Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts

Dossier IA17002797 réalisé en 1998

Fiche

Parties constituantes non étudiéesmur de clôture
Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonVals de Saintonge Communauté - Saint-Jean-d'Angély
AdresseCommune : La Croix-Comtesse
Adresse : rue des
Chaumes
Cadastre : 2016 B non cadastré

En 1921, un référendum relatif au futur emplacement du monument aux morts est organisé. C'est la place publique qui est presque unanimement choisie. Le conseil municipal se range à cet avis et décide qu’il sera construit sur la pointe « est » de cette place (place de l’église).

Le même conseil adopte comme type de monument une « statue de poilu » en fonte ciselée et bronzée. La statue était un modèle commercialisé par les Établissement Jacomet, dans le Vaucluse, mais fabriqué à Toulouse par la maison E. Camus.

En août 1922, le maire informe le conseil municipal qu’il a soumis à divers entrepreneurs le croquis de la clôture à faire et à poser autour du monument. Finalement ce sont messieurs Étienne Jonchère, mécanicien serrurier à La Croix-Comtesse, et André Caillaud, entrepreneur à Loulay, qui ont été retenus pour la construction de cette clôture.

La construction du monument est achevée en 1922. La grille qui l'entourait à l'origine a été enlevée dans le 1er quart du 21e siècle.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1922, daté par source
Auteur(s)Auteur : Camus C. tailleur de pierre signature
Auteur : Jonchère Etienne (mécanicien-serrurier)
Jonchère Etienne (mécanicien-serrurier)
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Auteur : Caillaud André (entrepreneur)

Le monument aux morts est situé à l'est du chevet de l'église de La Croix-Comtesse. L'espace occupé, de plan trapézoïdal, est délimité par un muret. Le monument se compose d'un socle surmonté d'une colonne au-dessus de laquelle se dresse un soldat (poilu) au repos, appuyé sur son fusil. Le monument est entouré de têtes d'obus reliées par une chaîne et placées aux quatre points cardinaux. Deux branches d'olivier en ferronnerie se situent sur les faces latérales.

Murscalcaire
pierre de taille
État de conservationbon état
Techniquessculpture
ferronnerie
Représentationsornement figuré, soldat ornement en forme d'objet, arme, fusil, obus ornement végétal, rameau, olivier
Précision représentations

Soldat au repos, appuyé sur son fusil, au-dessus du monument. Rameau d'olivier sur deux faces du monument. Obus encadrant le monument, aux quatre points cardinaux.

Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Multimedia
  • Site internet de la commune de la Croix Comtesse [Consult. Septembre 2019].

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Vals de Saintonge Communauté (c) Vals de Saintonge Communauté - Rahmoun Amar