Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts de la guerre 1914-1918

Dossier IA24004021 inclus dans Village de Thonac réalisé en 2013

Fiche

Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonVallée de la Vézère - canton du département 24
AdresseCommune : Thonac
Adresse : route départementale
n° 706 de Montignac au Bugue
Cadastre : 1988 D1 211 Le Monument aux morts de Thonac est adossé au mur pignon nord de la mairie actuelle.

Après connaissance du nombre exact des "enfants" de Thonac morts pour la patrie, qui s'élevait à 24, la municipalité de Thonac engagea le processus d'érection d'un monument aux morts pour la France : une souscription est lancée au cours de l'année 1924 et un devis estimatif des travaux est demandé à l'architecte DPLG Paul Cocula, installé à Périgueux (25 novembre). Le devis s'élevant à 8 000 francs, une nouvelle contribution est demandée, à laquelle répondent le maire (M. François), plusieurs propriétaires de Thonac, l'instituteur et le député Delbos (30 novembre). Un dossier complet est ensuite envoyé par le Préfet à Lagrange, membre de la Commission d'examen des monuments commémoratifs (10 décembre), qui répond favorablement au projet (19 décembre). Dans le même temps (18 décembre), le sous-préfet de Sarlat autorise l'érection d'un monument à Thonac. La municipalité peut alors passer les marchés (24 mars 1925) à l'architecte Paul Cocula, aux entrepreneurs Perrot (maçonnerie) et Lachaise (grille de clôture), et à Comolli (pour la fourniture de la colonne en granit). Le 13 avril 1925, le conseil municipale engage les travaux et vote un complément de 2000 francs pour aider à leur réalisation. Le monument est achevé au cours de l'année.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Dates1924, daté par source
1925, daté par source
Auteur(s)Auteur : Cocula Paul
Cocula Paul

Paul Cocula est architecte d'opération pour l'hôpital, centre hospitalier Dujarric-de-la-Rivière (1937-1949), 80 avenue Georges-Pompidou à Périgueux. Il est architecte de l'église paroissiale de Montignac. Il dirige les travaux après l'incendie de 1929, du collège de jeunes filles (devenu ensuite lycée Laure Gatet) de Périgueux.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

Contrairement à la grande majorité des cas, le monument aux morts de Thonac n'est pas un édicule isolé, mais un monument adossé à un bâtiment : le presbytère de la commune en 1925, l'actuelle mairie. Aussi se dresse-t-il contre le mur-pignon nord de ce bâtiment, face à la voie principale du bourg, la départementale 706 : une voie passante, au centre du bourg. Assis dans le sol sur une fondation composée de béton de chaux hydraulique, de sable et de cailloux de rivière, le monument est entièrement en pierre de taille, une pierre grise et dure pour le socle (provenant de Limeyrat, Dordogne), une pierre jaune doré plus tendre pour le registre supérieur (une pierre du pays). Une colonne en granit de l'Allier, "ruinée" en partie supérieure (elle ne porte pas de chapiteau) se dresse au centre de la composition, sur un dé carré. De chaque côté, des plaques également en granit portent les noms des disparus de la Grande guerre. L'ensemble est protégé par une grille basse en fer.

Techniquessculpture
Représentationspalme
Statut de la propriétépropriété de la commune

Références documentaires

Documents d'archives
  • Devis estimatif des travaux du monument aux morts de Thonac par l'architecte Paul Cocula, 24 mars 1925

    Archives départementales de la Dordogne : 12 O 645
  • Description des ouvrages à réaliser pour le monument aux morts de Thonac par l'architecte Paul Cocula, 24 mars 1924

    Archives départementales de la Dordogne : 12 O 645
  • Marché passé entre l'architecte Paul Cocula et l'entrepreneur Lachaise pour la grille du monument aux morts de Thonac, 24 mars 1925

    Archives départementales de la Dordogne : 12 O 645
  • Marché passé entre l'architecte Paul Cocula et l'entrepreneur Perrot pour la maçonnerie du monument aux morts de Thonac, 24 mars 1925

    Archives départementales de la Dordogne : 12 O 645
  • Marché passé entre l'architecte Paul Cocula et Monsieur Comoli pour la fourniture de la colonne en granit et les plaques du monument aux morts de Thonac, 24 mars 1925

    Archives départementales de la Dordogne : 12 O 645
Documents figurés
  • Plan et élévation du monument aux morts de la commune de Thonac projeté par l'architecte Paul Cocula, 13 octobre 1924

    Archives départementales de la Dordogne : 12 O 645
(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Conseil départemental de la Dordogne - Pagazani Xavier