Dossier IA00044766 | Réalisé par ;
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.
Monument aux morts de Lathus
Copyright
  • (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel

Dossier non géolocalisé

Localisation
  • Aire d'étude et canton Arrondissement de Montmorillon - Montmorillon
  • Commune Lathus-Saint-Rémy
  • Lieu-dit Bourg de Lathus
  • Cadastre 2016 K5 431
  • Précisions changement du nom de la commune après inventaire  ; commune inventoriée sous le nom Lathus
  • Dénominations
    monument aux morts
  • Appellations
    de la guerre de 1914-1918

La commune de Lathus délibère les 22 juin et 31 août 1919 sur le projet de monument aux morts. Le projet est autorisé par décret du 30 septembre 1919. L'érection du monument est autorisée par décret le 30 septembre 1919. Le cahier des charges et l'avant-métré sont dressés par l'architecte Plat le 24 février 1921 (voir annexe).

Le projet approuvé comprend un devis de 18386,38 francs, financés par 5133,75 francs de souscriptions, 11400 francs de crédits, la subvention calculée et le supplément par la commune pour arriver au total du devis. La formule de calcul basée sur la population (2190) et les combattants tués (95) donne une subvention de l’État de 1824 francs.

Le granite de Thiat de la pyramide est fourni par Alphonse Jouillat, carrier (marché de gré à gré le 11 juillet 1920), la mise en œuvre est confiée M. Sylvain Goupil, entrepreneur demeurant à Lathus (marché de gré à gré passé le 20 août 1921). En décembre 1922, 1080,60 francs sont votés pour un dépassement du devis de travaux en raison de la nature des sols (renforts des fondations par pieux et béton armé ; gravure des noms) et versés à M. Sylvain Goupil.

Les paiements s'élèvent au total à :

- 5850 francs au carrier Alphonse Jouillat

- 10926,50 francs à l'entrepreneur Sylvain Goupil

- 838,82 francs (= 5 % du total des travaux = 16776, 50 francs) à l'architecte Plat.

En mars 1923 sont votés, 590 francs pour l'achat d'une palme en bronze à Andréotti, fournitures funéraires à Poitiers, et 500 francs pour les frais d'inauguration.

Le monument est inauguré le 8 avril 1923.

Le 20 septembre 1925, la commune passe un marché de gré à gré, approuvé par délibération du 30 août 1925, avec Léopold Petitpied, entrepreneur de serrurerie à Montmorillon, pour la fourniture d'une " grille pour entourage du monument aux morts ", pour la somme de 2910 francs.

Le monument aux morts de l'ancien bourg de Lathus, dédié " à nos héros / morts pour la France ", a été construit dans une zone humide, à proximité de l'ancien lavoir et d'une mare, non loin de l'église. Les fondations ont dû être réalisées sur pilotis, avec un surcoût apparu en cours de travaux par rapport au devis initial.

Le cahier des charges décrit ainsi le monument " Ce monument sera composé d'une pyramide en granit de Thiat de 5 mètres 06 de hauteur [...] Deux plaques en marbre noir seront sellées sur les côtés latéraux de la pyramide sur lesquelles seront gravées en lettres dorées les noms de tous les morts pour la Patrie de la commune [... ] En raison du mauvais sous-sol, ce monument reposera sur un plancher en ciment armé assis sur pilotis " [voir liste des morts et détails en annexes].

  • Murs
    • granite pierre de taille
    • calcaire moellon
  • Représentations
    • palme
  • Statut de la propriété
    propriété de la commune

Documents d'archives

  • Monuments aux morts de l'arrondissement de Montmorillon. [Saint-Germain, Angles-sur-l'Anglin, Lathus, Jouhet, Saulgé, Pindray, La Bussière, Montmorillon, Saint-Rémy-en-Montmorillon, Saint-Savin, Nalliers, Gouex, Persac]

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 9 T 92
  • 1922-1923. Monument aux morts de Lathus.

    1922, 17 septembre : procès-verbal de réception des travaux et mandat de paiement de 1700 francs à Alphonse Jouillat, carrier à Thiat, pour la fourniture du granite (et copie du marché de gré à gré passé en 1920).

    1922, 8 décembre : mémoire pour les travaux supplémentaires réalisés par Sylvain Goupil (1080,60 francs)

    1922, 17 décembre : :andat de paiement de 9845,90 francs à Sylvain Goupil, entrepreneur de travaux publics à Lathus (et copie du marché de gré à gré passé le 20 août 1921 et du cahier des charges).

    1922, 15 décembre : mémoire des honoraires de l'architecte (5 % du total des travaux s'élevant au final à 16776, 50 francs, répartis ainsi : 5850 francs au carrier Alphonse Jouillat et 10926,50 francs à l'entrepreneur Sylvain Goupil, soit 838,82 francs).

    1923, 15 janvier : mandat de paiement de 838,82 francs pour les frais d'honoraires de l'architecte Plat.

    1923, 11 février : mandat de paiement de 335 francs à Andréotti, fournitures funéraires à Poiteirs, pour une couronne en bronze aposée sur le monuments aux morts.

    Archives départementales de la Vienne, Poitiers : 2 O 147 / 5
  • Inventaire de l'ancienne commune de Lathus, aujourd'hui Lathus-Saint-Rémy, dossiers numérisés.

    classeur 1, p. 46-51

Annexes

  • Monument aux morts de Lathus. Archives départementales de la Vienne, 9 T 92
  • Cahier des charges et avant-métré du monument aux morts de Lathus, Archives départementales de la Vienne, 9 T 92
  • Texte des plaques apposées sur le monument aux morts de Lathus.
Date d'enquête 1976 ; Dernière mise à jour en 2016
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel
Dujardin Véronique
Dujardin Véronique

Chercheur, service Patrimoine et Inventaire

Cliquez pour effectuer une recherche sur cette personne.