Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts, détruit et reconstruit

Dossier IA17039364 réalisé en 2008
Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonRégion Poitou-Charentes - Rochelle (La)
AdresseCommune : Rochefort
Adresse : rue du
Docteur Paul Peltier
Cadastre : 2014 AW Non cadastré (au sud de la parcelle AW 670)

Le projet de monument aux morts a été présenté et accepté par délibération du conseil municipal le 1er juillet 1924.

Un traité de gré à gré a été passé avec Georges Gourdon, directeur des Marbreries générales. Son devis s'élève à 180 000 francs (une somme qui semble disproportionnée pour une oeuvre de catalogue), comprenant 158 000 francs pour le monument en lui-même, 15 000 francs pour la statue en marbre, 3 000 francs pour les inscriptions (en bronze et en lettres gravées dorées) et 4 000 francs pour la construction de l’escalier.

Cette dépense est couverte par 144 800 francs inscrits au budget communal de 1920 ; 3421,25 francs sont issus des intérêts des fonds placés ; 13 934 francs proviennent des souscriptions publiques ; 1000 francs sont accordés comme subvention départementale ; 14 480 francs (10 %) de subvention de l’État ; et 2 400 francs sont issus des bénéfices réalisés par l'achat de bons de la défense nationale.

Le monument est érigé sur la place publique.

Le monument a été inauguré en mars 1925. Il s'est effondré après avoir été frappé par la foudre en 1968. Une nouvelle statue a alors été installée sur l'obélisque.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , (détruit)
Dates1925, daté par source
Auteur(s)Auteur : Marbreries générales, Georges et Urbain Gourdon directeurs
Marbreries générales, Georges et Urbain Gourdon directeurs

Marbreries générales, fournisseur de chapelles, monuments funéraires, monuments aux morts, 33 rue Poussin à Paris, Georges et Urbain Gourdon directeur. Ateliers de sculpture mécanique à Carrare, exploitation de 14 carrières de granite en Bretagne, Normandie, Anjou, Vosges etc., usines électriques et à vapeur à Combourg, Bécon et Logonna.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
marbrier attribution par source

Le dessin du projet de monument à Rochefort précise que l'obélisque est surmonté d'une statue de " la France " (ou la paix, " Pax " d'après le dessin des Marbreries générales), coiffée d'un casque de Poilu et tenant un étendard et une palme. L'obélisque, en granite fin de Bretagne, reposait sur une base de 3,50 m de côté ; la statue était en marbre blanc de Carrare ; le monument mesurait au total 18,70 m de haut, le tout posé sur une plate-forme de plan carré, de 5,80 m de côté, en granite. Les dimensions sont celles figurant sur le devis et sur le plan coté de 1924. L'entourage était réalisé en " carrelage en carreaux de Pont-Sainte-Maxence ", d'après le plan coté retrouvé aux archives départementales (série O, reproduit en illustrations). D'après le projet, l'obélisque portait l'inscription " 1914-1915 [sic] / aux enfants de / Rochefort / morts pour la Patrie / et la / Liberté du monde ".

L'allégorie de la République (2,70 m de haut) était debout au sommet d'un obélisque (17,15m) reposant sur une table (0,85 m de haut) et un haut socle (3,65 m de haut). Elle était coiffée d'un casque de Poilu. Elle tenait une couronne de laurier de la main droite et l'étendard de la main gauche. Sa boucle de ceinture était ornée d'un relief figurant un oiseau.

Il s'agit d'un modèle de série, portant le n° 2151 du catalogue des Marbreries générales à Paris, entreprise dirigée par Georges Gourdon et tarifée 13 200 francs en pierre, modèle choisi ici, et 19 000 francs en bronze. Les communes de Chives, Saint-André-de-Lidon (Charente-Maritime) et Latillé (Vienne) ont porté leur choix sur ce même modèle.

Après la destruction de la statue frappée par la foudre, celle-ci a été remplacée depuis par une figure de femme debout, à l'allure combative malgré son titre de paix ("Pax" inscrit sur chaque face à ses pieds), la poitrine mise en valeur, tenant un livre orné de trois grains de blé de la main gauche. L'obélisque est resté en place sur un socle à emmarchements où sont apposées des plaques en marbre noir portant la liste des ports de 1914-1818 gravées sous une croix de guerre. Sur chacune des faces avant et arrière de l'obélisque est apposée la dédicace (" Aux enfants de Rochefort morts pour la Patrie et la Liberté du monde ") surmontée d'une monumentale palme en bronze avec la devise "Pro Patria" et le profil d'un Poilu et d'un marin.

Mursmarbre
granite
État de conservationdétruit
Techniquessculpture
Représentationsfigure allégorique profane, femme, casque, drapeau, couronne végétale, laurier, oiseau obélisque, palme, croix de guerre
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • 1924 : monument aux morts de la guerre 1914-1918, de la commune de Rochefort.

    1924, 1er juillet : marché de gré à gré entre la commune de Rochefort et Georges Gourdon, directeur des Marbreries générales.

    1924, 1er juillet : extrait du registre des délibérations du conseil municipal. Développement du projet proposé par Georges Gourdon. Demande de subvention à l'état.

    1924, 1er juillet : extrait du registre des délibérations du conseil municipal, informant que la subvention proposée par le département s’élève à 1000 francs.

    1924, 5 juillet : devis descriptif et estimatif pour la fourniture d'un monument commémoratif aux soldats de Rochefort-sur-Mer, morts pour la France.

    1924, 23 juillet : détail des moyens financiers.

    1924, 29 juillet : lettre du sous-préfet de Rochefort au préfet de la Charente-Inférieure transmettant la délibération du conseil pour l'autorisation du projet.

    1924, 26 août : minute de la lettre envoyé au sous-préfet de Rochefort. Détail des ressources et du prix du devis qui s'élève à 180000 francs.

    1924, 27 août : arrêté de la préfecture pour l’autorisation du projet de monument aux morts.

    Liste des souscriptions pour l’érection du monument aux morts.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2040
Documents figurés
  • " [Monument aux morts de la commune de Rochefort, vue perspective] ". Dessin coté à l'encre Georges Gourdon, entrepreneur. 5 juin 1924.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2040
  • " Ville de Rochefort. Monument aux morts. Vue en plan ". Plan coté, échelle 0,005 pour 1 mètre. [Signature illisible], chef du service des eaux et voirie de Rochefort. 1er juillet 1924.

    Archives départementales de la Charente-Maritime, La Rochelle : 2 O 2040
Bibliographie
  • Les arts. Revue du Bas-Poitou, 82ème année, 1971.

    p. 491
  • Pon-Willemsen, Charlotte. Les allégories de la République sur les monuments aux morts en Poitou-Charentes. Parcours du Patrimoine, n° 342. Geste éditions, 2008.

    p. 36-37
(c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine culturel - Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
- Pon Charlotte - Jessin Juliette