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonÎle de Ré - Île de Ré
AdresseCommune : Saint-Martin-de-Ré
Adresse : place de la
République
Cadastre : 2014 AD Non cadastré [au nord de la parcelle AD 201].

En 1919, la commune de Saint-Martin-de-Ré fait d'abord poser une plaque en marbre pour commémorer ses morts (délibération du 29 août 1919). Elle nomme un comité chargé de l'érection du monument le 8 janvier 1920. Le projet de monument aux morts a été arrêté par délibération du conseil municipal le 26 août 1921, puis autorisé par décret ministériel en date de 2 juin 1922.

Les devis, plans et maquettes ont été proposés par Raymond Delamarre (1890-1986), sculpteur 1er du prix de Rome, résidant à la villa Médicis de Rome. Le devis s'élève à 20000 francs (5000 francs pour l'établissement de la maquette en plâtre, 4500 francs pour 6,5 m3 de pierre de Lavoux, 6000 francs pour la mise aux points et la sculpture des deux figures, 1000 francs pour la maçonnerie, 500 francs pour la gravure des noms, 3000 francs pour le transport), couverts par environ 17 000 francs de fonds réunis par le comité chargé de l'exécution du monument (souscriptions, produits de fêtes), 1500 francs inscrits au budget municipal, 1000 francs de subvention départementale (sur 3200 francs espérés) et une subvention de l’État.

Il a été construit sur la place de la République, en face du théâtre, cependant, de nombreuses protestations ont été émises sur l'emplacement, considéré par les anciens combattants et leur famille comme trop festif pour un monument aux morts. Les pétitionnaires proposent la place au nord de l'église, mais les travaux étant déjà bien avancés à l'arrivée de la lettre de protestation (22 mai 1922), la commune refuse de modifier cet emplacement (délibération du 30 mai 1922).

En 1923, après l’érection du monument, un projet a été proposé pour réaliser un jardin décoratif autour du monument pour le mettre en valeur, clôt par une grille.

Le monument aux morts a été inauguré le 15 octobre 1922.

Période(s)Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates1922, daté par source
Auteur(s)Auteur : Delamarre Raymond
Delamarre Raymond (1890 - 1986)

Sculpteur, premier prix de Rome en 1919.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur signature, attribution par source

L'édifice, situé sur la place de la République, ancienne place d'Armes de la ville, a été réalisé en calcaire (pierre de Lavoux d'après le devis ; pierre de Douhet préférentiellement d'après le traité de gré à gré avec le sculpteur).

Une grande table verticale en constitue l'élément central et porte la liste des victimes de la guerre de 1914-1918. Dressée sur un socle à degrés (deux marches), elle est encadrée de deux personnages féminins en appui sur l'arrête de cette table. Leurs mains se rejoignent au centre du monument pour tenir une unique couronne de laurier posée à plat au-dessus de la table et dont les feuilles retombent sur la face du monument. À gauche, le personnage féminin est une Victoire qui étend son aile gauche au dos du monument. Coiffée d'un chignon, elle est vêtue d'une longue tunique retenue sous la poitrine par une ceinture et tient de la main droite une épée posée au repos le long de son corps. À droite, une jeune femme, figure de la Douleur, porte un long vêtement de deuil qui lui recouvre la tête et les bras et qu'elle maintient fermée de la main gauche.

Le monument porte la signature du sculpteur sur le socle. Il est entouré d'une haie.

Murscalcaire pierre de taille
Techniquessculpture
Représentationsfigure allégorique profane, femme, aile, épée figure allégorique profane, femme, voile
Précision représentations

Figures féminines allégoriques.

Mesuresla : 3.2 m
pr : 0.9 m
h : 2.1 m (statues)
h : 0.3 m (socle)
Précision dimensions

Dimensions d'après le plan côté de 1922.

Inscriptions : " Raymond Delamarre sculpt " sur le socle.

Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monument commémoratif de la guerre 1914-1918 de la commune de Saint-Martin-de-Ré.

    1919, 29 août : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Vote à l'unanimité d'un projet de plaque commémorative avec les noms de tous les décédés et disparus. Ouverture d'une suscription.

    1921, 24 février : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Proposition de voter la somme de 1000 francs pour la construction du monument. Proposition renvoyée à la commission des finances.

