Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts

Dossier IA86010574 réalisé en 2017

Fiche

Appellationsde la guerre 1914-1918
Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonArrondissement de Montmorillon - Montmorillon
AdresseCommune : Saulgé
Lieu-dit : le Bourg
Cadastre : 2016 An 18
Précisionschangement du nom de la commune après inventaire
commune inventoriée sous le nom Lathus

Le projet de monument aux morts est autorisé par décret du 17 février 1919.

La commune délibère le 8 février 1920 sur le projet de monument aux morts présenté par F. Cogné sculpteur demeurant 121 boulevard Hausmann à Paris (Société de marbrerie Les Arts chez nous) et passe avec lui un marché de gré à gré le 20 mars de la même année.

Le projet approuvé comprend un devis de 5500 francs (dont 3500 pour le sculpteur), financés par 3589,70 francs de souscriptions, 1000 francs de crédits, la subvention calculée et le supplément par la commune pour arriver au total du devis. La formule de calcul basée sur la population et les combattants tués donne une subvention de l’État de 140 francs.

La liste des morts pour la France ne comprend pas le nom de Armand-Jean Bernier de Maligny, mort en 1866, au cours de l'expédition de Napoléon III au Mexique (1861-1867), dont le cénotaphe se trouve dans le cimetière de la commune, ni celui de Jacques REMBLIER, mort lors de la guerre de 1870-1871 (voir annexes).

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1920, daté par source
Auteur(s)Auteur : Cogné F. , dit(e) sculpteur attribution par source

Le monument aux morts est apposé à l'extérieur de l'église, sur le mur sud du bras sud du transept.

Le monument comprend, conformément au marché passé avec le sculpteur F. Cogné, " un motif principal représentant un soldat (dimensions 1,32 x 0,60 m) avec inscription " Enfants de Saulgé morts pour la France ", une plaque centrale de 1,45 x 0,93 m destinée à recevoir l'inscription des noms sur la table saillante ; deux pilastres d'à bouts avec tête moulurée formant console, le tout en marbre blanc ".

En partie haute, le soldat est sculpté en moyen relief. Il est représenté allongé, mort, sur un fond de prairie et de village. Sous le relief est gravée la dédicace : " 1914 / enfants de Saulgé / morts pour la France / 1918 ".

En partie basse sous la plaque portant la liste des morts pour la France (voir annexe) sont apposées une palme et une branche de laurier en bronze.

Mursmarbre pierre de taille
Techniquessculpture
Représentationssoldat, palme, laurier
Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • Liste des morts pour la France de 1870-1871 du canton de Montmorillon d'après Léopold Liège, Histoire de Montmorillon, 1916, p. 114

    " Nous croyons intéresser nos lecteurs en rappelant ici les noms de leurs compatriotes qui succombèrent pendant l'horrible guerre franco-allemande. Peut-être cette triste et glorieuse liste n'est-elle pas complète,mais sa seule publication permettra sans doute d'en révéler les lacunes qu'il sera facile de réparer alors plus tard. Voici d'abord les noms qui sont inscrits sur la façade de la mairie de Montmorillon

    Commune de Montmorillon.

    Jean SÉMILLON, tué à Gravelotte.

    Jules CARRÉ, tué à Paris.

    Joseph RANGEARD, mort à Thiais.

    Jean THOMAS, mort en captivité à Carthause (Allemagne).

    Jules GONILLET, mort en captivité à Gloyau (Allemagne).

    Guillaume LEDOUX, tué à Gentilly.

    François ROBIN, tué à Gentilly.

    Pierre JOUBERT, franc-tireur.François FILLAULT, mort à Gap.

    Arthur NOUVEAU DE LA CARTE, tué en Algérie.

    Louis TARTAUD, garde mobile.

    Commune de Bourg-Archambault.

    François AUGRY, mort en captivité.

    Victor MOULIN, mort à Paris.

    Jean LAURENCIER, mort en captivité.

    Jean LABROUSSE, mort en captivité.

    Eugène BROUARD, tué à l'armée de la Loire.Louis DESPORT, tué à l'armée de la Loire.

    Chéri POTIER, tué à l'armée de la Loire.

    Commune de Lathus.

    Les frères BONVALET, de Champagne.

    AUDoux, du Cluzeau.

    Commune de Moulismes.

    Pierre NADAUD, mort à l'hôpital de Bicêtre.

    Félix PUISSESSEAU, prisonnier évadé.

    Pierre BEAUSSET, tué à Baune-les-Dames.

    Antoine GRIMAULT, mort au Val-de-Grâce, à Paris.

    Adolphe MONJEAU, mort en captivité.

    Commune de Pindray.

    Joseph SOURIT.

    Pierre CHAGNON, mobile, mort à Paris.

    François DEUSSIER, mort à Nantes.

    Baptiste RÉMONDIÈRE, mort à Sedan.

