Logo ={0} - Retour à l'accueil

Monument aux morts de la commune de Roullet-Saint-Estèphe, Charente, bourg de Saint-Estèphe

Dossier IA16009007 réalisé en 2018

Fiche

Précision dénominationGuerre 1914-1918
Appellationsde la guerre 1914-1918
Dénominationsmonument aux morts
Aire d'étude et cantonCommunauté d'Agglomération du Grand Angoulême - Boëme-Echelle
AdresseCommune : Roullet-Saint-Estèphe
Adresse : Le Bourg
Cadastre : 2016 OB 278 Devant l'ancienne mairie de Saint-Estèphe.
Précisions

Historique réalisé grâce au travail de recherche effectué par la municipalité, se basant sur les registres de délibérations du conseil municipal et d'autres documents conservés au sein des archives municipales.

Dans sa séance du 22 août 1920, le président Amédée Allain, maire de Saint-Estèphe, soumet au conseil municipal un projet d’érection d’un monument commémoratif afin de glorifier les enfants de la commune tombés au Champs d’honneur. À cet effet, il présente un devis dressé le 15 mars 1920 par Monsieur Thromas, agent voyer de Blanzac, s’élevant à la somme de 2000 francs. Un avis favorable pour la construction de ce monument est émis par le conseil municipal qui accepte le devis. Une subvention sera sollicitée auprès de l’État en vue de permettre à la commune d’élever un monument plus digne. Le conseil municipal décide également de commencer les travaux immédiatement. Une nouvelle délibération est prise en session extraordinaire le 14 mars 1921 sous la présidence de M. Georgeon, nouveau maire. Celui-ci soumet au conseil un nouveau projet. Au vu d’un croquis et d’un devis, le conseil accepte et demande à la commission d’examen de bien vouloir agréer le projet. Il fut voté un budget de 3400 francs, la somme de 3399,60 francs fut effectivement payée. Il apparaît dans le compte administratif de 1921, une souscription de 1376 francs.Le monument est inauguré le 7 août 1921.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle , daté par source
Principale
Dates1921, daté par source

Le monument aux morts de la commune de Saint-Estèphe (aujourd'hui Roullet-Saint-Estèphe) est situé devant l'ancienne mairie, aujourd'hui école primaire. Entouré d’une grille et orienté vers le nord-est, le monument est composé d’un obélisque reposant sur un cénotaphe rehaussé par un emmarchement.

Sur la face principale, à son sommet, est sculptée en bas-relief une croix de guerre entourée par deux rameaux d'olivier. La médaille domine une plaque en marbre où est inscrit "St Estèphe à ses enfants morts pour la France", "1914-1918", ainsi que le nom des soldats morts pendant la première guerre mondiale. La liste des soldats décédés en 1939-1944 a été ajoutée à la base de cette même plaque. Toujours sur cette face - la seule ornée et présentant des inscriptions - une petite plaque en l’honneur d'un soldat décédé pendant la seconde guerre mondiale a été appliquée.

Techniquessculpture
Représentationscroix de guerre, olivier, rameau
Statut de la propriétépropriété de la commune
Protections

Annexes

  • Le monument aux morts de la commune de Roullet-Saint-Estèphe, Saint-Estèphe, inscriptions.

    Face nord-est.

    St Estèphe à ses enfants morts pour la France.

    1914-1918

    Lucien GUIMBERTAUD ; Elie RENETEAU ; Elie GIRAUD ; Jules RAFFENAUD ; Paul BOISSEAU ; Albéric BROUSSET ; Léon BALLUTAUD ; Eugène SOULARD ; Fernand GUILBAUD ; Armand DELINEAU ; Alexandre ROQUES ; André BLANCHET ; François LEGER ; Emile BLANCHET ; Albert POINOT ; Joseph LEVAIN ; Noel JOUHAUD ; Clément FETIVEAU ; Emile BASLAND ; Alexandre DELINEAU ; Alphonse PATRAT ; Alexis LEVAIN ; François SARDIN.

    1939-1944

    ALLIN Jean ; COGNY Georges ; POUPLIER André.

    (sur petite plaque) Sergent SOURBE F.F.F. de Tarbes 1944.

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan et élévation du premier projet de construction du monument aux morts de la commune de Saint-Estèphe.

    Un premier dessin fait état de l'élévation du monument aux morts, précisant les mesures de celui-ci. Un obélisque sur lequel sont représentés une branche d'olivier et un emplacement devant probablement accueillir une plaque gravée repose sur un cénotaphe.

    Le second dessin est un plan de niveau schématisant le monument aux morts vu de dessus.

    Archives municipales, Roullet-Saint-Estèphe
  • Dessin architectural d'une vue en coupe du premier projet de construction du monument aux morts de la commune de Saint-Estèphe. Ce projet n'a pas été mené à son terme par la municipalité de la commune. Lorsqu'un nouveau maire a été élu, un nouveau projet a été proposé et réalisé.

    Archives municipales, Roullet-Saint-Estèphe

Liens web

(c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel ; (c) Communauté d'Agglomération de GrandAngoulême (c) Communauté d'Agglomération de GrandAngoulême - Seguin Sarah - Pays d'art et d'histoire de l'Angoumois / GrandAngoulême
Pays d'art et d'histoire de l'Angoumois / GrandAngoulême
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.