• inventaire topographique, Vals de Saintonge Communauté
  • enquête thématique régionale, allégories de la République en Poitou-Charentes
  • enquête thématique régionale, monuments aux morts de la guerre 1914-1918
Monument aux morts
Copyright

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Poitou-Charentes - Saint-Jean-d'Angély
  • Commune Torxé
  • Adresse place de l' Eglise
  • Cadastre 1988 AD 114

Le projet est accepté par le conseil municipal le 5 mai 1920, et autorisé par un décret en date du 4 novembre 1920.

La liste des 19 habitants de la commune morts pour la France (comprenant pour chacun nom, prénom date et lieu de décès) est arrêtée par délibération du conseil municipal en date du 20 juin 1920.

Les travaux de la construction du monument aux morts sont confiés à " la maison de sculpture Méchin père et fils ", c'est-à-dire de Henri-Maurice Méchin, lauréat du jury d'État des ouvriers d'art, et de son père Louis-Auguste-Maurice, diplômé aux expositions internationales de Lyon et Dijon. Ils avaient l'habitude de signer leurs monuments sans prénom. Le marché est signé le 28 décembre, dont le devis s'élève à 8000 francs, couvert par 3817,50 francs de dépense à charge de la commune, prélevés sur les fonds libres de 1919 ; 3184,50 francs de souscriptions publique ; et 1000 francs de participation du département. Les travaux sont achevés en février 1921 (certificat d'achèvement en date du 8 février 1921).

L'emplacement choisi est celui de l'ancien cimetière, désaffecté en 1900.

  • Période(s)
    • Principale : 1er quart 20e siècle
  • Dates
    • 1921, daté par source
  • Auteur(s)

Le monument aux morts de Torxé est situé place de l’Église, à l'intersection de la rue de Landes et de la rue des Ponts. Il est constitué d'un haut socle portant la dédicace au-dessus de fusils entrecroisés sous un casque, surmonté d'une statue allégorique de la France victorieuse. Les deux marches sous le socle sont en pierre fine de Thénac. La jeune femme casquée est vêtue d'une cuirasse et tient une épée couverte d'une branche de laurier de la main droite et un étendard de la main gauche ; ces attributs complétés par le feuillage de chêne à ses pieds indiquent qu'elle incarne bien une " République ". Également à ses pieds, du côté droit, se trouve un canon. Le monument porte la signature de Méchin à Saintes. Les inscriptions sont transcrites en annexe.

  • Murs
    • calcaire pierre de taille
  • État de conservation
    bon état
  • Techniques
    • sculpture
  • Représentations
    • figure allégorique profane
    • femme
    • casque
    • armure
    • épée
    • rameau
    • laurier
    • drapeau
    • rameau
    • chêne
    • fusil
    • casque
    • couronne mortuaire
    • canon
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Inscriptions : " A la mémoire / des enfants / de la commune / de Torxé / morts pour la France / pendant la guerre / 1914-1918 ".

Documents d'archives

  • 1920-1921: Monument aux morts de la guerre 1914-1918, de la commune de Torxé.

    1920, 22 mai : devis estimatif de la maison de sculpture Méchin père et fils, dont la somme s'élève à 8000 francs.

    1920, 5 juin : second devis estimatif de la maison de sculpture Méchin père et fils, dont la somme s'élève également à 8000 francs.

    1920, 20 juin : liste des souscriptions, dont le total s'élève à 3184 francs 50 centimes.

    1920, 20 juin : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Présentation du dossier pour le projet de monument commémoratif. Développement des ressources financières.

    1920, 9 juillet : mention de la somme de 9126 francs 64 centimes disponibles sur les fonds libres de l'exercice de 1919, pour pouvoir prélever les 3815 francs 50 centimes nécessaires pour solder le projet.

    1920, 7 août : lettre du Sous-préfet à l'attention de monsieur le Préfet développement les ressources financières disponible. Demande d'approbation.

    1920, 2 septembre : lettre de monsieur le Préfet à l'attention de monsieur le Ministre de l'Intérieur pour une demande de déclenchement du décret d'approbation pour le projet.

    1920, 4 décembre : arrêté autorisant le versement d'une subvention de 1000 francs par le département.

    1920, 28 décembre : traité de gré à gré entre la commune de Torxé et M. Méchin, sculpteur à Saintes.

    1921, 8 février : certificat d’achèvement des travaux.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2880

Bibliographie

  • Pon-Willemsen, Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008.

    p. 21, 23, 40

Documents figurés

  • " [Monument aux morts de Torxé. Élévation]. Tirages au bleu, 2 exemplaires. Méchin Louis-Auguste-Maurice (père), sculpteur à Saintes. 8 juillet 1920.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2880

Annexes

  • Inscriptions sur la plaque de marbre sud du monument aux morts de Torxé.
Date d'enquête 2008 ; Date(s) de rédaction 2008, 2017, 2018, 2019