    Commune de Plaisance.

    Alexandre JALLADEAU.

    Édouard PERRIN, mort à Laval.

    Louis LENFANT, mort à Angoulême.

    TARAIGET, mort à Ecully.

    Commune de Saulgé

    Jacques REMBLIER.

    Commune de Saint-Rémy.

    Jean PELLETAU."

  • Liste des soldats inscrits sur la plaque du monument aux morts de Saulgé.

    Colonne de gauche

    " Dechâtre Charles

    Gransagne Jules

    Vauzelle Emile

    Debiais Octave

    Savany Gabriel

    Chambet Charles

    Gransagne Henri

    Grimaud Auguste

    Rangeard Eugène

    Ranger Pierre

    Rocher Louis

    Gaillard Octave

    Chevrier Gabriel

    Surineau Paulin

    Pironnet Fernand

    Bertrand Georges

    Perrault Paul

    Billaud Léon

    Imbert Sylvain

    Pain Marcel

    Lafont Roger

    Augry Aimé

    Didier Léon

    Mazéreau Louis

    Redgen Léon

    Vital Victor

    Pironnet Jules

    Binichon Louis

    Faure Marc

    Durand Henri

    Renaud Edouard

    Caillac Eugène

    Pain Victor

    Bozier Jean

    Bourgoin Auguste "

    Colonne de droite

    " Massoneau Joseph

    Sarrazin Charles

    Lezeau Maurice

    Auzanneau Pierre

    Rocher Jules

    Desmazeau Louis

    Puydupin Léon

    Le Mestique Marcel

    Létang Pierre

    Duprat Louis

    Gaudin Albert

    Vauzelle Henri

    Dufour Aimé

    Sarrazin Léon

    Lezeau Jean

    Lafont Fernand

    Gransagne Sylvain

    Martin Louis

    Delhoume Louis

    Nougier Eugène

    Giptière Joseph

    Ladenise François

    Pérot Aimé

    Ducros Joseph

    Lanneau Henri

    Sironneau André

    Touraine Jules

    Laurent Jean

    Laurent Eugène

    Cholon Maurice

    Galon Arsène

    Dufour Félix

    Verger Jean

    Couvrat Marcel ".

    Ajout sous la plaque " Baugier Charles "

Références documentaires

Documents d'archives
  • Monument aux morts de Saulgé

    1919, 10 octobre : lettre du sous-préfet de Montmorillon au préfet de la Vienne lui signalant que le maire est encore en pourparlers avec le sculpteur pour le prix du monument aux morts.

    1920, 7 janvier : liste des souscripteurs.

    [1920] : Devis non daté de la société Les arts chez nous à Paris pour la somme de 3500 francs.

    1920, 20 mars : marché de gré à gré entre la commune, représentée par Eugène Hilaire Renaud, et F. Cogné, sculpteur à Paris, pour la fourniture du monument aux morts.

    1920, 20 mars : lettre du préfet au maire de Saulgé sous couvert du sous-préfet signalant que la subvention de l’État est désormais calculée " en proportion de l'effort et des sacrifices qu'elles feront en vue de glorifier les héros morts pour la Patrie ".

    1920, 13 mars : lettre du maire au préfet : le monument est terminé, il reste à graver les noms des victimes et " la dépense approximative est estimée [...] à 4200 francs " et il attend toujours la réponse du ministre suite à sa demande de subvention du 31 mars 1919.

    1920, 15 juin : le ministère de l'intérieur retourne le dossier de demande de subvention au préfet de la Vienne, l'instruction devant désormais se faire au niveau départemental.

    1920, 20 juin : budget prévisionnel.

    1920, 28 juillet : lettre du préfet au sous-préfet de Châtellerault signalant un budget déficitaire pour le monument aux morts : devis de 5500 francs, produit de la souscription 3589,70 francs, crédit municipal voté de 1000 francs, subvention de l’État calculée sur un maximum de 25% du montant du crédit voté par le conseil municipal 477,55 francs, manquent 477,55 francs.

    1920, 12 août : compte-rendu de la commission spéciale départementale des beaux-arts, donnant un avis favorable sur le projet de la commune de Saulgé.

    1920, 23 septembre : lettre de la sous-préfecture demandant au maire de Saulgé de voter un crédit supplémentaire pour le monument aux morts, le budget étant déficitaire : devis de 5500 francs, produit de la souscription 3589,70 francs, crédit municipal voté de 1000 francs, subvention de l’État calculée suivant le barème 140 francs [recalculée à la baisse par rapport à la lettre de la préfecture], manquent 770,30 francs.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 9 T 92 (monuments aux morts de l'arrondissement de Montmorillon)
Documents figurés
  • " Monument aux morts de Saulgé ", croquis à l'encre noir avec rehauts aquarellés blancs. Echelle 0,10 par mètre. Les Arts chez Nous.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 9 T 92
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.