    1921, 15 juin : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Vote d'une subvention de 1000 francs inscrit au budget supplémentaire de l'exercice de 1921.

    1921, 26 août : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Exposition du comité en charge du projet, présentation des plans et devis de Raymond Delamarre, sculpteur 1er prix de Rome, villa Médicis.

    1921, 31 août : contrat entre la mairie de Saint-Martin-de-Ré et Raymond Delamarre.

    1922, mars : devis estimatif de 20000 francs.

    1922, 30 mars : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Présentation des plans et photographies du projet de Raymond Delamarre. Ouverture d'une nouvelle souscription pour finir de couvrir le devis.

    1922, 6 avril : développement des ressources disponibles pour le projet de monument aux morts.

    1922, 6 avril : lettre du maire au préfet mentionnant l'envoie complet du dossier. Demande de transmission au ministre.

    1922, 6 avril : liste des souscriptions.

    1922, 22 mai : lettre de mécontentement des anciens combattants et de leur famille (environ 40 signataires) au sujet de l'emplacement (place de la République à proximité du théâtre) choisi pour le monument. Nouvelle proposition (place au nord de l'église).

    1922, 30 mai : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Délibération sur la lettre de protestation de l'emplacement. Le projet étant déjà soumis à l'accord ministériel, l'emplacement ne peut plus être changé.

    1922, 16 juin : minute de la lettre au maire de Saint-Martin-de-Ré, lui mentionnant le renvoi du dossier complet, et lui demandant un exemplaire de la délibération du conseil portant le vote de la subvention.

    1922, 16 juin : détail des ressources nécessaires pour l'érection du monument.

    1922, 17 juin : arrêté autorisant le versement d'une subvention de 1000 francs par le département.

    1922, 20 juin : minute de la lettre du préfet au ministre de l’Intérieur, avec toutes les informations de la commune nécessaire pour la demande de subvention : population 1724 habitants, combattants tués 56, valeur du centime etc.

    1922, 1er août : lettre de l'entrepreneur au préfet, lui expliquant précisément les raisons de cette protestation pour l'emplacement du monument.

    1922, 7 août : lettre du maire au préfet en réponse à la protestation, expliquant que le monument étant déjà presque fini, que ce contretemps ne devrait rien ralentir.

    1922, 16 août : lettre du préfet au maire, précisant que la réclamation de changement d'emplacement est trop tardive pour être acceptée.

    1923, 7 mai : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Présentation d'un projet de jardin décoratif autour du monument, clôt par une grille.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2181
  • A. C. Sainte-Marie-de-Ré. 1922 : délibérations du Conseil municipal.

    Archives municipales, Saint-Martin-de-Ré
Documents figurés
  • " Ville de Saint-Martin-de-Ré. Monument aux morts à ériger place de la République ". Plan côté (original et copie). Raymond Delamarre. Mars 1922.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2181
  • " Monument aux morts de la guerre. Commune de Saint-Martin-de-Ré. [Plan de localisation] ". Plan. Non signé [visa du maire], non daté [1922 ?]. Échelle 0,001 par mètre.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2181
  • " [Maquette du monument aux morts de Saint-Martin-de-Ré] ". Raymond Delamarre. Photographie (original et double). Non datée [1922].

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2181
Bibliographie
  • Chalabi Marie-Annick, Pon-Willemsen Charlotte, Renaud Geneviève, Riou Yves-Jean et Roussel Jean-Pierre, Poitou-Charentes. Charente-Maritime : cantons de l'île de Ré, Paris : Imprimerie nationale. 1979.

    p. 418, 439, fig. 727 p. 537
  • Pon-Willemsen, Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008.

    p. 57, 58, 60
  • Renaud-Romieux Geneviève, Riou Yves-Jean et Roussel Jean-Pierre, L'île de Ré (Charente-Maritime), Images du patrimoine, 134, éditions Connaissance et promotion du patrimoine de Poitou-Charentes, Poitiers, 1994.

    p. 44

Liens web

(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel ; (c) Communauté de communes de l'Île de Ré (c) Communauté de communes de l'Île de Ré - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pon Charlotte - Aoustin Agathe
Aoustin Agathe

Chargée de mission Inventaire. Communauté de communes de l'Ile de Ré (2013- 2020)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Jessin Juliette